Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

C’est OK de ne pas être OK

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 9 minutes

On peut se sentir mal de ne pas se sentir bien. De ne pas être heureux tout le temps. Pourtant, c’est OK de ne pas être OK.

Super bien, 100% du temps

C'est OK de ne pas être OK

En tant qu’humain, le moteur qui nous pousse c’est d’être heureux.

Que l’on en soit conscient ou non, une très grande majorité de nos actions, de nos choix, découlent du fait que l’on veut être heureux.

C’est normal.

Quand on est heureux, on se sent bien.

On est inondé d’émotions et pensées positives.

Et c’est super agréable !

Du coup, on voudrait tout le temps vivre ça.

Et on se dit que c’est accessible.

Parce qu’on voit souvent des gens qui ont l’air d’être tout le temps heureux.

Notamment à la TV ou sur Internet.

On voit qu’ils sont heureux. On se compare à eux. Et on remarque que nous, on n’est pas aussi heureux qu’eux.

Et c’est là que ça peut faire mal si vous êtes trop sensible au regard des autres.

Si votre estime est trop basse.

Car vous pouvez alors vous sentir inférieur aux autres.
Pas assez. Alors que si, vous êtes assez.

Bref, vous pouvez vous sentir mal de ne pas être aussi heureux que les autres.

Mais si vous ne vous étiez pas comparé aux autres ?

Si vous n’aviez pas vu que les autres avaient l’air plus heureux que vous ?

Est-ce que vous vous sentiriez aussi mal ?

Est-ce que vous penseriez ne pas être assez heureux ?


Le problème

Le problème c’est qu’on pense que certaines personnes sont tout le temps heureuses.

Et qu’elles sont nombreuses, ces personnes à connaître le bonheur constant.

Or ce n’est pas le cas.

S’il existe des personnes qui sont tout le temps heureuses, tout le temps bien, elles ne doivent pas être bien nombreuses.

Car tout comme vous, ces personnes sont humaines.

Être heureux et avoir l’air heureux sont déjà 2 choses différentes.
Mais on se fait souvent berner lorsqu’on surf sur Internet par exemple.

On peut voir des tas de gens qui ont l’air tout le temps heureux.
De bonne humeur.
Plein d’énergie.

Et vous vous dites peu-être que vous voudriez vous aussi être comme ça tout le temps comme eux. Heureux.

Sauf que ce n’est pas parce que à chaque fois que vous voyez quelqu’un, il a l’air heureux, qu’il l’est réellement à ce moment-là. Ni qu’il est heureux le reste du temps.

Même des moines bouddhistes qui passent une grande partie de leurs journées à méditer ne sont pas tous bien 100% du temps.

Être heureux, ce n’est pas être tout le temps dans des émotions et pensées positives.

Être heureux, c’est réduire de façon saine les émotions et pensées négatives ET ne pas se laisser gouverner par elles.

Ne pas leur accorder plus de crédit qu’elles le méritent.

Et rester aux commandes de votre vie.
Parce que vous êtes responsable de votre existence.

Être heureux, c’est avoir conscience que l’on est un être humain.

Et qu’il est normal en tant qu’humain de faire l’expérience de tout un spectre d’émotions.

Que ces émotions soient positives ou non, agréables ou non.

Être OK

Être heureux, c’est avant tout être OK un maximum du temps.

Connaître régulièrement des émotions et pensées positives.

C’est aussi être bien avec vous-même.

Vous accepter avec vos qualités et défauts.

Cela passe nécessairement par vous rapprocher de vous-même.

Au lieu de viser le bonheur parfait : ayez en ligne de mire le fait d’être OK.

D’être dans un état relativement stable un maximum du temps.

Cela veut dire que vous êtes peu perturbé. Et lorsque c’est le cas, sur une courte période.

Pour être OK, il est nécessaire de réaliser que le négatif est l’exception.

Même si vous avez l’impression que ce n’est pas le cas !

Pour notre propre sécurité, pour notre survie, notre cerveau a été programmé de telle sorte que l’on a tendance à accorder une grande attention à ce qui cloche. À l’inhabituel désagréable. À ce qui ne va pas, ce qui ne correspond pas à nos attentes.

Parce que prêter attention à ce genre de truc augmentait les chances de survie de l’humain.

Le problème c’est que l’on continue de faire tout un foin dès qu’un petit truc va de travers.

Les émotions et pensées négatives ont ainsi tendance à être exacerbées par rapport aux émotions et pensées positives.

Vous pouvez par exemple faire un truc, et 9 personnes sur 10 vont vous dire que c’est super. Mais il suffit d’1 personne pour vous dire que c’est bof, même si c’est quelqu’un qui adore critiquer pour le plaisir, et vous pouvez avoir tendance à vous focaliser dessus.

Être OK, c’est passer outre cette propension de l’humain à exacerber le négatif.

C’est OK de ne pas être OK

Donc ce que vous devez avant tout viser, c’est d’être OK un maximum du temps.

Ce qui vous conduira à être bien plus heureux.

Être OK, c’est aussi prendre conscience que vous n’êtes pas ce que vous faites.

Vous êtes bien plus que cela.

C’est prendre en compte le fait que vous n’avez pas à être exceptionnel pour être heureux.

Même si là encore, le miroir grossissant des médias peut faire croire le contraire.

Être OK, être heureux, c’est aussi réaliser que c’est OK de ne pas être OK.

Comme on l’a vu, il est normal en tant qu’humain de passer par tout un tas d’émotions. Qu’elles soient agréables ou non.

Chercher à être heureux 100% du temps est une impasse qui vous conduit à être malheureux.

Rien dans la vie de l’humain n’est constant.

Car tout est changement.

Pour évoluer positivement, vous devez accepter le changement.

Prenez une journée classique. Vous ne faites pas tout le temps la même chose.

Parfois vous dormez, parfois vous mangez, parfois vous travaillez, parfois vous vous divertissez, etc.

Vous n’êtes pas tout le temps en train de vivre la même chose.

Même sur des journées qui paraissent se ressembler, qui peuvent avoir l’air monotones.

Elles ne sont jamais 100% pareilles.

Rien dans la vie de l’humain est 100 % pareil.

Tout est inédit.

Notamment parce que le temps s’écoule inexorablement. Et que l’on change avec le temps qui passe, modelés que l’on est par nos expériences.

Donc c’est OK de ne pas être OK tout le temps.

C’est normal.

Ne pas être OK… du moment que ça ne dure pas

En revanche ce qui n’est pas OK, c’est de ne pas être OK un maximum du temps.

Si la majorité du temps vous vous sentez mal, alors oui, vous pouvez agir pour vous sentir mieux. Pour vous sentir au contraire OK un maximum du temps pour connaitre le bonheur accessible.

Quand vous n’êtes pas OK la majeure partie du temps, ça veut dire que quelque chose cloche.

Mais la bonne nouvelle c’est que généralement, vous pouvez y remédier.

Souvent ne pas être OK à a voir avec le fait que l’on passe une bonne partie du temps à ressasser les choses « négatives » du passé ou à anticiper anxieusement le futur.

Parce qu’au-delà du passé révolu et du futur qui n’est pas encore advenu, la grande majorité du temps, on est OK.

Le stress peut être l’une des causes du fait de ne pas être OK souvent, notamment parce que vous avez une propension à vouloir tout contrôler.

Et il vous faut alors apprendre à lâcher-prise, à développer des habitudes pour être plus zen.

Peut-être que vous avez particulièrement peur des situations inconnues. Vous gagneriez donc à agir sur votre zone de confort.

Peut-être aussi que votre vie n’est pas celle que vous voulez, et vous devez donc voir comment vous en sortir.

Peut-être que vous souffrez d’un trop plein. Vous gagneriez alors à désencombrer votre vie en laissant tomber le médiocre, par exemple en vous aidant du CPB pour faciliter le désencombrement.

Peut-être aussi que vous pensez trop souvent être contraint, ne pas avoir le choix.
Alors que les contraintes peuvent vous rendre plus libre en réalité. Et que souvent, vous avez plus de choix que vous ne le pensez.

Vos choix sont très importants. Ne les négligez pas car vos choix déterminent qui vous êtes et la qualité de votre vie.

Mais surtout, ne vous mettez pas martel en tête parce qu’à certains moments, vous n’êtes pas OK.

Du moment que ça ne dure pas, que cela ne représente pas une part importante de votre vie, c’est OK de ne pas être OK.

C’est normal, c’est humain.

Et vous, ça vous arrive de ne pas être OK ? Est-ce que c’est souvent ou rarement ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous 😉

Parfois, on n’est pas OK. Et on peut avoir l’impression que l’on n’est pas normal, que l’on devrait être heureux tout le temps, comme les autres.
Mais croire que les gens sont heureux tout le temps est une illusion, entretenue notamment par les médias et Internet. Avoir l’air heureux et être heureux n’est pas la même chose.
C’est OK de ne pas être OK parfois. C’est normal et humain de passer par différentes émotions, y compris les plus désagréables. Ce sur quoi vous pouvez vous focaliser, c’est devenir un maximum du temps OK pour être plus heureux. C’est tout à fait possible, et ça améliorera nettement votre qualité de vie.

Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être suivre ma Formation Offerte pour vous sentir mieux dans votre peau pour être plus heureux.
Composée de 8 cours par e-mail, elle vous donne les clés pour améliorer votre vie au quotidien
Cliquez ici pour commencer maintenant la formation
(pour être moins stressé, savoir dire "non",
prendre soin de vous, etc.
)


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.