Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Conditions parfaites : comment les obtenir pour se lancer

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« TADÉA, méthode pour fixer et atteindre vos objectifs »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 11 minutes

Les conditions parfaites, on les attend souvent avec impatience pour pouvoir se lancer. Mais comment les obtenir ?

Conditions parfaites

Conditions parfaites : comment les obtenir pour se lancer

C’est génial de pouvoir se lancer dans quelque chose lorsque les conditions parfaites sont réunies.

Il est donc normal de les rechercher, ces conditions parfaites.

Car elles font que tout se goupillent bien.

Parce qu’on est très bien préparé.

Car on a tout ce qu’il faut pour avancer.
On se sent tout à fait apte à accomplir ce que l’on souhaite.
On a tout le temps nécessaire à disposition ainsi que les divers matériaux, outils et connaissances pour.

Mais le fait est que souvent, les conditions parfaites nous font défaut.

Résultat, on a tendance à repousser l’échéance, en espérant que très bientôt, les planètes seront alignées.

Que toutes les conditions nécessaires à notre objectif seront réunies.

Car enfin, on pourra passer à l’action.

Mais parfois, on attend, on attend… et les conditions parfaites ne se présentent pas.

Alors, on continue d’attendre, d’espérer.

Et parfois, on laisse tomber.

Car on se dit que cette chose que l’on souhaitait accomplir, pour laquelle on attendait que toutes les conditions soient réunies, n’est par pour nous.

Parfois aussi, on se rend compte que l’on procrastine.
(Vous savez, c’est le fait de remettre à plus tard ce que l’on pourrait faire tout de suite)

Mais la procrastination souvent n’est pas le vrai problème.

Le problème, c’est qu’on ne se sent pas prêt.

Parce que justement, les conditions parfaites ne sont pas réunies.

Que faire alors pour les obtenir enfin ?

Pour ne pas tirer un trait sur nos objectifs et rêves ?


Conditions parfaites : mettre toutes les chances de votre côté

Déjà, vous pouvez commencer par mettre toutes les chances de votre côté.

Commencez par faire une liste de tout ce qu’il vous faut à votre avis pour vous lancer.

Couchez sur papier toutes les conditions parfaites qui vous viennent à l’esprit.

Vous pouvez même revenir plusieurs fois dessus dans la semaine.

Bien.

Ensuite, mettez une croix en face de ce que vous avez déjà.

Dans le même temps, demandez-vous si objectivement, vous avez vraiment besoin de tout ce que vous avez écrit pour vous lancer.

Et voyez comment vous procurer rapidement ce qu’il vous manque.

Par exemple, vous voulez peut-être faire du sport.
Et vous avez écrit qu’il vous faut un short et un t-shirt de sport, et puis une paire de baskets dédiée qui va bien.

Mais peut-être que vous pouvez tout à fait commencer avec un pantalon souple et léger que vous avez, un t-shirt souple aussi et votre paire de tennis.

Même si ce n’est pas le top de ce qu’il faut, vous pouvez déjà commencer.

Souvent, si on veut bien se l’avouer, on a déjà en nous ou avec nous ce qu’il nous faut.

Ou on peut l’emprunter, le louer ou l’acquérir, même si ce n’est pas dans la version top moumoutte que l’on voit sur les pub ou Instagram.

Pour tout ce que vous pensez qu’il vous faut absolument pour vous lancer, demandez-vous :

  • Comment je peux me procurer (le truc) pour enfin me lancer dans (l’objectif) ?

Posez-vous cette question tous les jours. Vous pouvez prendre 2 minutes pour plancher sur le sujet devant une feuille de papier, et vous poser la question tous les soirs avant de vous coucher.

Vous pouvez la coupler avec :

  • Comment je pourrai faire autrement pour me lancer dans (l’objectif) sans (le truc) ou avec un truc différent ?

Obtenir les vraies conditions parfaites

Mais ce qui vous aidera le plus à obtenir les conditions parfaites pour vous lancer.

C’est d’accepter que les conditions parfaites n’existent pas.

Oui, je sais.
C’est décevant.

Et oui, notre cerveau et la société ont tendance à nous faire croire le contraire.

Parce que c’est plus confortable.

Notamment pour notre ego.

Car on peut toujours mettre sur le dos du fait qu’on se lance pas nos conditions imparfaites.

« Rah, c’est ballot, j’avais bien l’intention de faire ça, j’étais motivé. Mais manque de bol, les conditions parfaites ne sont jamais réunies. Y’a toujours un truc qui cloche. Quand c’est pas l’un, c’est l’autre. Pfff, j’ai vraiment pas de chance… »

Alors oui, cela peut arriver que l’on ait l’impression, parfois, que les planètes sont alignées. Que les conditions idéales sont réunies.

Mais cela n’arrive que rarement.

On ne peut donc pas compter dessus pour avancer vers nos objectifs.

Et pourquoi d’ailleurs les conditions parfaites se présentent aussi peu souvent ?

La plupart du temps, c’est parce qu’on a en tête (ou sur papier) une liste bien plus longue et complexe que ce qui est nécessaire pour passer à l’action.

Et quand on avance dans cette liste, il est fréquent que l’on rajoute des trucs.

Parce qu’on veut vraiment être préparé aux maximum (ce qui peut être un signe que vous souffrez d’anxiété)

Pour mettre toutes les chances de notre côté.

On va recueillir un tas de choses, notamment des informations, connaissances et compétences ou autres objets pour avoir un maximum de chance de réussir.

Et c’est bien là que se cache LE problème majeur.

LE problème majeur

LE problème principal est que l’on attend que les conditions parfaites soient réunies.

Parce que l’on veut réussir oui, mais surtout éviter.

Éviter quoi ?

Éviter de se planter.

On n’a pas envie de connaître l’échec.

C’est la peur de l’échec qui souvent nous empêche de nous lancer.

Pour nous leurrer, pour protéger notre ego, on se fourvoie souvent en pensant que ce sont les conditions extérieures qui posent problème.
Ou nous-même.
Du genre on n’est pas assez ceci ou cela, signe au passage d’une estime trop basse.

On se dit que ce n’est pas notre faute si on ne peut pas ceci ou cela.

Et parfois c’est vrai.

Car le « quand on veut on peut » ne marche pas à tous les coups.
Loin de là.

Mais souvent aussi, quand on se dit que l’on ne peut pas se lancer parce que les conditions nécessaires ne sont pas réunies.

C’est tout simplement parce que l’on a peur.

La peur peut être un grand frein à votre changement, à votre évolution positive, à vos ambitions.

La peur est un frein à la réussite.

On peut avoir peur du regard des autres.

On veut éviter de se décevoir soi-même.
Car alors, pourra-t-on s’accepter ? Avec nos failles, nos défauts ?

Mais comme le dit un personnage du film « Edge of Tomorrow » (Master Sergeant Farell, interprété par Bill Paxton):

Il n’y a pas de courage sans peur

Surmonter les obstacles

Vous êtes courageux lorsque vous surmontez ce qui représente des obstacles pour vous.

Et l’un des plus grands obstacles est la peur.

La peur de ne pas avoir toutes les (meilleures) cartes en main pour débuter.
Celle de vous planter (malgré tout). De ne pas prendre les bonnes décisions.

Oui, nous ne sommes pas tous égaux.
Nous n’avons pas et n’aurons pas tous les mêmes moyens au cours de notre vie.

Ce qui limite plus ou moins nos choix, nos possibilités.

Mais souvent on se dit qu’on ne peut pas ceci ou cela.

Que l’on n’a pas le choix. Ou pas assez de choix.

Alors que la plupart du temps, on a plus de choix qu’on ne le pense.

Vous devez garder à l’esprit que l’échec n’est qu’une illusion, il n’existe pas.

Lorsque votre estime est assez bonne, vous ne pensez pas que vous êtes nul, bon à rien ou je ne sais quoi, simplement parce que vous avez « raté » quelque chose.

Cela n’a rien à voir avec votre valeur.

Vous ne valez pas votre situation.

Pour surmonter la peur de vous lancer, faites-vous confiance.

S’affirmer est aussi important, tout comme le fait de pratiquer l’auto-compassion.

Ne vous mettez pas en tête des objectifs qui ne vous conviennent pas en réalité simplement pour faire comme les autres.

Vous n’avez pas à devenir exceptionnel.

Conditions appropriées

Pour vous lancer, vous devez avant tout viser non pas les conditions idéales, mais les conditions appropriées.

Des conditions assez bonnes pour vous lancer.
Pour commencer.

Pour cela, vous devez jouer avec votre zone de confort.

Vous devez devenir plus à l’aise avec le fait de ne pas pouvoir tout contrôler.

L’inconnu fait peur.

Ce dans quoi vous voulez vous lancer, ce pour quoi vous attendez que les conditions parfaites soient réunies, c’est souvent quelque chose d’inconnu.

Qui dit inconnu dit inconfortable. Incontrôlable.

Mais vous pouvez, petit à petit, apprendre à lâcher prise sur ce que vous ne pouvez contrôler. Et vous pouvez notamment vous aider pour cela de la technique des 4ZI.

Foncer tête baissée dès que vous avez une idée n’est pas forcément la meilleure approche.

La meilleure approche, c’est de trouver l’équilibre.

L’équilibre qui vous permet d’obtenir assez de bonnes conditions pour commencer à passer à l’action.

Ça veut dire tirer un trait sur les conditions idéales, même si vous pouvez toujours les espérer.

Ça veut dire accepter d’avoir à ajuster, à corriger votre trajectoire en cours de route, à continuer d’acquérir au fur et à mesure ce qu’il vous faut pour progresser.

C’est aussi être capable de ne pas trop attendre.

De commencer sans connaître toutes les étapes.

De persévérer.

Et de vous donner la permission de challenger vos croyances limitantes.

Trouver le bon équilibre des conditions appropriées pour vous lancer, c’est aussi peser le pour et le contre. Penser coûts et bénéfices.

Des questions

Posez-vous des questions pour vous aider.

  • Qu’est-ce que vous gagnez à attendre encore ? De mettre plus de chances de votre côté ? De sécuriser votre ego ?
  • Qu’est-ce que vous perdez à ne pas encore passer à l’action ? Du temps ? Du bien-être parce que vous êtes stressé de ne pas vous être déjà lancé ?
  • Est-ce que ces conditions parfaites que vous attendez sont pour un objectif en phase avec la direction que vous souhaitez donner à votre vie ?
  • Est-ce vous ne vous lancez pas tout simplement parce que vous avez peur qu’une fois le résultat atteint, il ne vous déçoive ? Trop souvent on croit que lorsqu’on aura enfin atteint ceci, lorsque l’on aura enfin ça, on sera plus heureux. Mais souvent, on se trompe

Demandez-vous aussi :

  • Quel résultat souhaitez-vous obtenir exactement ? Parfois, on se trompe d’objectifs pour obtenir le résultat que l’on souhaite. Un résultat peut souvent s’obtenir de diverses façons. À vous de trouver celle qui est la plus appropriée à votre situation personnelle
  • Est-ce que vous ne souhaitez pas avant tout être fière de vous d’avoir dépassé votre peur ?
  • Est-ce que vous souhaitez pouvoir enfin changer votre vie parce qu’elle n’est pas celle que vous vouliez ?

Les conditions appropriées sont les meilleures que vous pouvez rechercher pour vous lancer. Pas les conditions parfaites.

C’est notamment le cas si vous voulez mettre en place de nouvelles habitudes, comme lire plus. Vous mettre au sport. Vous lancer dans un nouveau projet. Enfin parvenir à économiser.

Que vous manque-t-il pour enfin vous lancer ? Est-ce que vous n’attendez pas les conditions parfaites qui risquent de ne jamais se présenter ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous 🙂

Trop souvent on est arrêté dans notre élan car les conditions ne sont pas parfaites pour qu’on puisse se lancer. Et cela peut être le cas.
Mais la plupart du temps, c’est une question de procrastination. Et aussi de peur. Notamment la peur de l’échec et du regard des autres qui nous empêche d’avancer vers ce que l’on souhaite. Mais il est possible de surmonter ces obstacles en lâchant-prise, en jouant avec votre zone de confort et vos croyances limitantes. En gardant à l’esprit que vous êtes assez et que l’échec est une illusion. Et en vos posant les bonnes questions.

Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être suivre ma Formation Offerte pour vous sentir mieux dans votre peau pour être plus heureux.
Composée de 8 cours par e-mail, elle vous donne les clés pour améliorer votre vie au quotidien
Cliquez ici pour commencer maintenant la formation
(pour être moins stressé, savoir dire "non",
prendre soin de vous, etc.
)

Cet article a 2 commentaires

  1. Coucou Marine,
    Comme tu le soulignes, attendre les conditions idéales est chose vaine dans la très grande majorité des cas. Outre le fait de prendre conscience de ses peurs et de savoir les dépasser tout en comprenant ce qu’elles peuvent aussi nous apporter de positifs, ce qui est bien sur pas si simple : )
    Il est important d’essayer de se poser les bonnes questions si on souhaite réussir à prendre une bonne décision. On peut aussi vouloir optimiser les bénéfices souhaités et minimiser les risques associés afin de mieux se sentir par rapport à une décision à prendre et faire peser la balance. Une chose est sur cependant si on essaye pas on est sur de ne jamais y arriver.
  2. Salut 🙂

    tout à fait pour l’optimisation bénéfices/risques !
    Et il est clair effectivement que tant que ne fait pas, on ne peut avoir le résultat.

    Merci pour ton message, excellente fin de semaine à toi 😉


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu