Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Paix vs Bonheur : quelle est votre priorité ?

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 6 minutes

Paix ou bonheur ? Quelle est votre priorité ? Devez-vous faire un choix entre les deux, rechercher les deux ou l’un plus que l’autre ?

Paix vs Bonheur

Paix vs Bonheur : quelle est votre priorité ?

L’idée de cet article m’est venue suite à la lecture d’un passage de « L’Art de l’essentiel » de Dominique Loreau :

Bonheur et paix sont 2 choses distinctes. Le bonheur dépend la plupart du temps de choses extérieures. La paix, elle, est un état qui s’acquiert. Même si tout s’écroule autour de soi, la paix peut être ressentie au cœur de son être, à la différence du bonheur.

On parle de souvent de bonheur.
Les humains aspirent à être heureux.

Mais recherche-t-on plutôt le bonheur en réalité ou la paix ?

Fait-on-bien la distinction entre les deux ?

Pour le dictionnaire Larousse, le bonheur est un :

État de complète satisfaction ;
Joie, plaisir liés à une circonstance

Et la paix :

État de tranquillité, de repos chez quelqu’un ;
État de quelqu’un qui jouit du calme intérieur ; tranquillité d’âme

En clair, le bonheur pourrait se résumer à un état de satisfaction.

Et la paix à un état de tranquillité.

Il est bien sûr logique de vouloir profiter de l’un et l’autre.

Mais recherchez-vous vraiment les deux dans votre vie ?

Est-ce que la paix vous intéresse tout comme le bonheur ?

Ou concentrez-vous vos efforts surtout sur ce dernier ?

Posez-vous vraiment la question de savoir si vous voulez bonheur et paix.

Ou l’un plus que l’autre.

Demandez-vous si rechercher l’un plus que l’autre est bénéfique pour vous dans votre vie.

Mais aussi si vous ne devriez pas rechercher l’un avant l’autre.

Paix et/ou bonheur.

Bonheur avant/après la paix.


Stoïques

Les adeptes du stoïcisme ont répondu à cette question il y a bien longtemps, invitant à rechercher la tranquillité – et donc la paix – avant tout.

Car si le bonheur prend source en soi, à l’image de la paix, il dépend plus des conditions extérieures que la paix comme le souligne Dominique Loreau.

On peut ne pas être satisfait d’une situation – ne pas éprouver du bonheur à cet égard – et pour autant être en paix.

Et éprouver cette tranquillité de l’esprit qui, à force de persévérance, est de moins en moins troublé.
Que ce soit par les autres.
Ou les émotions et pensées négatives, qui se font plus rares.

Le bonheur, même s’il prend source à l’intérieur, on va souvent chercher à l’améliorer en se tournant vers l’extérieur.

Vers des activités, des possessions, des achats.
La surconsommation est l’un des symptômes de cette quête du bonheur que nous apporterait le fait d’engranger des biens, dont la plupart ne nous apporte pas plus de bonheur. Simplement une satisfaction éphémère, qui nous fait tomber dans le piège de la gratification immédiate.

Bien sûr, il n’est pas question de dire de ne pas rechercher le bonheur.
De ne rien posséder, rien acheter.

Mais de ne pas se perdre dans la quête du bonheur.
Ne pas en faire un impératif qui peut nous amener à être plus malheureux que si on ne recherchait pas éperdument à être heureux.

Atteindre la paix

Atteindre la paix, cet état de tranquillité, passe notamment par le fait de réaliser que le négatif est l’exception.

Que vous n’êtes pas vos pensées.

Cela implique de lâcher-prise, avec la technique des 4 ZI par exemple, sur ce sur quoi vous n’avez pas de contrôle.

De lâcher-prise sur votre ancien « vous » pour évoluer vers la meilleure version de vous-même et donc vous rapprocher de vous, grâce notamment à de nouvelles habitudes.

La tranquillité de l’esprit passe par faire de votre mieux pour être zen au quotidien.

Par éprouver de la gratitude pour les choses positives dans votre vie, même celles que vous prenez pour acquises.

Par limiter les désirs superficiels, les envies, et chercher à la place à combler vos besoins profonds.

Cela ne veut pas dire se contenter de ce que vous avez et ne rien faire pour vous améliorer, pour améliorer votre vie.

Mais d’accepter la situation présente – qu’elle existe – et faire de votre mieux pour qu’elle évolue positivement.
En prenant en compte le fait que ce sur quoi vous avez le plus de contrôle finalement, c’est votre esprit, votre réaction face à votre environnement, vos choix.

La tranquillité de l’esprit passe par une bonne estime de soi.

Et donc notamment par s’accepter, par arrêter de se comparer aux autres, savoir leur dire non et être moins sensible à leur regard.

La paix, c’est accepter d’avoir tort parfois, et d’en faire une force.

Paix et bonheur

Le bonheur et la paix prennent source en nous.
Mais la seconde est indépendante des conditions extérieures.

On peut l’éprouver maintenant, alors que l’on peut se fourvoyer en espérant le bonheur au bout du chemin. Et faire des choix que l’on regrettera par la suite.

Rechercher la paix en plus du bonheur vous amène à être plus heureux.

Car elle apporte une tranquillité bienvenue, agréable.
Toujours plus appréciable que les émotions et pensées négatives qu’il ne faut pas rejeter pour autant car elles ne sont pas le vrai problème.

Peut-on réellement envisager d’être heureux sans être en paix ?
Sans doute pas, car le bonheur sans la paix est-il vraiment le bonheur ?
Ou une simple façade, impasse dans laquelle on peut facilement s’engager et se fourvoyer…

Lorsque vos conditions extérieures ne sont pas favorables, vous pouvez faire de votre mieux pour qu’elles s’améliorent.
Mais fondamentalement, l’issue de vos efforts ne dépend pas entièrement de vous.

Alors que l’état de tranquillité oui.

Est-ce facile pour autant d’atteindre la paix ?

Certes non !
Cela représente un véritable challenge.

Mais petit à petit, vous pouvez faire de votre mieux pour éprouver de plus en plus cet état de paix qui vous apportera un bien-être agréable, une sérénité et une légèreté au quotidien qui feront que vous apprécierez plus votre vie.

Cherchez à cultiver la paix, elle vous le rendra bien car elle vous permettra d’augmenter votre niveau de bonheur et vous donnera donc plus de chance d’être heureux.

Et vous, recherchez vous avant tout le bonheur, la paix ou les deux ? Que pouvez-vous mettre en place pour cultiver plus la paix dans votre quotidien ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous 😉

On recherche souvent le bonheur, ce qui est logique en tant qu’humain. Mais cela peut nous pousser à mettre de côté la paix qui pourtant est plus facilement atteignable. Car tout comme le bonheur, elle prend source en nous mais dépend moins des conditions extérieures.
L’état de tranquillité qu’amène la paix peut être atteint mais demande de la persévérance et une modification d’habitudes parfois ancrées profondément. Cultiver la paix n’est pas délaisser le bonheur. Au contraire. C’est vous permettre d’augmenter votre niveau de bonheur et donc vous donner plus de chance d’être heureux.

Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être suivre ma Formation Offerte pour vous sentir mieux dans votre peau pour être plus heureux.
Composée de 8 cours par e-mail, elle vous donne les clés pour améliorer votre vie au quotidien
Cliquez ici pour commencer maintenant la formation
(pour être moins stressé, savoir dire "non",
prendre soin de vous, etc.
)

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

🡱
Fermer le menu