Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Désencombrer votre vie pour mieux en profiter et être plus serein

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« TADÉA, méthode pour fixer et atteindre vos objectifs »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 11 minutes

Lorsque l’on constate que l’on est trop stressé et qu’on ne profite pas assez de la vie, la désencombrer est une voie particulièrement intéressante à suivre.

Accumulation

Désencombrer votre vie pour mieux en profiter et être plus serein

On peut arriver à un point de notre vie où l’on constate que l’on fonctionne la tête dans le guidon une bonne partie de nos journées, de nos semaines, de nos mois.

Et que de ce fait, on manque de profiter de la vie.

Avoir la tête dans le guidon trop souvent s’accompagne par ailleurs de stress néfaste pour notre bien-être, notre santé, nos relations.

A quoi cela est dû ?

La grande majorité du temps, si l’on a la tête dans le guidon et que l’on est stressé, c’est parce qu’on vit un trop plein.

On accumule trop de choses à faire notamment, trop d’activités.

On peut alors se dire « oui mais je ne peux pas faire autrement, je suis bien obligée… ».

Le truc c’est que si on se penche vraiment sur la question, en laissant de côté l’ego et le regard des autres, on se rend compte que plus souvent qu’on ne le pense, on a le choix.

Alors qu’on pense que c’est une obligation de faire ceci ou cela, finalement on peut découvrir avec stupéfaction que non, ce n’est pas imposé et qu’on n’a pas à se l’imposer à nous-même.

Mais il n’y a pas que les activités, que les choses à faire qui entraine l’effet tête dans le guidon et le stress qui l’accompagne.

Il y a aussi toutes les choses que l’on amoncèle chez nous, des tas de trucs, d’objets que l’on entasse.

En réalité, beaucoup d’entre nous avons une tendance à accumuler trop.

Trop d’activités, trop de choses dans notre vie.

C’est ce trop plein qui nous empêche très souvent de profiter de la vie et d’être plus serein.


Trop ?

Mais pourquoi serait-ce trop ?

Notre esprit peut se rebeller contre cette idée que ce serait à cause du fait qu’on accumule trop de choses à faire et trop de possessions que l’on ne profite pas assez de la vie et que l’on est stressé.

Bien sûr, l’accumulation n’est pas la seule raison à cela.
Mais elle en fait toutefois souvent partie.

Pourtant, on nous fait bien comprendre à longueur de temps qu’il est bon de faire plein de choses, que c’est même nécessaire pour être heureux. Idem en ce qui concerne les objets : on nous dit que dès que l’on aura acquis telle chose, alors on sera plus heureux.

Et que si l’on n’est pas heureux, c’est forcément que l’on ne fait pas assez de trucs qu’il faut et qu’on ne possède pas assez.

Donc comment pourrait-on faire trop alors qu’on nous dit que la cause de nos problèmes est qu’on ne fait pas assez et qu’on n’a pas assez ?

(Au passage, penser de la sorte est néfaste pour votre estime, vous laissant entendre que vous n’êtes pas assez alors que c’est tout le contraire.)

Eh bien, il faut prendre conscience en premier lieu du fait qu’on n’est pas tous égaux.
Qu’on est tous différents, que c’est aussi le cas de nos besoins et de ce qui nous convient, même si certains aspects sont communs puisque l’on est tous humains.

Ensuite, ramener à notre conscience le fait que c’est dans l’intérêt d’un immense nombre d’entités de nous maintenir dans ce type de croyances que l’on ne fait jamais assez et que l’on a jamais assez.

C’est sur ce principe d’accumulation et du toujours plus qu’est basée la société de surconsommation dans laquelle nous vivons.

Pour autant, cela n’est pas forcément en adéquation avec ce qui nous convient en tant qu’humain.

Désencombrer

On peut être dubitatif quant à l’idée que ce serait l’accumulation de trop de choses à faire dans nos vies et de trop de possessions qui expliquerait au moins en partie le fait qu’on a l’impression de ne pas assez profiter de la vie et d’être stressé.

Pourtant, s’il n’y avait pas de trop plein, ne serait-on pas en mesure de justement profiter de la vie ?

N’adopterions-nous pas un rythme plus calme, avec plus de temps pour faire notamment ?

Même si vous êtes circonspect, si vous estimez ne pas assez profiter de la vie et être trop stressé, adoptez l’attitude du bon sceptique : testez !

Et cela veut dire quoi notamment de tester ?

Eh bien de désencombrer votre vie.

Si vous avez un trop plein de choses à faire, un trop plein de possessions, c’est que vous accumulez trop.

La solution à trop d’accumulation est le désencombrement prôné notamment par le minimalisme ou le stoïcisme.

L’accumulation vous fait perdre de vue ce qui est important pour vous.

Désencombrer vous permet au contraire de révéler votre essentiel et de lui accorder la place qu’il mérite. Que ce soit en termes de temps, de place ou de ressources mentales.

Pour désencombrer, vous devez donc faire de l’espace, faire de la place.

Et donc pour mieux profiter de la vie et être plus serein, vous devez désencombrer votre vie.

Car généralement, il n’y a pas qu’un seul domaine dans notre vie où l’on accumule trop.

Comme trop de choses, ou trop d’activités.

Désencombrer : avantages

Désencombrer votre vie a de multiples avantages qu’on ne perçoit pas forcément au premier abord.

Déjà, cela vous permet de gagner du temps.

Quand vous avez moins de choses à faire, forcément vous avez plus de temps.

Qui dit plus de temps dit aussi moins de stress car vous êtes moins en tension, moins speed à vous agiter continuellement pour avancer. Vous pouvez prendre plus de temps et donc être plus calme et serein.

C’est valable aussi bien pour les activités que les possessions.

Forcément quand chez vous, vous avez moins de choses à stocker, moins de place est pris. Et moins d’objets sont présents à entretenir, à bouger éventuellement chaque fois que vous faites le ménage.

Par exemple, plus vos surfaces planes (comme votre plan de travail, votre table basse, votre chevet, votre bureau, etc.) sont réellement planes, c’est-à-dire avec le moins d’objet possible dessus (voire aucun !), plus il est facile et rapide de les entretenir.

Et vous n’êtes évidemment pas obligé d’en venir à posséder moins de 100 objets ou d’avoir un mode de vie minimaliste extrême pour en ressentir les bénéfices et avoir plus de temps.

Autre avantage : plus votre intérieur est désencombré, bien rangé, propre, et plus votre volonté, votre self-control et votre propension à aider les autres est importante comme l’ont révélé notamment les auteurs de « Willpower » (« Le pouvoir de la volonté » en français).

Désencombrer vous permet de mettre en valeur ce qui est important pour vous.

Tant en termes d’activités que de possessions.

Ainsi, vous mettez en évidence ce qui est essentiel à vos yeux : par exemple, passer du temps avec les gens que vous aimez ou mettre en valeur ce beau vase que vous trouvez magnifique et qui vous procure de la joie chaque fois que vous posez le regard dessus.

Le désencombrement est par ailleurs souvent nécessaire pour être soi. Plus vous faites de la place à ce qui est important pour vous, plus vous vous désencombrez de tout ce qui n’est pas important, essentiel à vos yeux, plus vous vous donnez l’opportunité de vous rapprocher de qui vous êtes réellement.

Ainsi, vous êtes plus en capacité de prendre soin de vous, de vos besoins et donc d’améliorer votre estime tellement cruciale à votre bien-être. Vous êtes en mesure de faire plus de choses qui vous plaisent vraiment et de vous entourer de choses qui vous font vous sentir bien, serein.

Prenez bien conscience du fait que l’accumulation fait partie des facteurs qui font que vous ne vous sentez pas bien dans votre vie.

Justement parce que votre vie est trop encombrée et que vous ne pouvez ainsi faire assez de place à l’important (voire pas du tout !). C’est pourquoi le désencombrement et l’une des étapes que j’aborde dans le programme 2VSM : Votre Vie Sur Mesure.

Comment désencombrer alors ?

Stop à l’accumulation

Dans un premier temps, il est nécessaire de mettre un frein à l’accumulation.

C’est-à-dire d’arrêter d’ajouter.

Cela peut avoir l’air simple, mais ce n’est pas si évident.

L’accumulation se loge dans des endroits dont on n’a pas nécessairement conscience.

Peut-être cherchez-vous à trop accumuler… d’ « amis » sur un certain réseau social.

Désencombrer sa vie ne se limite donc pas aux activités et aux objets mais c’est cependant sur ces deux éléments que je vous conseille de focaliser dans un premier temps car généralement, ce sont les deux domaines dans lesquels on accumule le plus.

Mettre un frein à l’accumulation pour vos possessions signifie que vous devez limiter vos achats.

Non pas ne plus en faire du tout parce qu’il faut bien pour la plupart d’entre nous acheter des aliments pour nous nourrir, des produits ou ingrédients à mélanger pour nous laver, etc.

Vous pouvez par exemple choisir de limiter vos acquisitions pour tout ce qui concerne vos vêtements. Alors oui, il faut bien vous vêtir.

Mais honnêtement, est-ce qu’on a réellement besoin de s’acheter des vêtements chaque mois, chaque semaine ? N’en a-t-on pas déjà assez dans nos armoires pour nous vêtir ?

Avoir envie d’une nouvelle tenue est une chose, en avoir réellement besoin en est une autre. Et si vous êtes accro au shopping, vous gagnerez sans doute à explorer vos envies en la matière.

Vous pouvez aussi limiter l’achat de nouveaux objets, de nouveaux gadgets.

Pour cela, une astuce donnée régulièrement par les adeptes du minimalisme peut grandement aider.
On pourrait la résumer en « 1 qui entre, 1 qui sort ».

Autrement dit, pour 1 vêtement que vous achetez, vous devez vous désencombrer d’1 autre vêtement.

Grâce à ce principe, vous mettez ainsi un frein à l’accumulation.

Appréciation

Pour désencombrer votre vie, vous pouvez aussi vous focaliser sur l’appréciation que vous avez.

Je m’explique.

Appréciez-vous réellement chaque activité que vous effectuez ?

Chaque objet que vous possédez ?

Pour les activités, demandez-vous pour chacune de celle que vous faites si vous l’appréciez.

Si ce n’est pas le cas, demandez-vous :

  • est-ce que c’est une obligation pour moi de faire cette chose ?
  • est-ce que je pourrai me passer de la faire tout en continuant de me respecter ?
  • est-ce que je pourrai faire moins de cette chose tout en continuant de me respecter ?
  • est-ce que je pourrais déléguer cette chose à faire ?
  • est-ce que je pourrais automatiser cette chose à faire ?
  • est-ce que je pourrais supprimer cette chose à faire ?

Il y a tellement de choses que l’on croit être obligé de faire et qui nous pourrissent la vie alors qu’on pourrait s’en passer…

Souvenez-vous que vous avez plus de choix que vous ne le pensez.

Et plus souvent qu’on ne le pense, on fait des choses simplement pour satisfaire notre ego et/ou avec en arrière pensée le regard des autres.

Est-ce que vous faites telle ou telle chose, qui vous prend de précieuses ressources comme du temps et de l’énergie, simplement par peur d’être mal vu si vous ne les faites pas ? Ou d’être mieux vu si vous les faites ?

Est-ce que vous faites telle ou telle chose simplement pour montrer que vous, vous les faites et les autres pas et que donc vous êtes supérieur à eux ?

Pour toute activité ou possession, demandez-vous si :

  • vous l’aimez : appréciez-vous de faire cette activité ? De posséder telle chose ? Que ce soit pour leur praticité, leur apparence (vous trouvez beau tel objet), etc. ? Et cela autrement que pour « avoir l’air de » au regard des autres ?
  • vous en avez réellement besoin : avez-vous réellement besoin de faire telle chose ? D’avoir tel truc ? Plus vous parviendrez à faire la distinction entre vos envies et vos besoins, plus cela deviendra facile pour vous de vous désencombrer
  • vous vous en servez. Parfois, on ne pourrait pas dire qu’on « aime » un truc, qu’on le trouve beau. Pourtant, il peut s’avérer bien utile et c’est pour ça qu’on s’en sert régulièrement. Cela peut être le cas d’un aspirateur. Rendez-vous alors compte que vous pouvez aussi l’apprécier pour ses qualités, parce qu’il vous permet de nettoyer plus facilement votre intérieur. En revanche, il y a plein de choses qui pourraient être utiles mais dont on ne se sert pas. Pourquoi donc les conserver ?

Plus facile à dire qu’à faire oui, mais ce sont là quelques principes que vous pouvez appliquer dans votre vie pour la désencombrer et ainsi profiter plus de votre quotidien et être plus serein.

Et vous, est-ce que vous avez désencombrez votre vie ?
Si non, pensez-vous vous y mettre ?
Dites-le moi dans le commentaires ci-dessous 🙂

Désencombrer votre vie représente une solution intéressante lorsque vous ne profitez pas assez de votre vie et que vous êtes trop stressé.
Pour cela, il faut mettre un frein à l’accumulation, notamment en matière d’activités et de possessions, mais pas que.
Le désencombrement offre de multiples avantages et vous permet de faire de la place à ce qui est réellement important pour vous dans votre vie, ce qui concours notamment à améliorer votre estime et à vous rendre plus heureux

Envie d'atteindre facilement vos objectifs ?



Méthode TADÉA pour fixer et atteindre vos objectifs Je vous offre la
« Méthode TADÉA pour fixer et
atteindre vos objectifs »
Méthode TADÉA = simplicité et flexibilité


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.