Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Reconnaitre le bonheur quand il est là

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 8 minutes

En tant qu’humain, nous recherchons le bonheur. Pourtant, il peut être présent dans notre vie sans qu’on s’en aperçoive. Comment alors reconnaitre le bonheur ?

Reconnaitre le bonheur

Reconnaitre le bonheur quand il est là

Reconnaitre le bonheur quand il est là est primordial pour être heureux.

Souvent on pense qu’on le sait, qu’on le voit, qu’on s’en rend compte quand on est heureux.

Oui, cela devrait être le cas.

Mais ça ne l’est pas forcément.

Loin de là.

Pris que nous sommes par le tourbillon du quotidien, des responsabilités, des contraintes, des stimulations et injonctions diverses et variées, on peut passer à côté du bonheur.

Mais pas à côté dans le sens qu’on se serait trompé de voie.
Qu’on aura pas suivi le bon chemin.

Ce qui peut arriver, c’est certain.

On peut passer à côté du bonheur si on ne sait pas le reconnaitre lorsqu’il se manifeste à nous.

Beaucoup trop de personnes passent à côté du bonheur.

Elles le vivent mais ne s’en aperçoivent pas.

Comment est-ce possible ?

Vous êtes peut-être dubitatif.

Vous avez raison : il est bon de questionner tout ce qu’on peut vous dire.

Mais réfléchissez-y.

Ne vous est-il pas au moins une fois arrivé de vous dire qu’à tel ou tel moment, vous avez vécu un moment de bonheur (plus ou moins long) mais que vous n’avez pas su le reconnaitre et en profiter à ce moment-là ?
Ce n’est que plus tard, alors que ce moment de bonheur est passé, que vous vous en apercevez, peut-être avec nostalgie, peut-être avec regret.

Regret de ne pas avoir pu saisir cet instant, de ne pas avoir pu vous en imprégner.

Peut-être alors que vous vous êtes dit que la prochaine fois, vous saurez le reconnaitre et lui accorder toute l’attention qu’il mérite, à ce bonheur. Mais avez-vous pu le faire ?

Ce n’est pas si évident mais il existe des principes qui permettent justement de pouvoir reconnaitre le bonheur quand il est là.


Apprécier le moment

Pour reconnaitre le bonheur quand il est là, il est primordial d’apprécier le moment présent.

Ça parait cliché, je le conçois, mais le faites-vous ?

Appréciez-vous le moment présent ?

Et plus particulièrement, les petites choses qui rendent la vie agréable et belle ?

On néglige trop souvent les petites choses.

Parce qu’on nous parle souvent de grandeur, de progrès, de nouveauté qui laissent entendre que l’habituel, le quotidien est insignifiant et inintéressant.

C’est complètement faux.

Prenez exemple sur le jeune enfant qui ose s’émerveiller devant des rayons de soleil, des fleurs, une coccinelle, un vase. Ce sont des choses simples et pourtant précieuses.

Appréciez ce qui vous fait vous sentir bien, ce qui vous procure des émotions positives.

Trop souvent on pense de façon fugace « ah c’est joli » puis on repasse vite à autre chose, peut-être à ce qu’on a à faire, peut-être à ressasser ce que untel nous a dit à la machine à café.

Cela implique aussi d’éprouver de la gratitude sincère pour ce que l’on vit, pour ce que l’on perçoit par nos 5 sens lorsque c’est appréciable.

Ne vous inquiétez pas si vous avez des difficultés à éprouver de la gratitude sincère, celle qui vous permet d’éprouver du bonheur et qui passe par les émotions. Vous pouvez la ressentir en vous cette gratitude. Vous pouvez vous y entrainer, cela devient plus facile et naturel avec le temps, la persévérance, comme pour beaucoup de choses 😉

Pour apprécier le moment, il faut en tous les cas prendre le temps.

Prendre le temps de reconnaitre ce moment. De reconnaitre ce que l’on apprécie de ce moment : le sourire d’un enfant, la beauté d’un rayon de soleil sur une rose, notre logement plus propre après qu’on ait fait le ménage, etc.

Halte à la comparaison

Si vous souhaitez vous donner l’opportunité de reconnaitre le bonheur lorsqu’il se présente à vous, vous devez dire halte à la comparaison.

La comparaison, si elle peut aider dans de rares cas, nous empoisonne souvent la vie.

Elle fait partie des facteurs les plus importants qui nous empêchent de reconnaitre le bonheur quand il est là dans notre vie.

Pourquoi ?

Parce qu’on a tendance à se comparer à l’autre, aux autres.

Et ça, c’est dévastateur.

Ce n’est pas pour rien que la comparaison fait partie des techniques 3C des briseurs d’estime. Il y a cependant UNE personne à laquelle vous devez vous comparer. Et si vous souhaitez savoir laquelle, cliquez ici 😉

En vous comparant aux autres, vous vous tirez une balle dans le pied.

Parce que vous trouverez toujours quelqu’un pour avoir au moins un truc de mieux que vous, si ce n’est plusieurs. Car ce n’est pas toujours (loin de là) la même personne qui a l’air de réussir mieux que vous, d’avoir plus d’amis, plus d’argent, une plus belle résidence, des vêtements plus chics, etc.

Lorsque vous vous comparez aux autres, que vous en ayez conscience ou non, c’est comme si à chaque fois vous vous mettez en compétition avec eux. Vous ne pourrez jamais être le meilleur en tout. D’autant que « le meilleur » est très subjectif.

C’est parce que vous allez comparer votre chez vous, que vous avez décoré avec soin, avec les villas des magazines que vous n’allez pas l’apprécier à sa juste mesure.

C’est valable dans tous les aspects de votre vie.
Pas seulement les possessions.

Mettons que vous avez pu partir une semaine de vacances dans votre pays d’origine, genre en France métropolitaine si vous habitez en France métropolitaine.

Si on met la comparaison là-dedans, avec votre couple d’amis qui a passé 3 semaines « de rêve » à Bali, ça donne quoi ?

Peut-être que vous n’étiez pas au courant du voyage de vos amis, vous avez apprécié le vôtre mais lorsque vos amis vous ont parlé de leur séjour à Bali, votre ego en a pris un coup et vos vacances à vous vous ont alors paru plus ternes, moins appréciables.

Peut-être aussi que vous étiez au courant de leur voyage, et que ça vous a gâché le vôtre parce que vous pensiez régulièrement au fait que vous, vous n’aviez qu’une semaine de vacances, et dans un endroit moins « paradisiaque » (qui fait moins bien quoi).

La comparaison c’est pourri, ça ne rime à rien la grande majorité du temps, et tout ce que ça fait, c’est de vous gâcher votre plaisir, d’amoindrir à vos yeux ce que vous avez, ce que vous vivez, qui vous êtes.

Donc réduisez autant que vous le pouvez la comparaison, et vous vous en porterez bien mieux car ça vous aidera notamment à reconnaitre le bonheur quand il est là et à l’apprécier.

Et si vous avez des difficultés, que la comparaison vous bouffe, alors il serait certainement judicieux pour vous d’augmenter votre estime car vous êtes sans doute trop sensible aux regards des autres pour pouvoir vous sentir bien dans votre peau. C’est tout à fait possible, vous pouvez améliorer votre estime, des solutions existent.

Sortez de la rat race

Autre principe que vous pouvez adopter pour reconnaitre le bonheur quand il est là afin de pouvoir le savourer et d’être plus heureux : sortir de la rat race (course de rat).

Parce qu’on est entouré de propos évoquant à longue de temps croissance, augmentation, toujours plus, plus, plus, vous pouvez en venir à vous perdre, à vous en oublier, ce qui est dévastateur pour votre estime et votre bonheur.

Attention, je ne dis pas que croitre et s’améliorer, ce n’est pas bien, et que la stagnation ou la régression, c’est mieux.

Non.

Simplement si vous êtes dans une course contre les autres, vous allez perdre.

Vous ne pouvez pas tout faire, tout comme il faut.

C’est impossible.

Vous le savez.

Et pourtant, l’appliquez-vous dans votre vie ?

C’est un des effets de la comparaison : on se compare à l’autre, on voit qu’il fait plus, qu’il a plus, qu’il est plus. Et on se dit « mince, moi aussi je devrais… » et on peut alors culpabiliser, et peut-être s’y coller si notre estime n’est pas assez bonne.

La rat race se présente sous plusieurs aspects.

Celui que je veux évoquer avec vous ici est plus précisément tout ce qui touche à l’accumulation.

Dites stop à la rat race de l’accumulation.

Arrêtez de faire comme le rat qui tourne indéfiniment dans sa roue, tentant de gagner une course qu’il ne peut pas : celle du jours plus, toujours mieux (que tout le monde évidemment).

Les techniques d’organisation, c’est super, j’en utilise moi-même, je vous en parle sur ce blog, ça permet de mieux faire les choses. Et aussi d’en faire plus.

Pour autant, ce n’est pas parce que vous avez la possibilité d’en faire plus, ou que vous trouvez que ça ferait bien, qu’il faut en faire plus.

Plus vous accumulez dans votre vie, et plus votre vie est pleine certes.

Mais le problème est qu’on vit dans une société de surconsommation à tous les niveaux qui nous pousse au trop plein.

Avoir une vie bien remplie OK du moment que vous vous respectez, que vous prenez soin de vous, que vous l’appréciez et donc que vous savez reconnaitre le bonheur quand il se manifeste.

Est-ce le cas ?

Ou est-ce que votre vie est trop stressante ?

N’accumulez-vous pas trop de choses à faire pour avoir le temps de reconnaitre le bonheur quand il est là, pour l’apprécier ?

N’accumulez-vous pas trop de possessions en tout genre qui vous prennent du temps, de l’énergie, exigent de l’entretien, pour avoir le temps de savourer les moments de bonheur au lieu d’être en mode « ah oui ok c’est bien mais j’ai pas le temps là » ?

Et si vous sortiez de la course à l’accumulation de possessions et de choses à faire ?

Et si vous disiez « stop, je sors de ce jeu de rat race de l’accumulation » ?

Alors vous vous donnerez beaucoup plus de chance de reconnaitre le bonheur quand il se présente à vous et de l’apprécier, ce qui vous rendra plus heureux.

Et vous, pensez-vous reconnaitre et apprécier le bonheur quand il est là ?
Que faites-vous pour reconnaitre et apprécier le bonheur quand il se présente à vous ?
Dites-le moi dans les commentaires ci-dessous 🙂

Reconnaitre le bonheur quand il se présente à nous est extrêmement important.
Car c’est ça qui nous fait dire que l’on est heureux ou non.
Que nous sommes plus ou moins satisfait de notre vie, ou pas du tout.
On peut perdre de nombreuses années à ne pas savoir reconnaitre le bonheur alors qu’il est là, juste sous nos yeux ; Et passer ensuite de nombreuses autres années à nous lamenter sur notre inconscience à ne pas avoir su reconnaitre ce bonheur si l’on s’en rend compte plus tard.
Reconnaitre le bonheur est crucial pour vous sentir bien dans votre vie.
Accordez-lui toute l’attention qu’il mérite, notamment en mettant le hola à la comparaison et la rate race de l’accumulation mais aussi en prenant le temps, et vous en récolterez les fruits : vous serez plus heureux.

Cet article vous a plu ?



Livret 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même Vous êtes libre de télécharger gratuitement mon livret
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et
acquérir une bonne estime de vous-même »

Bonne estime = plus de confiance en soi, moins de stress, etc.

Un Commentaire


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.