Être heureux : la solution universelle

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 8 minutes

Ce que l’on recherche avant tout dans la vie, c’est d’être heureux. Pourtant, atteindre le bonheur parait souvent compliqué, voire inaccessible. On peut alors se demander : quelle est LA solution universelle pour être heureux ? Existe-t-elle seulement ?

Être heureux, le bonheur, qu’est-ce que c’est ?

Être heureux, la solution universelle

Il faudrait déjà savoir de quoi on parle exactement.
Qu’est-ce que cela signifie d’être heureux ?

D’après le dictionnaire Larousse, une personne heureuse est une personne :

Qui jouit du bonheur, qui est durablement content de son sort ;
Qui manifeste le bonheur ou qui est marqué par le bonheur ;
Qui est très satisfait, très content de ce qui lui advient ou de ce qui se produit en général

On voit bien qu’être heureux est très lié à la notion de bonheur qui, pour le Larousse, correspond à :

Bonne chance, circonstance favorable ;
État de complète satisfaction ;
Joie, plaisir liés à une circonstance

Du côté de Wikipedia, on nous explique que :

Le bonheur est un état durable de plénitude, de satisfaction ou de sérénité, état agréable et équilibré de l’esprit et du corps, d’où la souffrance, le stress, l’inquiétude et le trouble sont absents.

Autrement dit, être heureux et vivre le bonheur, engendre des émotions très positives qui font que l’on se sent bien, en paix avec nous-même.
On connait alors un état où les émotions négatives n’ont pas court.

Le bonheur existe, c’est une réalité.

D’après une étude Kantar TNS parue en octobre 2014, 94% des français se disent heureux. OK, cela a peut-être changé aujourd’hui, mais tout de même.

Être heureux : quels sont les critères ?

On peut alors se demander quels sont les critères pour être heureux ?

Eh bien, déjà, tordons le coup à une idée reçue : le fait d’être heureux n’a rien à voir avec le sexe, l’âge, le niveau d’éducation (ou le QI), l’apparence physique ou les revenus financiers.

Mais alors, comment savoir ce qui peut nous rapprocher du bonheur ?

Selon les français qui ont participé à l’étude, on retrouve dans l’ordre des critères qui rendent heureux :

Une famille unie, les enfants, une bonne santé, l’amour, les amis.

Viennent ensuite les activités de loisir et sorties, une vie professionnelle épanouie, la pratique d’un sport, l’argent, avoir le temps de s’occuper de soi, la foi (le fait de croire en Dieu) et pratiquer un passe-temps.

Si l’on s’en tient à ces réponses, une chose est claire :

Être heureux dépend des relations avec les autres

En effet, parmi les 5 premiers critères qui rendent heureux, 4 sont liés aux autres : la famille, les enfants, l’amour et les amis.

Et ce sachant que dans certains d’entre eux, des êtres autres qu’humains pourraient en faire partie. Certains considèrent en effet des animaux ou des plantes comme des amis, des êtres qu’ils aiment et qui font (presque) partie de la famille.

Les 5 critères donnés ensuite sont plus personnels, intimes. En gros, on comprend des réponses données par les sondés lors de l’étude que prendre du temps pour soi est essentiel, que ce soit pour s’occuper de soi, sortir, pratiquer un sport, avoir des loisirs, se sentir bien au travail ou profiter de revenus financiers suffisants entre en jeux.

Nous avons donc là 2 pistes intéressantes :

Pour être heureux, il nous faut avoir de bonnes relations avec d’autres êtres que nous-même, et il nous faut également être en capacité de prendre soin de nous (et le faire).

Être heureux : une recette standard… ?

La recette universelle serait donc là : être bien avec les autres et prendre soin de nous à de multiples niveaux. OK.

Cela dit, notez bien que dans son étude, Kantar TNS avance que la hiérarchie des critères qui rendent heureux n’est pas homogène : elle vair en fonction du sexe, de l’âge et de la pratique religieuse.

Hum…
Donc en gros, certains critères ont un poids plus important que d’autres selon qui nous sommes et ce qui nous plait.

Ainsi, il est difficile d’affirmer que pour être heureux, il suffit de suivre une recette à la lettre dans des proportions bien précises.

En clair : le bonheur n’est pas standard.

En fait, il faut bien comprendre que se sentir heureux est une expérience.
Et cette expérience, elle est subjective, elle dépend de chacun.

Il n’existe donc pas de solution universelle pour être heureux.

Ouche. Ça fait mal.

Mais comment on fait alors ?!

Comment on fait alors pour être heureux ?

Oui, comment fait-on ?
Quel plan doit-on suivre pour être certain d’être heureux dans notre vie ?

Je n’ai pas la réponse. Je ne peux pas vous donner un plan précis.

Quoi ?! Mais pourtant le titre de l’articles suggérait le contraire !

Oui. Je sais. Justement.

La solution universelle pour être heureux, c’est de se mettre bien en tête en tout premier lieu qu’elle n’existe pas.

Personne ne pourra vous donner un plan précis étape par étape, une recette avec tous les bons ingrédients à incorporer dans des mesures bien spécifiques pour vivre le bonheur.

Malgré tout, on peut s’appuyer sur des pistes globales.

Comme on l’a vu plus haut, de nombreuses personnes se sentent heureuses lorsqu’elles ont des relations de qualité et lorsqu’elles prennent soient d’elles.

C’est valable, je crois, pour la grande majorité d’entre nous.

Toutefois, personne ne peut vous dire quelles personnes côtoyer exactement pour être heureux.

Malgré tout, on sait depuis longtemps que plus on s’entoure de personnes positives, mieux on se porte.
Reste encore à définir qu’est-ce que l’on entend par positives.
En gros, il s’agit de personnes qui expérimentent majoritairement des émotions positives.

On sait également que prendre soin de soi est important.
Cela passe par plusieurs aspects généraux, comme s’offrir l’auto-compassion, et par des aspects propres à chacun.

Être heureux dépend de soi

Alors oui, il existe des critères globaux qui peuvent nous donner des pistes pour être heureux.

Néanmoins, être heureux dépend de nous-même, de chacun d’entre nous.

Peut-être que quelque chose rend X heureux mais pas Y.

Nous avons chacun nos propres critères du bonheur

Le problème, c’est que parfois, on ne les connait pas.
Seule l’expérimentation permet de les débusquer.

Autre souci auquel on est confronté : la comparaison.
On se compare souvent aux autres pour savoir si on est heureux ou pas.

Si l’autre a « plus » que nous ou « mieux » que nous selon les critères de la société, alors on peut avoir tendance à penser que l’autre est plus heureux que nous et que l’on n’est pas assez heureux.
Pourtant, la comparaison est plus souvent source de problème qu’autre chose.

Arrêtons de nous comparer aux autres.
Souvent, tout ce que cela nous apporte, c’est de nous écarter du bonheur.

Pour être heureux, pour atteindre le bonheur, une clé essentielle est de nous baser sur nos ressentis, sur nos émotions.
Ce sont eux qui nous indiquent réellement si on est heureux ou pas.
Et non ce que les autres disent qu’il est bien de faire, d’avoir et d’être pour être heureux.

Il n’y a que vous et uniquement vous pour savoir ce qui vous rend heureux.

Pour certains, cela va être de passer du temps à lire alors que d’autres se plongeront dans le bricolage.

Pour d’autres encore, cela peut être de devenir moine bouddhiste et pour certains autres d’être journaliste d’investigation.

Ce n’est pas aux autres de décider ce qui vous rend heureux

On entend souvent dire qu’il faut ceci ou cela pour être heureux.

Par exemple, qu’il faut voyager.
Je connais des gens que ça rend très heureux de voyager.
J’en connais aussi qui prennent un grand plaisir à rester chez eux, à profiter de leur maison et qui n’aiment pas trop voyager. Au mieux ils vont partir 2 ou 3 jours, pas plus, et pas très loin. Parce que là où ils se sentent bien, heureux, c’est chez eux.

Il n’y a pas de jugement à avoir.
Vous trouverez toujours quelqu’un pour vous dire que si on n’a pas ceci ou cela, si on ne fait pas ci ou ça, alors on ne peut pas être heureux.

Par exemple, vous trouverez toujours des gens (beaucoup) pour dire qu’il est impossible d’être heureux si l’on a une jambe en moins. Si l’on souffre physiquement.
Je ne dis pas qu’il faut vouloir cela.

Mais il me semble que l’on nie la possibilité à beaucoup de personnes d’être heureuses en leur disant, en leur inculquant, en les bassinant, souvent depuis le plus jeune âge, qu’on ne peut être heureux si on a un membre en moins ou si l’on souffre (encore une fois, c’est un exemple).

De nombreuses personnes se privent inconsciemment de goûter au bonheur parce qu’on leur a seriné qu’il est impossible d’être heureux dans la condition qu’ils expérimentent.
C’est des conneries tout ça !
Ça gâche la vie de très nombreuses personnes.

Attention, je ne dis pas que « c’est facile » ou quoi hein.
Simplement qu’on a tendance à se limiter, à s’interdire le bonheur, parce qu’on nous a dit que ce n’était pas possible dans notre condition.

Autorisez-vous à être heureux

Le premier pas à faire pour être heureux, c’est tout simplement de s’autoriser à être heureux.

Autorisez-vous à être heureux

Offrez-vous ce cadeau de vous ouvrir à la potentialité du bonheur.

Passez du temps avec les gens que vous aimez.
Avec les personnes qui vous font vous sentir bien.

Soyez vous-même au maximum.

Découvrez qui vous êtes, ce que vous aimez.
Expérimentez.

Portez votre attention sur vos ressentis et émotions.
Lorsqu’ils sont positifs, que vous vous sentez bien.
Demandez-vous : pourquoi ?
C’est quoi exactement qui vous fait sentir bien ?

Lorsque vous trouvez la réponse, essayez de l’intégrer à votre vie.

Ouvrez-vous aux petits bonheurs quotidiens.
Le sourire de votre enfant.
Le baiser de votre partenaire de vie.
Une belle fleur sur votre passage.

Émerveillez-vous comme un enfant.

Prenez soin de vous de la façon qui vous convient le mieux à vous.

Pour être heureux, il « suffit » de vivre un maximum des moments où vous vous sentez bien dans votre tête, dans vos ressentis, dans vos émotions.

La recette de votre bonheur, vous seul pouvez la trouver et en profiter pour être heureux.

Être heureux est un état que l’on souhaite tous expérimenter au maximum dans notre vie.
Il existe quelques paramètres globaux qui peuvent nous y mener, comme le fait de passer du temps de qualité avec des personnes que l’on aime et prendre soin de nous.
Même si on aimerait que ce soit le cas, la recette unique et universelle du bonheur n’existe pas.
Car le bonheur dépend uniquement de nous. Or chacun d’entre nous est un être exceptionnel. Notre recette pour être heureux est donc unique. Prêter attention à nos ressentis et émotions nous met sur la voie. A nous donc de trouver ce qui nous procure un maximum d’émotions et de ressentis positifs. Et de l’expérimenter un maximum dans notre vie.

Quelle est votre recette du bonheur à vous ?

Vous souhaitez faire partie de mes contacts ? Cliquez ici

Cet article vous a plu ?



Téléchargez gratuitement votre livret cadeau
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *