Le piège de la gratification immédiate

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 9 minutes

Nous aimons souvent que les choses aillent vite fait, bien fait. Nous aimons être récompensé rapidement pour nos efforts. Mais attention, cela peut nous faire tomber dans le piège de la gratification immédiate.

La gratification immédiate

Le piège de la gratification immédiate

La gratification immédiate est très intéressante et attirante.

Pourquoi ?

Car elle nous récompense rapidement pour nos réalisations.
Et cela, peu importe leur « grandeur ».

Elle nous console aussi très vite, nous réconforte.

Ce que j’appelle la gratification, c’est la reconnaissance que l’on obtient pour x ou y. Cette reconnaissance est perçue par nous comme positive.

La gratification immédiate est donc une forme de récompense que l’on obtient immédiatement ou très rapidement après nos efforts.

Et c’est une bonne chose.

On obtient ainsi une récompense pour nous être dépassé, pour avoir réalisé quelque chose dont l’on n’a pas l’habitude, peut-être un truc qui nous angoisse, nous fait peur ou que l’on ne pensait pas pouvoir faire.

Obtenir une récompense pour nos réalisations positives hors du commun, c’est-à-dire que l’on ne fait pas habituellement les doigts dans le nez, est très important.

La gratification nous offre une forme de reconnaissance, notamment du clan, et met en avant notre valeur.

Cette gratification peut venir des autres mais aussi de nous-même.

La récompense que l’on reçoit et que l’on s’accorde permet d’augmenter notre estime personnelle.
On n’accorde pas en effet de rétribution positive, quelle qu’elle soit, à quelque chose que l’on juge « normal » ou « pas bien ». Ni à une personne qui selon nous ne le mérite pas.

En plus, la gratification a l’avantage d’entrainer un respect plus fort de nous-même, de la part des autres mais aussi… de nous !

À ce sujet, je vous conseille vivement d’aller jeter un œil à cet article sur la récompense et son importance, complémentaire à celui-ci.

Le piège de la gratification immédiate

La gratification est donc très importante et nécessaire, pour nous-même et pour les autres.

Malgré tout si recevoir une récompense est important et s’en accorder une aussi, il ne faudrait pas tomber dans le piège de la gratification immédiate que j’évoquais au début.

Quel est ce piège ?

Tout simplement le fait de devenir dépendant de recevoir rapidement une récompense pour ce que l’on a accompli d’inconfortable.

Alors oui pour certaines choses, comme le fait de se récompenser soi-même, il ne faut pas attendre 3 plombes non plus.

Le problème est que l’on peut devenir accro à la gratification.

S’attendre à ce que chaque fois que l’on fait quelque chose de bien, d’inconfortable, on reçoive très vite une gratification derrière.

On peut ainsi développer un schéma : dès qu’on fait quelque chose, le moindre truc même minime, hop on doit recevoir une gratification.
Y compris pour des réalisations très communes qui nous paraissent naturelles.

Et c’est un piège très grand qui peut impacter négativement notre vie de tous les jours et notre avenir.

Pourquoi ?

Car alors on peut se focaliser sur des paramètres qui ne nous conviennent pas.

Accro à la gratification : le danger

Comme je le disais, on peut devenir tellement accro à la récompense que l’on peut développer une sorte d’addiction.

Et ainsi faire des choses et dire des trucs simplement pour être récompensé.
Pour qu’on nous dise « c’est bien ».
Qu’on nous remercie.
Qu’on nous manifeste par des mots, gestes, cadeaux, la reconnaissance que l’on mérite.

Du coup, il peut arriver que l’on se dénature.
Que l’on agisse comme quelqu’un d’autre.
Une personne que l’on n’est pas.
Que l’on méprise peut-être.

Tout ça simplement pour avoir notre su-sucre.
Comme un réflexe pavlovien.
En clair, on salive à l’idée de recevoir une gratification même avant de l’avoir reçue.

Et on va peut-être rechercher à tout prix à recevoir cette récompense que l’on aime tant.

C’est normal d’aimer la récompense.
C’est important pour notre estime.

L’écueil dans lequel il ne faut toutefois pas tomber, c’est de devenir quelqu’un d’autre, de forcer notre nature simplement pour recevoir cette gratification.

On peut alors se mettre dans un guêpier dans lequel il est compliqué d’en sortir.
Parce qu’on va faire et dire tout ce que l’on perçoit qui pourrait entrainer une reconnaissance pour nous.

Gratification immédiate : menace pour notre bien-être

On en vient alors à se métamorphoser, à se contraindre, parfois à s’en faire mal physiquement et mentalement parce que l’on s’évertue à devenir qui on n’est pas.
Or ce n’est pas la voie du changement véritable bon pour nous.
Bien au contraire !

Je vous assure qu’il est vain de s’astreindre à être qui l’on n’est pas, à agir différemment de qui l’on est, simplement pour recevoir une gratification.

Parce qu’on se sent mal au moins un minimum le temps que l’on se pousse à faire/dire ce qui ne nous correspond pas.

Ensuite, si l’on reçoit une gratification, on est content sur le moment.
Si l’on n’en reçoit pas en revanche, la douleur est là tout comme la colère.
Colère envers celui/celle/ceux qui ne nous ont pas accordé la reconnaissance que l’on attendait.

En tous les cas, notre estime personnelle en aura pris en sacré coup.
Même si on ne le perçoit pas consciemment, lorsqu’on s’oblige à être qui l’on n’est pas, notamment pour recevoir une gratification, alors on s’envoie un message.

Et ce message dit à notre corps et notre esprit que l’on n’est pas assez bien.
Pas assez valable.
Qu’être nous-même ne suffit pas à être récompensé.
Que si l’on est nous-même, on ne mérite pas de gratification.

Donc tomber dans le piège de devenir accro à la gratification immédiate impacte très fortement notre estime personnelle, et pas en bien.
On ne peut pas être heureux avec ça.
On se leurre si on le croit.

La gratification immédiate peut nous freiner

Autre piège de la gratification immédiate : le frein qu’elle peut mettre à notre vie.

Lorsque l’on tient trop à la gratification immédiate, que fait-on ?

Eh bien on a tendance à faire des choses qui nous apportent effectivement rapidement une récompense.

Des choses qui demandent des efforts certes, mais sur une durée très courte.

Alors oui, obtenir une récompense et nous récompenser nous-même pour nos efforts je le répète c’est important.

Mais il ne faut pas marcher uniquement à cela pour avancer dans la vie.
Il ne faut pas que la récompense rapide devienne notre seule et unique motivation.

Pourquoi ?

Parce qu’alors on va développer un penchant pour faire uniquement ce qui est rapide, immédiat, instantané.

Et du coup, on risque fort de délaisser ce qui nécessite des efforts importants sur la durée.
De ce fait, certaines choses que l’on aimerait faire, qui seraient bonnes et cohérentes pour nous, notre évolution positive, notre bien-être. Eh bien, on ne les fait pas.

Car on peut se dire que ça ne vaut pas le coup de s’engager dans telle ou telle chose parce que la route sera longue, qu’il nous faudra du temps pour éventuellement obtenir des résultats et donc une récompense.

On abandonne l’idée avant même d’avoir commencé tellement la récompense parait lointaine, inimaginable à atteindre. Alors que l’on peut recevoir une gratification beaucoup plus rapide en faisant autre chose qui nous plait moins, qui nous convient moins.

La gratification long terme peut nous rebuter

Ainsi, la gratification long terme, contraire de la gratification immédiate en ce sens qu’elle arrive après de longs efforts, peut nous rebuter.

Par exemple, si on veut perdre du poids.
On peut utiliser des méthodes qui permettent de le faire assez rapidement pour obtenir un résultat très vite.
On obtient alors pour un investissement limité (temps, etc.) des résultats rapides : la gratification de voir qu’effectivement, on a perdu du poids.
Sauf que… est-ce que ça va tenir sur le long terme ?

Ce n’est généralement pas un régime qu’il faut faire pour perdre du poids durablement, pour atteindre son poids de forme. C’est plutôt une modification de son régime alimentaire. C’est le fait d’adopter une autre façon de manger, de manger différemment, et ce sur le long terme.

Pareil si on veut devenir médecin, la gratification arrive après de nombreuses années d’études. On peut alors abandonner ou ne pas se lancer dans cette voie qui peut nous attirer. Tout simplement parce que la récompense possible nous parait trop loin.

Posez-vous la question : est-ce qu’il vous est arrivé de ne pas vous lancer dans un projet qui vous tentait beaucoup, qui vous tenait à cœur, qui vous faisait vibrer ?
Et cela simplement parce que la gratification qu’il promettait au bout était trop longue à venir ?
Vous vous êtes peut-être dit que ça ne valait pas le coup d’investir autant d’efforts pour un résultat potentiel lointain…

Gratification immédiate + Gratification long terme

Dans la vie, on peut obtenir des résultats rapides pour les actions que nous entreprenons, y compris lorsqu’elles sont inconfortables et dépassent notre zone de confort.

Pour autant, les changements positifs ne résident pas seulement dans les choses immédiates, rapides. Parfois, il faut beaucoup de temps, de persévérance, d’investissement dans quelque chose afin d’obtenir ce que l’on recherche et profiter de la gratification au final.

Du coup, il est important de mixer les deux dans notre vie.

De ne pas devenir accro à la gratification immédiate.
De l’apprécier, de se l’offrir oui, et ce régulièrement.
C’est important pour entretenir notre estime personnelle notamment et le respect que nous nous portons.

Tout comme la gratification immédiate, la gratification long terme est importante.

Par exemple, pour motiver un enfant à faire du mieux qu’il peut à l’école toute l’année avec une récompense au bout et notamment des félicitations chaleureuses.

Il est important d’apprendre à nos enfants que parfois, cela demande beaucoup d’investissement, en efforts et en temps, pour obtenir une récompense.
Ainsi, ils développent de la patience et de la persévérance, atouts ô combien précieux dans la vie de tous les jours.

Idem pour nous.
Il est essentiel de répartir nos gratifications entre récompense immédiate et récompense long terme.
Rien que pour montrer l’exemple à nos enfants.
Mais pas que. Pour nous aussi.

On peut s’y entrainer.

Par exemple en se félicitant d’avoir fait un peu d’exercice une journée.
Puis au bout d’une semaine. Ensuite au bout d’un mois.

Ou en se disant « OK si je parviens à faire …, alors à la fin de l’année je me récompenserai avec… »

Soit dit en passant, la gratification long terme est également très bénéfique pour votre estime personnelle, justement parce qu’elle représente une preuve de persévérance, de volonté, de discipline.

Rappelez-vous ceci :

on n’investit pas dans ce que l’on estime avoir peu de valeur

Investissez en vous-même sur court, moyen et long terme, et ce en vous récompensant régulièrement tout au long du parcours. Votre estime vous en sera gré.

Il est bon d’être récompensé et de se récompenser soi-même.
Pour autant, il convient d’éviter le piège de la gratification immédiate.
Il peut nous conduire à nous comporter différemment de qui l’on est réellement ce qui nuit à notre estime. Il peut également nous freiner dans notre évolution positive.
Combiner gratification immédiate et gratification long terme est essentiel à notre estime et notre évolution positive.

Qu’en pensez-vous ?
Parvenez-vous à éviter le piège de la gratification immédiate ?

Vous souhaitez faire partie de mes contacts ? Cliquez ici

Cet article vous a plu ?



Téléchargez gratuitement votre livret cadeau
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *