Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Oui, c’est non (et vice versa)

Catégorie(s) : Organisation
Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« TADÉA, méthode pour fixer et atteindre vos objectifs »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 8 minutes

On ne se rend pas toujours compte comment un oui ou un non peuvent avoir des répercussions importantes sur notre temps. Sur notre vie.

Temps et choix

Oui, c'est non (et vice versa)

Le manque de temps touche de plus en plus de personnes.

On n’a pas le temps de faire ceci ou cela.

Résultat, on est stressé.

Et si on n’y prend pas garde, l’estime de soi peut en prendre un coup alors qu’elle est le socle de notre bien-être.

Car on va avoir tendance à se comparer aux autres.

On va voir qu’ils semblent arriver à faire mieux, à faire plus, à assurer eux.

Et si l’on a une estime trop basse ou que l’on ne sait pas la protéger, alors on va perdre de la valeur à nos propres yeux.

On va se dénigrer.

On va se dire qu’on est moins bien que les autres.

Ce qui n’aide en rien et aggrave même souvent la situation.

Certes, on n’est pas tous égaux, on n’a pas tous 24h dans une journée.

Donc il est logique que certains aient la possibilité de faire plus que d’autres.

En tous les cas que l’on ait plus de temps que d’autres ou moins, on doit faire des choix.

Choisir n’est pas tout le temps facile.
Loin de là.

On n’a pas toujours le choix entre une option A super géniale et une option B toute pourrie.

Mais on a souvent plus de choix qu’on ne le pense.

Même si ces choix ne sont pas évidents ou enthousiasmants.

Il existe un facteur auquel on ne pense pas quand on réalise qu’on n’a pas assez de temps.

C’est ce à quoi vous choisissez de donner votre temps si précieux.

À quoi vous décidez de dire « oui ».


Dire « Oui » avec notre temps

Tout notre emploi du temps est déterminé par ce à quoi on accorde notre temps.

Par ce à quoi on dit « oui ».

Peut-être que vous vous dites que c’est bien beau, mais que justement c’est bien le problème.

Que vous n’avez pas le choix de ce à quoi vous dites « oui » avec votre temps.

Si vous en avez justement marre de ne pas avoir le choix, allez faire un tour ici 😉

Demandez-vous si vous ne faites pas, consciemment ou non, le choix d’être débordé.

Surtout, prenez conscience de ce que vous faites de votre de temps.

Ce à quoi vous choisissez de dire « oui » avec votre temps – qui est l’une de vos ressources les plus précieuses – a des conséquences importantes.

  • À quoi choisissez-vous de dire « oui » avec votre temps ?

À…

… un travail ?

… votre famille ?

… du transport ?

… des tâches ménagères ?

… du surf sur Internet et les réseaux sociaux ?

… votre Smartphone ?

… votre santé ?

… de l’argent ?

… la procrastination ?

… des loisirs ?

… des relations ?

Réalisez que lorsque vous dites « oui » à quelque chose, vous allouez votre temps à cette chose.

Et votre temps ne se multiplie pas.

Vous allez donc automatiquement perdre de la ressource.

Même si vous décidez de ne rien faire de votre temps car de toute façon, il s’écoule.

Votre temps est dépensé, quoi que vous fassiez (ou pas).

Et dire « oui » a des conséquences bien au-delà de votre temps.

Nous avons d’autres ressources plus ou moins limitées.

Comme notre attention, nos capacités physiques et intellectuelles, notre volonté.

Dire « Oui » c’est aussi dire « Non »

Ces ressources sont plus ou moins limitées selon les personnes, et se renouvellent plus ou moins vite et facilement.

Quand vous dites « oui », vous ne faites pas uniquement que donner votre temps à ce « oui ».

Vous donnez aussi une partie plus ou moins importante de vos autres ressources limitées.

Dire « oui » a des conséquences sur toute votre vie.

Dire « oui » est un choix.

Et vos choix déterminent qui vous êtes.

La vie que vous menez.

Quand vous dites « oui » à un truc, vous dites « non » à une multitude d’autres.

C’est très important d’en avoir conscience.

Et de se le rappeler régulièrement à l’esprit.

Dire « oui », c’est avant tout dire « non ».

Quand vous dites « oui » pour aller faire les magasins avec des amis, vous dites « non » à la lecture, à passer du temps avec vos enfants, à faire du sport, à faire une balade dans la nature, etc.

Quand vous dites « oui » aux réseaux sociaux, vous dites « non » à vous reposer, à prendre une douche, à avancer sur le livre que vous rêver de publier, à votre conjoint, aux tâches ménagères qui s’accumulent, à apprendre de nouvelles compétences, etc.

Dire « oui » à un dîner entre amis alors que vous êtes fatigué juste parce que vous vous y sentez obligée, c’est aussi dire « non » à votre santé, au fait de prendre soin de vous, de vous respecter, à vos ressources qui seront bien moindres qu’habituellement le ou les jours suivants du fait de votre fatigue, etc.

Les conséquences d’un « oui » sont importantes.

À quoi choisissez-vous de dire « oui » et de dire « non » ?

C’est à vous de décidez ce que vous souhaitez faire de vos ressources précieuses et limitées.

Que choisissez-vous ?

À quoi choisissez-vous de dire « oui », consciemment ?

Et à quoi choisissez-vous de dire « non » pour dire « oui » ?

Lorsque vous dites « non » à certaines choses, vous vous ouvrez le champ des possibilités.

Vous vous donnez l’opportunité de dire « oui » à ce qui est important.

Surtout ne restez pas dans l’indécision par peur de faire le mauvais choix. Car l’indécision est une véritable plaie pour l’estime de soi.

Ne décidez pas en fonction de ce que « on » vous dit qu’il faut faire ou ne pas faire.

Vous pouvez être moins débordé.

Vous pouvez avoir plus de ressources pour ce qui compte vraiment pour vous.

C’est possible de s’en sortir même si votre vie n’est pas celle que vous voulez actuellement.

Vous avez la possibilité de dire « non » à certaines dépenses pour dire « oui » à moins de stress avec vos finances.

Dire « non » à certaines sollicitations pour vous dire enfin « oui » à vous, à vos priorités, à vos valeurs.

Dire « non » à certaines tâches, choses que vous faites régulièrement pour dire « oui » à d’autres. À ce qui vous fait vraiment envie, à ce qui peut vous nourrir et vous rapprocher de vous-même.

Ce n’est pas facile.

Ça demande de régulièrement vous questionner sur vos choix.

Sur ce à quoi vous dites « oui » et ce à quoi vous dites « non ».

Ça implique également d’être assez détaché du regard des autres pour orienter votre vie dans la direction qui vous convient à vous.

Trop souvent les gens sont malheureux parce qu’ils sont beaucoup trop sensibles au regard des autres.

Parce qu’ils sont trop pris dans leur quotidien surchargé et victimes du conditionnement au manque.

Ils se démènent pour faire tout comme il faut pour se rendre compte qu’en fait, cela ne leur convient pas, cela les détruit à petit feux.

Mais c’est possible de modifier votre trajectoire pour impulser un changement véritable.

Pour avoir une vie qui vous convient mieux.

Ce n’est pas facile encore une fois, et cela implique souvent de changer ses habitudes.

Cela demande d’être vigilant car vos ressources précieuses le sont pour vous mais aussi pour les autres qui gagnent à les exploiter, parfois à votre détriment.

Et sans en avoir conscience, vous pouvez vite vous mettre à dire « oui » à des tas de trucs pas si importants que ça et du coup dire non à ce qui compte vraiment.

Et vous, à quoi choisissez vous de dire « non » pour dire « oui » ? À quoi choisissez-vous de dire « oui » pour dire « non » ? Partagez vos choix dans les commentaires ci-dessous 🙂

On ne se rend pas souvent compte à quel point dire « oui » à certaines choses implique que l’on dit « non » à des tas d’autres. Et vice versa.
Pourtant, nos choix en la matière – qui sont bien plus nombreux qu’on ne le pense – sont importants.
Car lorsque l’on dit « non » ou « oui » on alloue une part plus ou moins conséquente de nos ressources les plus précieuses, et souvent les plus limitées. Comme notre temps, notre santé, notre attention, nos capacités physiques et intellectuelles, notre argent.
Mettre de la conscience dans nos choix est donc particulièrement important.
Et il est nécessaire de régulièrement faire le point pour se demander si on donne nos précieuses ressources à ce qui compte vraiment. Ou à ce qui, en fait, n’a que peu d’importance. Ce qui implique de se connaître et de ne pas être trop sensible au regard des autres pour agir dans le bon sens.
Notre perception de réussite dans la vie, notre bien-être et notre bonheur dépendent directement de ce à quoi on dit « oui », et ce à quoi on dit « non ».

Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être suivre ma Formation Offerte pour vous sentir mieux dans votre peau pour être plus heureux.
Composée de 8 cours par e-mail, elle vous donne les clés pour améliorer votre vie au quotidien
Cliquez ici pour commencer maintenant la formation
(pour être moins stressé, savoir dire "non",
prendre soin de vous, etc.
)


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.