Envie d’être davantage vous-même
pour vous sentir mieux dans votre peau
(sans vous faire rejeter par les autres) ?
Et recevez mon cours offert qui vous donne les clés pour améliorer votre vie

Vous êtes assez, gardez-le en tête !

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 9 minutes

Il peut arriver dans la vie que l’on se dise que l’on n’est pas assez ceci, pas assez cela. Pourtant, c’est une attitude qui peut grandement nuire à notre estime personnelle tellement capitale pour notre bien-être et notre bonheur.

Vous n’êtes pas assez ?

Vous êtes assez, gardez-le en tête !

Est-ce qu’il vous arrive de vous dire que vous n’êtes pas assez ?

Que vous n’êtes pas assez intelligent(e), beau/belle, sportif/sportive, amicale, riche, etc. ?

De nombreuses personnes le pensent.
Est-ce aussi votre cas ?

Si oui, est-ce que vous vous sentez bien lorsque vous vous dites que vous n’êtes pas assez ?

Sans doute que non la plupart du temps.
Et vous n’êtes pas seul(e) !

Se dire et se répéter que l’on n’est pas assez, que l’on ne fait jamais bien, cela impacte négativement votre estime personnelle.

J’espère que vous vous en rendez compte !

Or votre estime est le socle de votre bien-être.
Lorsque votre estime est durement touchée, vous pouvez sombrer dans la dévalorisation.
Il est possible d’en sortir, et c’est ce que l’on voit ensemble dans la formation.

Cela dit, le mieux serait que votre estime personnelle ne tombe pas là-dedans.

Ne tombez pas dans le piège de ne jamais être assez

Quel sens cela a de se torturer l’esprit et le corps à se répéter souvent que l’on n’est pas assez ?

En fait, cela n’a aucun sens lorsque l’on ne se sent pas « assez » simplement parce que l’on perçoit que l’on n’est pas ce que la société attend de nous. Éloignez-vous de cela. Cela ne rime à rien. Ce n’est pas aux autres, au « on » de la société de déterminer qui vous devez être pour être bien, heureux. Vous seul pouvez le faire.

Alors oui, on peut me rétorquer que se dire que l’on n’est pas assez, cela peut aider dans la vie.

Je suis d’accord dans une certaine mesure.

(Cliquez ici pour voir cette même vidéo avec un son plus élevé mais de qualité inférieure).

Ne pas être assez… peut aider ?

Se dire que l’on n’est pas assez peut nous aider du moment que l’on s’en sert comme source d’inspiration positive.

Qu’est-ce que je veux dire par là ?

Une source d’inspiration doit nous aider à grandir.
Et pas à nous dévaloriser.

Souvent, on peut avoir une aspiration à devenir ou faire comme telle ou telle personne.

A ce moment-là, il est important de prêter attention à ce que l’on ressent.

Est-ce que l’on ressent physiquement du positif ? Ou du négatif ?

Si c’est du négatif, on va se sentir mal, avoir une boule au ventre ou un serrement au niveau de la poitrine. On va avoir des pensées type « ah lui il a de la chance, pfff j’en ai marre », « pourquoi moi j’ai pas ça moi aussi ? », « j’aimerai bien être comme elle mais je ne le serai jamais c’est foutu pour moi… »

Lorsque l’on se dit que l’on n’est pas assez en se comparant à l’autre et que l’on ressent du négatif, que l’on ne se sent pas bien, alors nous sommes sur une voie qui n’est pas bonne pour nous.

La comparaison est uniquement intéressante lorsque l’on se compare à l’autre et que cela entraine de l’inspiration positive chez nous.

L’inspiration positive, c’est lorsque vous vous dites que vous aimeriez bien être comme l’autre et que vous ne ressentez pas d’émotions négatives.
Soit vous percevez en vous des émotions et ressentis neutres, soit des émotions et ressentis positifs.

Neutre quand vous actez le fait que vous aimeriez bien être « assez » comme l’autre, que vous percevez que vous ne le serez pas pour raison x ou y (par exemple faire 1m80 alors qu’adulte vous faites 1m60) et que vous êtes bien avec ça.

Positif lorsque vous prenez la décision de tout mettre en œuvre dans le respect de vous-même et des autres pour atteindre ou du moins vous approcher de ce qui vous attire chez l’autre, et que vous passez à l’action bien sûr.

Vous êtes assez 🙂

Donc à moins que ce qui vous donne envie d’être plus, par rapport au fait que vous ne vous sentez pas assez, soit une source d’inspiration positive, laissez tomber !

Cela ne sert à rien de vous miner pour des tas de choses qui vous enfoncent dans les abysses de la dévalorisation.
Tout ce que vous y gagnez c’est de vous sentir mal.
Alors les autres le sentent et peuvent en plus s’éloigner de vous, ne pas être attiré par vous ou profiter de vous (consciemment ou non).

Souvenez-vous :

Si vous ne vous respectez pas (assez), les autres ne vous respecteront pas

Or, lorsque vous ne vous sentez pas assez, que vous vous dites :
« je ne suis pas assez… »
est-ce que vous vous respectez si c’est assorti d’émotions et ressentis négatifs, désagréables ?

Lorsqu’on ne se sent pas assez, on a tendance à se dévaloriser, à se sentir moins bien que les autres (puisque l’on n’est pas « assez » bien), inférieur aux autres et on peut avoir une forte tendance à moins nous respecter, même si l’on n’en n’a pas vraiment conscience.

Évidemment, cela ne nous aide pas du tout à nous sentir bien !

Je vous le dis :

VOUS ÊTES ASSEZ 🙂

Gravez-le dans votre cerveau !

Être vous-même suffit

Nous les humains sommes parfaitement imparfaits.

Vous ne trouverez jamais quelqu’un qui fasse l’unanimité et qui soit « assez » pour tout le monde. C’est impossible.

Vous êtes assez ici et maintenant

Je sens un oui mais poindre dans votre tête.

Vous êtes assez.
Je vous le dis et vous, vous vous dites peut-être que non, que vous avez des progrès à faire, que vous souhaitez vous améliorer.

C’est parfait 🙂

Du moment que vous restez dans le positif et que vous prenez bien conscience du fait que vous êtes parfait, là, maintenant.

Se sentir pas assez, c’est OK si on ne se flagelle pas.
Que l’on reste dans des émotions neutres ou positives en pensant cela.

Vouloir s’améliorer c’est une bonne chose lorsque l’on a pour objectif de devenir la meilleure version de nous-même.

On peut alors se sentir « pas assez nous-même ».

C’est OK du moment que vous vous sentez bien avec ça.
Du moment que vous éprouvez du respect et de la compassion pour vous-même.

En fait, il ne faut pas confondre se sentir « pas assez » et vouloir s’améliorer pour être la meilleure version de nous-même.

Le premier peut engendrer chez nous soit des émotions et ressentis négatifs et ainsi attaquer notre estime personnelle ce qui n’est pas bon pour notre bien-être, soit des émotions et ressentis positifs. lorsqu’il est source d’inspiration positive.
Le second, lui, peut renforcer notre estime, notre bien-être, notre bonheur.

En réalité, lorsque l’on se dit « je ne suis pas assez » dans le sens « je ne suis pas assez l’autre » cela n’a aucun sens puisque l’on peut uniquement être nous et que l’on ne sera jamais 100% quelqu’un d’autre

Si l’on pense « je ne suis pas assez » dans le sens « je ne suis pas assez moi » (pas encore), en ressentant des émotions neutres ou positives, c’est là que l’on peut révéler notre potentiel.
L’amélioration vers laquelle on tend, NOTRE amélioration, va simplement révéler le potentiel qui est en nous. Notre VRAI nous qui est déjà en nous, parfois bien caché mais bien présent.

Vous êtes assez : quelques pistes

Vous êtes assez comme vous êtes là, maintenant.
Vous êtes unique, génial exceptionnel 🙂

Le passé et le futur n’existent pas.
Seul le présent compte, permanent.
Et vous êtes parfait dans le présent.

Il n’existe pas de mode d’emploi pour être vous.
Vous êtes l’unique personne à pouvoir le découvrir et le connaitre.
Vous seul pouvez savoir réellement si vous n’êtes pas encore assez « vous ».
Vous seul pouvez être bien avec cet état de fait et tendre vers la meilleure version de vous-même.

Peut-être que cela vous parait difficile, compliqué, insurmontable de vous sentir « assez »

J’aimerai donc vous donnez quelques pistes pour vous aider :

  • Faites de votre mieux ici et maintenant. On ne peut rien se reprocher lorsque l’on fait de son mieux à l’instant présent. Car votre mieux est variable d’un moment à l’autre. Il n’est pas le même lorsque vous êtes en pleine forme et lorsque vous êtes malade.
    Ne cherchez pas à faire toujours mieux. Juste à faire du mieux que vous pouvez, ni plus, ni moins, là, maintenant.
    Au passage, faire de son mieux est le 4ème accord Toltèque 😉
  • Gardez à l’esprit que vous êtes là où vous devez être ici et maintenant.
    Parfois, on a l’impression de stagner, que ça n’avance pas assez vite, que l’on ne devrait pas être là. Malgré tout, cela ne veut pas dire que vous devez être ailleurs. Simplement que vous avez encore peut-être des obstacles à franchir, des choses dont vous devez prendre conscience. Continuez d’avancer si vous sentez que le chemin sur lequel vous êtes est bon pour vous. Vous ne pouvez pas tout faire et tout réussir d’un coup. Certaines choses prennent du temps pour se manifester
  • Gardez une attitude positive. Appréciez les petits bonheurs de la vie. Focalisez-vous sur les choses positives dans votre vie. Vous êtes vivant ? En relativement bonne santé ? Vous avez au moins une personne, un être qui vous aime ? Vous avez un toit au-dessus de votre tête ? Vous mangez à votre faim ? Vous êtes habillé ? Vous avez un appareil pour consulter cet article et bien d’autres choses ?
  • Rappelez-vous que vous êtes assez. Pensez-le. Dites-le à vous même tous les jours et particulièrement aux moments où vous vous surprenez à penser le contraire. Vous êtes bien plus « assez » que « pas assez ». Vous avez, même si vous ne le percevez pas forcément, bien plus de qualités, de points forts, que de défauts, de points faibles. Faites une liste de vos points forts, de vos qualités. Gardez-là à proximité et jetez-y un œil lorsque vous vous mettez à penser que vous n’êtes pas assez et que vous ne vous sentez pas bien à cette idée
  • La seule personne que vous pouvez être, c’est vous. Gardez en tête que vous ne pourrez jamais être 100% quelqu’un d’autre. La seule chose vers laquelle vous devez tendre, c’est la meilleure version de vous-même. Vous seul pouvez savoir ce qu’elle est, vous en approcher et l’atteindre
  • Demandez-vous si vous estimez réellement au plus profond de vous ne pas être assez, ou si c’est simplement quelque chose qui vous vient à l’esprit parce que vous avez été conditionné comme ça. Que la société « dit » que c’est bien.
    Ce que l’on vous dit qu’il faut « être », « faire », « avoir » n’est qu’une opinion de notre société. Un truc que « on » dit (sans savoir précisément qui est ce « on »). Avec lequel beaucoup de personnes ne sont au fond d’elles pas d’accord mais n’osent l’admettre.
    Une opinion, un avis, ce n’est pas un fait. C’est subjectif. Consultez votre boussole intérieure pour savoir si votre sentiment de ne pas être assez serait peut-être uniquement dû au fait que vous n’êtes pas un mouton qui suit aveuglément ce que « on » dit. Focalisez-vous sur ce qui vous fait vibrer positivement
  • Et si jamais vous vous posez des questions sur le changement, sur le fait de changer pour évoluer, je vous propose de consulter cet article

Et vous, pensez-vous être assez ?
Souvent, la plupart du temps, parfois, jamais ?
Dites-moi quel est votre ressenti à ce sujet dans les commentaires ci-dessous 🙂

On peut penser dans la vie que l’on n’est pas assez. Pas assez ceci ou cela. Lorsque cela représente une impulsion vers une évolution pour tendre vers la meilleure version de nous-même et que l’on ressent des émotions neutres ou positives, c’est OK.
Le problème vient souvent du fait que l’on ne se sent pas assez au regard de ce que la société prône. Pourtant, nous ne pouvons être réellement bien et heureux qu’en bénéficiant d’une bonne estime personnelle, en nous rapprochant au plus de qui nous sommes et en le vivant.
Nous sommes assez. VOUS êtes assez, ici et maintenant.

Cet article vous a plu ?



Livret 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même Vous êtes libre de télécharger gratuitement mon livret
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et
acquérir une bonne estime de vous-même »

Une bonne estime = plus de confiance en soi, moins de stress, etc.


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *