Envie d’être davantage vous-même
pour vous sentir mieux dans votre peau
(sans vous faire rejeter par les autres) ?
Et recevez mon cours offert qui vous donne les clés pour améliorer votre vie

Êtes-vous objectif ? Peut-on le devenir ?

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« TADÉA, méthode pour fixer et atteindre vos objectifs »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 8 minutes

L’objectivité est quelque chose que nombre d’entre nous souhaiterait pouvoir atteindre. Alors que d’autre estiment déjà y être parvenus.

Objectivité

Êtes-vous objectif ? Peut-on atteindre l'objectivité ?

On peut entendre plus ou moins souvent évoquer l’objectivité.

Et certains se targuent de la représenter.

Mais qu’entend-on par-là ?

D’après le dictionnaire Larousse, l’objectivité est la :

Qualité de quelqu’un, d’un esprit, d’un groupe qui porte un jugement sans faire intervenir des préférences personnelles ;
Qualité de ce qui est conforme à la réalité, d’un jugement qui décrit les faits avec exactitude

Deux aspects de l’objectivité sont donc mis en avant pour la qualifier.

D’un côté, on un jugement porté par une personne qui parvient à mettre absolument de côté ses préférences.

De l’autre une vision totalement conforme à la réalité.

Donc pour être objectif, cela parait clair.

Nous devons à la fois en aucun cas porter de jugement qui serait lié de près ou de loin à notre avis, notre opinion.
Et dans le même temps avoir la faculté de porter un regard tout à fait exact et juste sur la réalité et les faits.

Ces principes étant posés, plusieurs réactions peuvent intervenir.

On peut soit trouver qu’être objectif c’est assez simple puisqu’il suffit de se conformer à des principes connus (ceux évoqués précédemment).

Soit se montrer content de nous-même car nous estimons être déjà objectif.

Soit nous dire que l’objectivité requiert un long parcours et de nombreuses modifications de notre façon de penser et d’agir pour être atteinte.

Ou alors on peut se sentir désarçonné, pensant que certes on peut s’attacher à devenir plus objectif mais que pour autant, atteindre l’Objectivité, c’est-à-dire l’objectivité suprême en toutes circonstances, est hors de notre portée. Seulement un idéal à poursuivre, dont l’on peut s’approcher mais que l’on a très peu de chance d’atteindre au final.

Objectivité et confiance

On peut distinguer dans l’objectivité, l’objectivité que je qualifierai de confiance.

Qu’est-ce que je veux dire par objectivité de confiance ?

J’entends par là tout ce que l’on nous a enseigné comme vrai.
Exemple tout bête : 1+1=2 ; 3×5=15 ;

Les mathématiques sont une science qui entre dans la catégorie « objectivité de confiance ». Pourquoi ?
Eh bien « objectivité » car on peut se dire que cela n’a rien à voir avec l’avis de quelqu’un et que cela représente la réalité.
Et « de confiance » parce qu’on nous l’a enseigné mais nous n’avons pas fait les démarches nécessaires pour tout démontrer à nouveau ou nous pencher sur la démonstration qui a amené à cette vérité mathématique. On est obligé de faire confiance, de croire ce qu’on nous dit dans ce domaine.

Pensez au théorème de Pythagore par exemple.
On nous l’a enseigné à l’école. On l’a pris comme un fait, basta.

On nous a dit que tel objet s’appelle une table, on l’admet.

Que l’enfer c’est pas bien, que le paradis c’est bien. Pareil, « objectivité de confiance ».

Le problème de l’objectivité de confiance

Mais il se pose un problème de taille en matière d’objectivité de confiance.

Car on peut mettre dans cette case des choses qui, en réalité, n’en font par partie.
Sans que nous le sachions.
Sans que quiconque ne le sache… du moins à notre connaissance 😉

Pour reprendre l’exemple des mathématiques, on va dire que généralement elles nous sont enseignées à l’école.

On pourrait alors penser que tout ce que l’on nous transmet à l’école est forcément vrai.

Pourtant, ce n’est pas nécessairement le cas.

Discutez un peu avec une personne férue d’histoire qui a fait de longues études et vous verrez que ce que l’on nous enseigne représente souvent des raccourcis et s’avère parfois faux !

Autre exemple. Aux États-Unis, il existe dans plusieurs États des écoles qui évoquent comme un fait établi le créationnisme. Alors que dans d’autres États américains, et en France par exemple, c’est le principe de l’évolution qui a cours.
Pourtant, les deux sont transmis aux élèves comme des vérités. Comme des choses objectives… Et qui sait ce qui est appris dans des pays comme la Corée du Nord…

Pendant de nombreux siècles, on a aussi inculqué aux gens que la Terre, notre planète, était plate. C’était une hérésie, durement châtiée, de penser (et de dire) le contraire.
Pourtant à l’époque, si on avait évoqué le sujet, on aurait fourré le fait que la Terre est plate dans la case « objectivité de confiance » …

Objectivité, jugement et réalité

L’objectivité qui devrait donc être de confiance, couler de source, ne l’est pas nécessairement.

Car on peut juger quelque chose de vrai, correspondant à la réalité.
Et pour autant, ne pas en avoir les preuves véritables.

Il peut souvent arriver que l’on fasse passer pour des preuves des fausses preuves.
Honnêtement quand vous êtes les pieds sur la terre ferme, comment pouvez-vous imaginer que la terre est ronde ? Et non plate ? (sous-entendu, si vous ne saviez pas que ce n’est pas le cas). Vous pouvez donner des preuves que la Terre est plate et dire « regardez, on voit bien que ça tourne pas, j’ai pas la tête en bas même si je marche pendant des jours et des jours sans m’arrêter, » etc. Et pourtant, pourtant… (comme dirait Charles).

J’ai utilisé le mot « honnêtement » en toute conscience.
Car on peut honnêtement se croire objectif.
Chercher et se donner les preuves qu’on l’est.
Pour autant, cela ne nous garantit en rien d’être effectivement dans la vérité vraie comme on dit.

Mais alors, peut-on réellement juger en mettant totalement de côté notre avis sur la question ?
Ou les avis que nous connaissons sur le sujet, même s’ils ne sont pas les nôtres ?

Peut-on réellement discerner ce qu’est la réalité vraie ?
Existe-t-elle seulement ? Est-on en mesure de l’appréhender ? (j’ai abordé cette question dans cet article si cela vous intéresse de creuser le sujet).

Ceux qui se disent objectifs le sont-ils réellement ?

Nombreuses sont les personnes sachant au fond d’elles-mêmes, plus ou moins consciemment, qu’elles ne sont pas objectives. Et ce même si dans certaines circonstances, grâce à un processus mental plus poussé qu’habituellement, elles parviennent à se rapprocher de cette objectivité sans l’atteindre réellement.

Mais nombreux aussi sont les gens qui considèrent être objectifs dans des cas plus ou moins fréquents. De nombreux organismes également.

Prenez les médias.
Ah les médias… Il en existe tout un tas.
Certains étant considérés comme de la merde, d’autres hyper-sérieux et fiables.
Objectifs donc.
Pourtant, le sont-ils ?

Peut-être êtes-vous déjà tombé sur un classement.
Les magazines, les journaux en produisent régulièrement, et j’ai l’impression, de plus en plus. Parce que ça fait vendre. Bref.

Souvent, en introduction dudit classement, est bien expliqué et affirmé haut et fort que le classement a été réalisé à l’aide de critères totalement objectifs. 100% fiables.

Par exemple, prenez celui des grandes fortunes.
On prend tout un tas de chiffres, régulièrement estimés et non en monnaie réellement sonnante et trébuchante dans les proches des grandes fortunes en question. On se base sur un cours de bourse, sur l’état du marché actuel, etc. Mais ne sont-ils pas biaisés en aucune façon ?

Pareil pour un classement des patrons performants.
Il est courant de prendre en compte l’augmentation du chiffre d’affaires et des bénéfices par exemple. Beaucoup moins le bien-être des salariés ou le respect de l’environnement. Car ce n’est visiblement par pertinent et objectif pour juger de la performance d’un patron du point de vue de ceux qui réalisent le classement. Pourtant, est-ce vraiment objectif ? Ou bien l’avis conforme à la vision globale du moment ? (Un peu comme la Terre plate). Est-ce que dans 50 ans, dans 100, on verra les choses de la même façon ?
Est-ce qu’on estimera la performance en prenant en compte les mêmes types de chiffres.
Est-ce que ces chiffres, ces données, seront calculées de la même façon ?
Pas sûr…

Se rapprocher de l’objectivité

Est-ce donc à dire que l’on ne peut être totalement objectif ?

Il me semble que c’est en tous les cas un but pour le moins compliqué à atteindre… si jamais il est atteignable.

Comment se défaire de nos avis, de la tendance du moment ?
Comment avoir une perception de l’ensemble de la réalité ?
Aux dernières nouvelles, aucun humain n’est omniscient…

Cet article n’est vraiment pas là pour vous mettre le bourdon ou quoi.
Seulement pour vous faire prendre conscience de l’importance de ne pas prendre pour argent comptant tout ce à quoi vous pouvez être confronté (ce que je peux écrire ou dire y compris hein).

Malgré tout, nous n’avons pas nécessairement les moyens, ne serait-ce qu’en temps, de creuser tous les sujets, tout ce qui nous traverse l’esprit, en nous demandant si on est bien objectif, si on ne pourrait pas l’être plus …

Nous sommes tous différents.

Nous avons tous notre propre perception de la réalité.
Un peu comme si chacun vivait dans son monde, des mondes qui se juxtaposent plus ou moins, ou pas du tout.

Atteindre une objectivité commune parait donc difficile pour de nombreuses choses…

Donc retenez bien que personne n’est omniscient.
Que ce n’est pas parce qu’une personne, un groupe de personne ou un organisme quelconque vous dit qu’il est objectif sur tel ou tel point (ou sur tout) qu’il l’est forcément.

Quoi qu’on en dise, la plupart des choses dérivent d’un jugement, d’un ou plusieurs avis de personnes. Or des avis, il y en a des tas.
Et tout le monde est plus ou moins affecté par des biais et des croyances, qu’elles soient positives ou négatives.

Forgez-vous votre propre avis sur les questions qui vous touchent.

Confrontez-vous à des façons de penser différentes de la vôtre, à du contenu et des gens différents. Cela vous permettra d’élargir votre horizon et d’avoir plusieurs opinions, avis, façons de voir les choses qui vous permettront, peut-être, d’avoir un regard un chouille plus objectif sur certaines choses…

Pensez-vous êtres vous-même objectif ?
Avez-vous des astuces pour vous rapprocher de l’objectivité ?
Souhaitez-vous tout simplement être plus objectif vous-même ?
Pensez-vous que cela a un intérêt quelconque ?

L’objectivité repose sur un jugement impartial défait de tout avis et un regard conforme à la réalité.
Si ces principes sont simples, ils sont pourtant souvent très compliqués à appliquer dans la vraie vie. Nous sommes tous forgés par nos expériences, nos savoirs, nos croyances, nos biais d’interprétation. Ainsi, n’acceptez pas pour argent comptant tout ce que vous disent ceux qui vous affirment être totalement objectifs. Forgez-vous votre propre opinion sur les sujets qui vous intéressent en vous confrontant à des regards différents.

Envie d'atteindre facilement vos objectifs ?



Méthode TADÉA pour fixer et atteindre vos objectifs Je vous offre la
« Méthode TADÉA pour fixer et
atteindre vos objectifs »
Méthode TADÉA = simplicité et flexibilité


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *