Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Comment être moins sensible au regard des autres

Catégorie(s) : Estime de soi
Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 10 minutes

Le regard des autres, celui que l’on sent peser sur nous, peut être un grand frein à l’épanouissement personnel et au bonheur. Voyons ensemble comment y être moins sensible.

Regard des autres

Comment être moins sensible au regard des autres

Le regard des autres est un élément important pour chaque individu car il est lié aux besoins de reconnaissance et d’acceptation.

Or il s’agit de besoins fondamentaux qui, durant de nombreux millénaires, ont été liés à la survie.

En effet, dans les temps préhistoriques et même plus récemment, appartenir à un groupe et donc y être accepté et recevoir de ce fait la reconnaissance des autres était gage de bien meilleures chances de survie que ceux qui se faisaient rejeter.

On pouvait être sûr que le fait de ne pas ou ne plus être accepté par un groupe signifiait à court terme la mort.

Voilà pourquoi ces besoins sont profonds et expliquent que l’on cherche consciemment ou non à les satisfaire.

Cela implique d’être sensible au regard des autres.

Car si on ne pense pas du tout aux autres, à ce qu’ils peuvent penser de nous, on a toujours cette sensation que l’on va mourir.

Donc, être sensible au regard des autres est tout à fait normal et c’est OK.

Le problème toutefois survient lorsque l’on est trop sensible au regard des autres.

Comme toute chose, il s’agit de trouver l’équilibre et plus généralement, d’avoir une sensibilité la plus saine possible pour nous envers le regard des autres : celle qui consiste à y être assez sensible pour pouvoir être intégré à tel ou tel groupe, mais pas trop pour ne pas anéantir notre potentialité de bonheur.


Regard des autres : être trop sensible

Lorsque l’on est trop sensible au regard des autres, c’est souvent le signe d’une mauvaise estime de soi.

Non pas que vous avez forcément une mauvaise estime si vous êtes plus sensible au regard des autres à tel ou tel moment, ou dans tel ou tel domaine.

Mais encore une fois, cela peut être un indicateur, surtout si cette sensibilité est accrue et se répercute sur un maximum de sphères de votre vie.

De plus, lorsque vous êtes trop sensible au regard des autres, vous en souffrez.

Et pas qu’un peu.

Le hic, c’est que vous ne vous rendez pas forcément compte que le regard des autres est l’un des problèmes majeurs à votre souffrance.

Pour savoir si vous souffrez du regard des autres, posez-vous ces questions :

  • Est-ce que, lorsque vous pensez au regard des autres, vous associez facilement cela à un poids ? À des émotions natives, des ressentis désagréables ?
  • Est-ce que, lorsque vous avez une décision à prendre, vous vous demandez très souvent « mais que vont penser les autres » ? Il est normal et même souhaitable dans certains cas de vous demander ce que telle ou telle personne penserait de votre décision si cette personne en question est par exemple experte dans le domaine qui vous préoccupe. C’est en revanche problématique si vous pensez plus souvent en terme de « les autres », comme un groupe d’individus.
  • Est-ce que cela vous arrive de vouloir faire un truc mais de vous freiner à cause du regard des autres ? Ou de ne pas vouloir faire un truc mais de le faire quand même à cause du regard des autres ? Est-ce que cela vous arrive rarement ou souvent ?
  • Faites-vous en sorte de conformer une large part de votre vie à ce que les autres attendent de vous (selon vous) ? Par exemple, de faire, dire, avoir ce que « on dit que c’est bien de faire/dire/avoir » ?
  • Avez-vous mis un coup d’arrêt à certains de vos rêves, de vos projets qui vous tenaient à cœur simplement parce que vous avez eu peur du regard des autres ?
  • Est-ce que le regard des autres vous empêche de dormir la nuit ou vous cause beaucoup de soucis, parce que vous réfléchissez longtemps à ce que pourront penser et dire les autres de vos actions, de vos comportements ?

Regard des autres : leur jugement… vraiment ?

En fait ce qu’il faut savoir, c’est que le regard des autres est en large partie… dans notre tête !

Eh oui !

On va souvent associer au regard des autres notre système de valeurs personnel et/ou à nos croyances.

Par exemple, si vous pensez au fond de vous que c’est être feignant que de ne pas travailler, de ne pas être tout le temps actif, de faire des pauses, alors vous avez tendance à penser que les autres le croient aussi.

Sauf que ça a déjà dû vous arriver de nombreuses fois de vous dire que « Tartempion va forcément pas être content quand il va savoir que je… » et en fait de vous rendre compte que vous aviez tort, non ?

Il est également bon de se rappeler que notre peur du jugement des autres est proportionnelle à la façon dont nous jugeons nous-même (souvent ou non, sur quelques domaines ou quasi tous, etc.)

Regard des autres : l’impact

Lorsque vous êtes trop sensible au regard des autres, cela a un impact négatif proportionnel sur vous.

Parce que vous prenez beaucoup trop en compte l’avis potentiel des autres dans ce que vous faites, dans la façon dont vous vous comportez.

Or quand vous agissez ainsi, il y a de fortes chances que cela ne soit pas en accord avec qui vous êtes vraiment : vous vous contorsionnez pour faire des choses qui ne vous plaisent pas vraiment, pour vous comporter d’une façon qui n’est pas naturelle pour vous et qui peut-être heurte vos valeurs et en tous les cas est néfaste pour votre estime et votre bien-être.

En plus, prenez bien en compte le fait que plus vous êtes sensible au regard des autres, plus vous leur donnez du pouvoir.

  • Demandez-vous si vous souhaitez réellement donner aux autres (ou à une personne en particulier) le pouvoir de diriger une partie de votre vie

Et pourquoi j’évoquais il y a quelques lignes « l’avis potentiel » ?

Parce que vous ne pouvez pas savoir ce qu’il se passe dans la tête des autres de façon générale, et encore moins à un instant T ! Vous n’êtes pas omniscient, même si vous connaissez bien une personne, je suis sûre que parfois elle peut vous surprendre.

Résultat, vous interprétez des signes que la personne vous envoie ou a pu vous envoyer par le passé, agrémenté de vos biais d’interprétation comme vos croyances, vos valeurs, votre vécu. Ce qui peut au passage peut vous pousser à adopter des attitudes, à faire des choses que les autres ensuite pourront vous reprocher (ou s’en fiche totalement) alors que cela vous a demandé beaucoup d’énergie et que vous l’avez fait en pensant à eux, ce qui peut aussi entrainer chez vous des émotions et pensées négatives tellement néfastes pour votre bien-être.

L’interprétation est contraire au 3ème Accord Toltèque qui est « Ne faites pas de suppositions ». Plus facile à dire qu’à faire oui, on est d’accord, mais c’est quelque chose vers quoi tendre si vous souhaitez être plus serein dans votre vie et avoir de meilleures relations.

Être moins sensible au regard des autres

Là j’imagine (du moins j’espère !) que vous avez bien saisi l’intérêt d’être moins sensible au regard des autres. Mais comment faire concrètement ?

Une astuce aide à cela : celle d’être au clair sur ce qui est important pour vous.

Pourquoi ?

Parce que comme ça, vous allez d’abord et avant tout vous baser là-dessus au lieu du regard des autres.

Mettre au clair ce qui est important pour vous va vous donner un ou plusieurs Pourquoi profonds qui vous motivent dans vos actions quotidiennes.

Ainsi, même si vous pensez que « les autres » n’approuveront pas telle ou telle chose émanant de vous, même si vous redoutez leur regard, vous allez avoir la force d’aller vers ce qui est important pour vous malgré tout.

Prendre en compte ce qui est important pour vous et agir en fonction est une clé importante pour être moins sensible au regard des autres et devenir plus heureux.

Cela donne une motivation interne à vos actes, car cela provient avant tout de vous, et non externe parce que ça provient de ce que vous pensez que les autres pensent.

Être moins sensible au regard des autres : pistes

Voici quelques pistes vers lesquelles vous pouvez vous tourner pour être moins sensible au regard des autres :

  • Faites une liste de ce qui est important pour vous. Dedans vous pouvez mettre des noms de personnes, d’activités, etc. En clair : apprenez à vous connaitre et respectez-vous, c’est tellement important
  • Faites en sorte d’améliorer votre estime : si vous êtes trop sensible au regard des autres, il y a de fortes chances que votre estime soit en berne. L’améliorer va donc clairement vous aider sur ce point
  • Soyez au clair sur vos valeurs afin de pouvoir vous guider
  • Améliorez votre confiance en vous : c’est l’un des bénéfices que vous obtenez en augmentant votre estime, et vous pouvez aussi vous focaliser spécifiquement sur votre confiance en vous
  • Développez un cadre de référence interne : faites en sorte de mieux vous connaitre pour pouvoir orienter vos actions, vos choix, votre vie en fonction de VOUS et non des autres
  • Forgez-vous votre propre opinion : sur divers sujets, particulièrement ceux qui vous tiennent à cœur, formez-vous, consultez des livres, vidéos, podcasts sur ces sujets afin de former votre propre opinion et non plus vous baser uniquement sur celle des autres
  • Demandez-vous le pire qui pourrait arriver si les autres ne sont pas d’accord avec ce que vous faites (ou pas), avec vos comportements et qu’ils vous critiquent
  • Gardez à l’esprit que quoi que vous fassiez (ou non), vous trouverez toujours des gens pour être positif vis-à-vis de ça, neutres ou négatifs. Car nous sommes tous uniques et donc différents. C’est normal de ne pas plaire à tout le monde, c’est normal que tout le monde ne pense pas comme vous. Pour autant, cela ne doit pas dicter votre conduite : personne n’est omniscient ni ne détient la vérité absolue sur tout
  • Entrainez votre résistance au regard des autres. Dès l’antiquité, certains faisaient exprès de susciter la moquerie en accomplissant des actes qui pouvaient avoir l’air idiot. Comme de se trimballer dans la rue avec un poisson attaché à un bout de ficelle. Vous n’avez pas à faire ça évidemment mais demandez-vous ce que vous pourriez faire, même à petite échelle pour entrainer votre résistance au regard des autres. Vous pouvez pour cela vous aider de cet article sur la Zone de Confort
  • Demandez-vous, lorsque vous prenez une décision, si vous vous basez essentiellement sur vous (vos préférences, vos besoins, vos valeurs, etc.) ou sur le regard des autres. Par exemple, voulez-vous acheter cette voiture ou cette tenue simplement parce que selon vous ça va en jeter auprès des autres ? (et cela alors que vous ne les trouvez pas confortables)

Enfin, sachez qu’il est normal d’être et de rester sensible au regard des autres. Certains le sont plus que d’autres, c’est OK du moment que cela ne vous pourrit pas la vie, du moment que cela ne vous freine pas dans votre vie et que cela ne la guide pas.

Et gardez bien à l’esprit que devenir moins sensible au regard est un changement et comme tout changement, il s’agit d’un processus. Vous pouvez changer durablement, y compris vis-à-vis de votre sensibilité au regard des autres 🙂

Et vous, pensez-vous être trop sensible au regard des autres ?
Avez-vous une astuce pour l’être moins ?
Partagez vos réponses dans les commentaires ci-dessous 🙂

Être sensible au regard des autres est normal de par notre évolution en tant qu’humain. Chacun est plus ou moins sensible et c’est OK du moment que cela ne vous pourrit pas la vie.
En revanche, si vous êtes trop sensible au regard des autres, que vous en souffrez, alors rappelez-vous que vous ne pouvez savoir ce qu’il se passe dans la tête des autres.
Aidez-vous aussi de l’astuce qui consiste à être au clair sur ce qui est important pour vous, ce qui vous aidera à agir en fonction de vous au lieu de vous contorsionner à agir d’une façon qui ne vous correspond pas (et qui nuit à votre bien-être) simplement parce que vous pensez que les autres approuveront

Cet article vous a plu ?



Livret 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même Vous êtes libre de télécharger gratuitement mon livret
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et
acquérir une bonne estime de vous-même »

Bonne estime = plus de confiance en soi, moins de stress, etc.


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.