Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Impératif du bonheur : prenez garde !

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 8 minutes

L’impératif du bonheur semble partir d’une bonne intention. Mais à trop chercher à être heureux, vous pouvez paradoxalement passer à côté du bonheur.

Impératif du bonheur

Impératif du bonheur : prenez garde !
Tout le monde veut être heureux.

Et dans nos sociétés depuis quelques temps, on entend de plus en plus parler de l’importance d’être heureux.

Cela va même plus loin.

Car il est presque question de devoir être heureux.

L’idée du bonheur s’impose comme un impératif à beaucoup.

À vous aussi ?

C’est normal de vouloir être heureux.

Et c’est tout à fait souhaitable de l’être.

Pourtant si chacun devrait être heureux, et que chercher à être heureux est humain, l’impératif du bonheur est malsain.

Ce n’est pas forcément altruiste de pousser les gens à être heureux.

Oui, cela peut partir d’une bonne intention (et c’est le cas de beaucoup).

Mais c’est aussi un bon axe de communication.

Un bon débouché à la (sur)consommation dans un contexte de croissance en berne.

Vendre du bonheur est porteur.

Et si aider les autres à être plus heureux est louable…

Le bonheur sert aussi de prétexte pour pousser les gens à se tourner vers des tas de produits censés les rendre plus heureux.

Mais au final, est-ce le cas ?

Pas vraiment…

Pire même, l’impératif du bonheur, cette injonction à être heureux, entraîne plus de malheur chez un nombre de plus en plus croissant de personnes.

C’est le cas lorsque l’on cherche à tout prix à être heureux.

Au point que l’on va se perdre dans un tourbillon qui au final fait passer à côté du bonheur. Ou diminuer le niveau de bonheur que on éprouve.

L’inverse de ce qui est recherché en somme.


Le bonheur à tout prix

L’impératif du bonheur porte à croire que l’on va plus mal qu’on ne l’est souvent en réalité.

Qu’il suffit d’appliquer une solution universelle pour être heureux.

Souvent, cela passe par acheter le dernier gadget sorti, se vêtir à la dernière mode, suivre la tendance.

Et c’est vrai qu’en un sens, on peut ressentir comme un mieux lorsque l’on acquiert un nouveau truc.

Mais l’adaptation hédonique vient plus ou moins rapidement mettre son grain de sel.
Et nous fait revenir à l’état de départ.

Alors on nous dit que c’est parce qu’il nous manque tel nouveau truc qui vient de sortir.
Et on se précipite dessus pour (enfin !) devenir plus heureux.

Pas sur tout, non… Mais quand même, quand on y réfléchit, on dépense beaucoup de nos ressources – comme notre argentdans des choses censées nous rendre plus heureux.

Et quand on y pense, on constate que le résultat est (très) loin de la promesse.

Outre l’adaptation hédonique, une autre raison pour laquelle une fois l’envie satisfaite et un moment de mieux (voire de joie!) passé on retombe à l’état initial (ou pire !) est que l’on a juste effleuré la surface.

On a satisfait une envie.

Alors que l’on aurait dû combler un besoin.

L’impératif au bonheur, l’exhortation à être heureux à tout prix a aussi tendance à faire voir le mauvais côté des choses.

On va plus facilement se dire que l’on pourrait avoir mieux.
Que la vie pourrait être plus douce, plus agréable, plus facile.

On peut s’en vouloir d’avoir des pensées et émotions négatives (alors qu’elles ne sont pas le problème).

Passer à côté du bonheur

L’impératif au bonheur peut nous pousser à nous tourner encore plus vers le futur.

En quête d’un bonheur dont on espère qu’il adviendra plus tard suite à nos efforts.

Et cela peut nous porter à ne pas prêter attention à ce qui se présente à nous à l’instant.

À ne pas reconnaître les petits bonheurs du quotidien.

À sacrifier notre vie pour un espoir de bonheur futur…

Pour finalement se rendre compte (trop) souvent que l’on avait le bonheur à portée de main.

Et qu’à trop le rechercher à tout prix, on ne l’a pas vu.

On est passé à côté.

Alors, n’attendez pas le bonheur au bout du chemin.

Il peut suffire d’une journée pour être heureux.

Le bonheur, on a trop tendance à le chercher à l’extérieur.

Dans des objets, dans des expériences.

Parce qu’on est conditionné comme ça.

Parce que c’est la solution de facilité.

Oui de facilité, même si cela peut être un sacré challenge d’économiser et représenter nombre d’efforts pour s’offrir un bien, une expérience.

À trop chercher le bonheur, on peut vouloir l’obtenir tout de suite.

Et se perdre à le chercher uniquement dans le plaisir.

On confond trop souvent le fait être heureux avec le fait d’éprouver du bonheur 100% du temps. D’être super bien tout le temps, plongé dans des ressentis, pensées, émotions positives.

Mais la quête du plaisir instantané, rapide, peut nous faire tomber dans le piège de la gratification immédiate qui justement nuit au bonheur.

Où trouver le bonheur ?

Si l’impératif du bonheur peut nuire à ce bonheur tant souhaité, est-ce à dire qu’il ne faut pas chercher à être plus heureux ?

Encore une fois, c’est logique et normal de vouloir être plus heureux.

Et c’est tout ce que je vous souhaite 🙂

Seulement à trop vouloir le bonheur à tout prix, vous risquez fort de vous perdre en chemin.

Devenir plus heureux est tout à fait possible.

Et il n’est nul besoin de passer pour cela par des artifices.

En fait selon des études scientifiques très sérieuses, nos conditions extérieures représentent seulement 10% de notre potentiel de bonheur !

Mais où trouver le bonheur alors ?

À l’intérieur de soi.

C’est en vous que vous allez pouvoir puiser pour faire jaillir le bonheur dans votre vie.

Cela peut être difficile à croire.
Moi-même, je pensais que c’était de la foutaise il y a encore quelques années.

Mais force est de constater que c’est bien le cas !

C’est en améliorant de façon saine et durable mon estime personnelle que j’ai augmenté significativement mon niveau de bonheur.

Et plus j’avance sur le chemin, plus je constate d’expérience qu’en effet, le bonheur prend bien source en soi. C’est à l’intérieur de nous qu’on peut le trouver.

Est-ce facile pour autant ?
Est-ce que cela se fait d’un claquement de doigts ?

Non.

Mais c’est accessible à tous de devenir plus heureux, puisque le bonheur, vous le trouvez à l’intérieur de vous.

Encore faut-il bien chercher et connaître les bons outils pour révéler le bouddha d’or !

Comment être plus heureux

Encore une fois, l’impératif du bonheur peut être nuisible.

Mais ce n’est pas pourtant qu’il faut éviter d’être heureux et ne pas chercher à l’être plus !

Comment être plus heureux alors, sans tomber dans les travers de l’impératif du bonheur ?

Et vous, cherchez-vous à être plus heureux ? Comment vous y prenez-vous ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous

L’impératif du bonheur prôné par la société peut entraîner des effets perverses. Car à trop rechercher à être plus heureux, on peut devenir plus malheureux.
Pourtant, vouloir être plus heureux est normal.
C’est humain et même souhaitable.
Mais attention à ne pas tomber dans la quête du plaisir à tout prix et dans le piège de la gratification immédiate. À ne pas croire que le bonheur se trouve à l’extérieur.
Car en réalité, le bonheur prend source en vous (même si c’est difficile à croire). Et c’est une bonne nouvelle car il est donc accessible à tous !
Cherchez à cultiver le bonheur avant tout en vous, par des approches qui vous placent au centre.

Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être suivre ma Formation Offerte pour vous sentir mieux dans votre peau pour être plus heureux.
Composée de 8 cours par e-mail, elle vous donne les clés pour améliorer votre vie au quotidien
Cliquez ici pour commencer maintenant la formation
(pour être moins stressé, savoir dire "non",
prendre soin de vous, etc.
)


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu