Envie d’être davantage vous-même
pour vous sentir mieux dans votre peau
(sans vous faire rejeter par les autres) ?
Et recevez mon cours offert qui vous donne les clés pour améliorer votre vie

La TV, c’est le mal… ou pas ?! (le problème est ailleurs)

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 9 minutes

La TV, certains la regardent, d’autres non et en tous les cas, elle est généralement mal perçue. Pourtant, est-ce bien justifié ?

Regarder la TV

La TV, c’est le mal… ou pas ?! (le problème est ailleurs)

Regarder ou non la TV est un choix.

Le hic est que de plus en plus fréquemment, de nombreuses personnes se posent (consciemment ou non) en être supérieurs aux autres à ce niveau.
Ils peuvent alors se transformer en briseurs d’estime.

Tout ça parce qu’ils ne regardent pas la TV.
Mais est-ce vraiment le cas ?

Souvent non !

Beaucoup sont ceux qui se targuent de ne pas regarder la TV, surtout par rapport à ceux qui eux la regardent. Et cela alors qu’en réalité, eux aussi regardent la TV ! (un petit tour sur cet article pour savoir de quoi je veux parler 😉 )

Résultat, ils gonflent leur gros ego grâce à… une méprise !

Tandis que ceux qui regardent la TV, et à qui ont fait des remarques ou devant lesquels on prend une attitude supérieure pour cette simple raison, peuvent en venir à voir leur estime attaquée. Simplement parce qu’elle n’est déjà pas au Top et que les faire culpabiliser, sentir inférieurs, n’arrange bien sûr pas leur estime.

Ce sujet, somme toute trivial, est symptomatique d’une façon de penser : celle de croire que l’on est supérieur à l’autre pour une simple question d’activité et de possession.

Cela étant dit, on peut tout de même s’interroger sur le fait de regarder la TV…

Regarder la TV, c’est mal !?

Vous vous en doutez peut-être, il est question ici d’évoquer le grand truc à la mode dans le monde du développement personnel :
dire que regarder la TV, c’est pas bien du tout !

Déjà, il peut être drôle de constater que des personnes affirmant cela à longueur de vidéo et articles, en soulignant bien qu’elles ne regardent pas la TV…. En fait la regardent effectivement !

Toujours est-il qu’on nous fait bien comprendre, que dis-je, on nous bourre le crâne avec l’idée selon laquelle regarder la TV, c’est pas bien. Pire, c’est mal !

On en vient à des gros clichés, comme le fait que si on regarde la TV :

  • on est inférieur aux autres
  • on glande
  • on est idiot
  • on n’est pas productif
  • on a un hobby tout pourri
  • etc. j’en passe et des meilleures

Bref. Tout ça n’est vraiment pas pour arranger l’estime de ceux qui eux la regardent la TV.

Bien sûr, cela part d’un bon sentiment.
Ceux qui disent que regarder la TV c’est le mal et conseillent de ne plus le faire ont très souvent pour objectif d’aider les personnes qui les suivent à avoir une meilleure vie.

Regarder la TV vs Travail

La justification que l’on sort souvent est : arrêtez de regarder la TV comme ça vous aurez plus de temps pour travailler sur vos projets.

Je sais pas si vous voyez l’un des gros problèmes qui se posent là.

Si l’on y réfléchit bien.
Pourquoi les gens regardent la TV ?
Pour tout un tas de raisons, c’est clair.

Il en est une toutefois qui ne colle pas, ou n’incite pas devrais-je dire à justement arrêter de regarder la TV : beaucoup de gens regardent la TV tout simplement parce que c’est la solution la plus facile et rapide pour se détendre, au niveau du corps notamment, et pour se changer les idées.

Beaucoup plus de personnes qu’on ne le pense rentrent du travail lessivées par le boulot justement. Physiquement ET mentalement. Regarder la TV permet de soulager (a priori) les deux : on s’affale dans son fauteuil/canapé et hop on se met devant son émission/série TV/etc. préféré pour ne plus penser aux soucis. Pour avoir un peu de répit durant quelques instants.

Alors, quand ces personnes entendent comme justificatif : arrêtez de regarder la TV comme ça vous pourrez TRAVAILLER plus sur vos projets, forcément, ça donne pas envie. Puisque justement, elles souhaitent se reposer du TRAVAIL. Et donc ne pas avoir à encore TRAVAILLER à peine leur journée de boulot terminée.

Certes, c’est surtout une question de rhétorique, mais c’est important lorsque l’on veut vraiment inciter les gens à ne plus regarder la TV, ou moins.

Ne pensez-vous pas qu’il serait préférable de dire quelque chose comme : « diminuez votre activité TV comme ça vous aurez plus de chances de réaliser vos objectifs et de réussir dans vos projets parce que vous pourrait y consacrer plus de temps » ?

Apologie de la TV ?!

Que les choses soient claires : pour moi, il ne s’agit pas de faire l’apologie de la télévision.

Simplement, je trouve que l’on pointe trop souvent du doigt les personnes qui la regardent en attaquant leur estime, en leur expliquant que ce qu’elles font est mal, que ça les rend inférieures à celles qui ne la regardent pas, simplement parce que la télévision offre uniquement du contenu pourri.

Ce n’est pas le cas !
J’espère que si c’était votre avis avant la lecture de ces articles (celui-ci et le précédent), votre opinion a évolué…

On conseille trop souvent dans le monde du développement personnel d’arrêter de regarder la télévision pour pouvoir travailler plus, et qu’il est mieux donc de travailler plus, voire de lire, au lieu de mater la TV.

Or ce n’est pas aussi simple.

Clairement, je n’encourage pas à regarder la TV.
Ce n’est pas mon objectif.

Je souhaite également mettre le doigt sur le fait que l’on a souvent tendance à confronter lecture et télévision, comme si la première activité recélait un niveau supérieur à la seconde.

Oui, cela peut être vrai. Évidemment. Mais ce n’est pas le cas 100% du temps !

Regarder la TV n’est pas le problème

Plus généralement, regarder la télévision n’est pas le problème.

Car encore une fois, le problème vient surtout du fait que l’on confond contenu et contenant.

Si l’on évoque les activités permettant de se confronter à du contenu.
À votre avis, est-ce mieux pour votre cerveau, votre bien-être :

  • de lire des magazines people et ouvrages prônant la haine de l’autre ?
  • de regarder des émissions de littérature, philosophie, des reportages sur la faune et la flore à la TV ?

Vous voyez où je vous en venir ?

En fait le problème est que l’on fait (trop) souvent l’amalgame : TV = contenu merdique.

Or comme beaucoup de choses dans la vie, tout n’est pas binaire, blanc ou noir.

La qualité du contenu ne dépend pas de son média, de son contenant.
Elle dépend en réalité du fond beaucoup plus que de la forme.

Donc il est important de garder un esprit critique quand on entend des raccourcis comme « lire est forcément infiniment mieux que de regarder la télévision ».

Car non.
Ce n’est pas nécessairement le cas.
C’est tomber dans le cliché que de penser ça.

On peut lire plein de choses futiles, qui incitent à la critique et la haine de l’autre, et regarder des émissions, reportages, documentaires, films, séries à la TV qui challengeront nos croyances et nous apprendront des choses.

Bien évidemment, l’inverse est aussi vrai.

Ce qui compte : c’est la qualité

Ce qui compte réellement, c’est la qualité du contenu dont vous vous abreuvez.

C’est le fond du propos auquel vous êtes confronté qui impacte votre cerveau, votre être, vos émotions, votre façon de penser.

Car on évoque régulièrement l’importance de l’alimentation sur notre bien-être.
En clair : ce que l’on mange influe sur notre état.

Mais plus rarement est évoquée l’importance de ce que notre cerveau ingurgite.
C’est-à-dire comment on nourrit notre cerveau, notre matière grise.

Cela représente tout ce à quoi il est confronté au jour le jour par les 5 sens.

Le contenant, le média (livre, télévision, Internet, etc.) de diffusion importe beaucoup moins que le contenu, le fond de ce qui est délivré.

Regarder une émission de TV réalité où les gens passent leur temps à se critiquer, se faire des crasses et raconter des âneries pour que ceux qui la regardent se sentent supérieurs et plus intelligents, ce n’est pas vraiment nourrir au mieux notre cerveau, notre être.

Lire des magazines people, des livres expliquant en long en large et en travers que le fautif c’est l’autre et qu’il est normal de le rejeter et de le haïr, ce n’est pas forcément mieux.

Tout comme se gaver de vidéos sur Internet où les gens se cassent la binette, incitent à la haine de l’autre, etc.

Demandez-vous si vous nourrissez au mieux votre cerveau, par exemple :

  • lui donnez-vous matière à apprentissage, réflexion, remise en cause ?
  • est-ce que vous l’abreuvez de contenu offrant un aspect positif, qui peut vous faire grandir ?
  • le plongez-vous dans un fond de négativité, mauvaise nouvelle, critique, haine, peur ?
  • l’alimentez-vous principalement avec du contenu entrainant des émotions et pensées positives chez vous, ou négatives ?

La TV, avec modération

Donc est-ce que la TV, c’est le mal ?
Pour moi la réponse est claire : NON.

Ce qui ne fait du bien ni à votre cerveau, ni à vous dans votre globalité, c’est de consommer du contenu qui ne correspond pas à ce que vous voulez dans la vie.
Qui vous met dans des états émotionnels désagréables avec les pensées qui vont avec.
Car ça vous freine sur le chemin du bonheur, du bien-être, de la réussite.
Et puis il va sans dire que cela nuit à votre estime aussi.

Le contenant, la forme, le type de média que vous utilisez comme diffuseur de contenu (Internet, TV, livre, etc.) est bien moins essentiel que la qualité, le fond.

Cela étant dit, si regarder la TV ce n’est pas horrible et qu’il n’y a strictement aucune honte à avoir cette activité, mieux vaut la teinter de modération.

Ça marche comme beaucoup de choses dans la vie : tout est une question d’équilibre.
Regarder la télévision 2h par jour, cela n’a pas le même effet que si vous la regardez 5 heures quotidiennement !

L’avantage du livre par rapport à la TV par exemple, c’est qu’il consomme moins d’électricité, n’émet pas (a priori) d’ondes inamicales et n’est pas source de lumière bleue (qui émane aussi des Smartphones et Tablettes par exemple).
Il est d’ailleurs vivement conseillé d’éviter la confrontation à la lumière bleue en soirée, a fortiori avant de dormir car elle néfaste pour le sommeil.

En outre, beaucoup estiment que la TV offre beaucoup de programmes de qualité médiocre (tout comme Internet d’ailleurs). Il existe bien sûr de nombreux livres du même acabit, mais les livres ont des atouts certains : ils ont une capacité plus grande à développer l’imaginaire et la réflexion, et offrent le choix de la programmation (c’est-à-dire ce que vous allez lire, quand, où, dans quelle langue, etc.)

Vous arrive-t-il de regarder la TV ?
Quel type de médium/média préférez-vous pour vous nourrir de contenu ? (livre, TV, Internet, Smartphone, etc.)

Regarder la TV est souvent mal perçu. Pourtant, la TV est comme tout type de média : en soi, il a beaucoup moins d’importance que le contenu qu’il propose.
C’est à dire que le fond prédomine sur la forme.
Il n’y a donc aucune honte à regarder la TV qui peut aussi proposer du bon contenu. Malgré tout, regarder la TV avec modération est conseillé. Comme beaucoup de choses dans la vie, tout est une question d’équilibre.

Cet article vous a plu ?



Livret 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même Vous êtes libre de télécharger gratuitement mon livret
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et
acquérir une bonne estime de vous-même »

Une bonne estime = plus de confiance en soi, moins de stress, etc.

2 Commentaires

  1. Salut Marine ! (ça faisait longtemps)
    Voilà le genre de réflexion que j’apprécie particulièrement. Ca change effectivement des articles anti tv et surtout des fameux conseils qui servent à rien du genre « arrêtes de regarder la tv comme ça tu peux faire ça ou ça à la place ».
    J’avoue que je ne regarde pas trop la télévision, mais que je suis devant l’écran quand mon équipe de football favorite joue (oui j’aime le foot et je le regarde :))
    Au début je culpabilisais un max… Je me disais « purée tu pourrais faire ça à la place, dormir un peu plus » du coup j’avais des regrets. Et puis au final il ne faut pas déconner : ce n’est pas 2-3 heures de télévision par semaine qui vont me tuer !
    Le gros problème que nous rencontrons toutes et tous dans notre communication, c’est de donner des conseils aux gens (ce que nous n’avons pas à faire !) en jouant sur la culpabilité. Ce n’est pas en disant à une personne « arrêtes de faire ça, fait plutôt ceci, tu n’es qu’une m****) que ça va changer quoi que ce soit…
  2. : Salut Anthony, merci pour ce partage 🙂

    As-tu passé un bon été ?

    Effectivement, pour cet exemple précis, ce n’est pas parce que tu arrêtes de regarder la TV que tu es forcément en capacité de faire autre chose de plus « constructif ».

    « Et puis au final il ne faut pas déconner : ce n’est pas 2-3 heures de télévision par semaine qui vont me tuer ! »
    Clairement ! Et même dans le cas où tu regarderais plus, qu’est-ce que ça peut faire ? C’est ta vie, on n’en connait pas tous les aspects, tu as peut-être besoin de décompresser d’un truc, de te reposer le corps ou tu regardes quelque chose qui t’apporte beaucoup, etc. Est-ce que c’est mieux que celui qui passe 3h/jour à papillonner sur des réseaux sociaux ?

    Ce qui m’a donné envie d’écrire ces 2 articles sur la TV, c’est l’aspect culpabilisant justement que je retrouvais dans plein de conseils type « arrêtes de regarder la TV, travailles à la place » + les réflexions style « je me la pète parce que je dis que je regarde pas la TV alors que toi si, et je te fais sentir ma supériorité » : ça n’a pas lieu d’être, d’autant plus que beaucoup de gens disant qu’ils ne regardent pas la TV la regarde en réalité… (ils se voilent juste la face).

    Ce n’est pas forcément évident c’est sûr côté communication, on veut aider les gens et parfois c’est nécessaire d’appuyer sur des points « qui font mal », alors il faut faire de notre mieux pour trouver l’équilibre, leur montrer qu’ils peuvent améliorer certains points de leur vie et que, oui, pour certains trucs ce n’est ni facile ni confortable.
    Entendre/lire des trucs du genre « arrêtes de faire ça, fait plutôt ceci, tu n’es qu’une m**** », ça me dérange aussi…

    Excellente soirée, merci pour ce commentaire Anthony 🙂


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *