Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

C’est à vous de vous définir (à personne d’autre)

Catégorie(s) : Estime de soi
Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 11 minutes

Il est important de se définir par soi-même pour se sentir bien dans sa peau et vivre une vie qui nous ressemble, dans laquelle on se sent à notre place. Pour reprendre le contrôle sur notre vie.

Se définir

C’est à vous de vous définir (à personne d’autre)

Vous définir est primordial pour vous sentir bien dans votre peau.

C’est intrinsèquement lié à l’estime de soi.

En ce sens que si vous ne savez pas qui vous êtes, où vous en êtes et où vous souhaitez aller, alors vous aurez peu de chance d’avoir une vie qui vous convient, dans laquelle vous vous sentez bien.

Vous voyez, le problème c’est qu’on accepte beaucoup trop souvent que les autres nous définissent.

Sans même nous en rendre compte souvent.

Et c’est normal en un sens.

Parce que tout petit, on apprend beaucoup de choses de la vie par nos expériences, notre entourage.

Et si on nous a dit que l’on était comme ci ou comme ça, trop ceci ou trop cela, pas assez ci ou ça, alors on l’a cru.

Forcément puisque la plupart du temps, ce sont des gens plus vieux que nous qui nous le disaient. On les considérait comme expérimentés, comme sachant.

En plus, en tant qu’humain, à la naissance et durant de nombreuses années ensuite, notre survie dépend littéralement des plus âgés que nous.

On est dépendant des autres.

On sait très bien que si l’on est exclu du groupe pour une raison ou une autre, si plus aucun « grand » ne s’occupe de nous, alors eh bien, notre existence devient très sérieusement compromise.

Toujours est-il que du coup, comme un moyen de survie, même si à la base on n’est pas d’accord, on a tendance petit à accepter ce que les « grands » disent de nous, les étiquettes qu’ils nous collent.
Que ce soit nos parents, nos frères et sœurs, des adultes que l’on côtoie régulièrement.

De ce fait, on est prédisposé à accepter de façon inconditionnelle ce que notre entourage dit de nous.

Et cela nous définit.


Le problème

Le problème que cela pose, c’est que les autres n’ont pas nécessairement raison.

Personne ne sait tout sur tout.
Personne ne connait LA vérité dans son entièreté.
Personne n’est omniscient.

Oui, des gens de votre entourage peuvent remarquer des choses chez vous que vous ne percevez pas.

Bien sûr.

Mais ils projettent aussi sur vous tous leurs biais.

Et ils en ont un paquet.

Comme tout un chacun.

Ces biais font que l’on interprète la réalité d’une façon subjective, en fonction de notre caractère, de notre vécu, de nos croyances, de nos a priori, de notre connaissance (présupposée), etc.

Donc le regard que les autres portent sur vous est forcément biaisé un minimum.
Tout comme celui que vous portez sur les autres et même… sur VOUS !

Le problème aussi fait que l’on prend pour acquis ce que l’on a pu dire sur nous comme une définition immuable de qui l’on est.

Et on se dit alors « je suis comme ci » et « je ne suis pas comme ça ».

Cela peut être le cas, mais pas forcément.

D’où l’importance de repérer les croyances que l’on peut avoir, surtout lorsqu’elles sont limitantes.
D’où la nécessité ensuite de challenger nos croyances limitantes.

La plupart du temps, les autres ne le font pas exprès de vous définir, de vous coller des étiquettes.

Mais ces étiquettes, si vous n’y prenez pas garde, vous collent à la peau tout au long de votre vie.
Et elles ne représentent pas qui vous êtes, votre valeur.

Ce serait un peu comme si dans un magasin, on avait collé la mauvaise étiquette de prix et de description à un produit.

Prenez bien conscience du fait que lorsque vous laissez les autres vous définir, consciemment ou non, vous leur donnez du pouvoir.

Le pouvoir de décider de qui vous êtes, comment vous devez vous comporter, quelle vie vous devez avoir.

Bref, le pouvoir de vous contrôler.

Est-ce ce que vous voulez ?

Vous définir

Voulez-vous vraiment donner ce pouvoir aux autres ?

Ou voulez-vous avoir plus de contrôle sur votre vie ?

C’est ce que vous obtenez lorsque vous prenez le parti de vous définir.

Ce n’est ni facile ni évident de reprendre le contrôle sur sa vie, de se définir.

Cela ne se fait pas d’un claquement de doigt.

Mais c’est possible !

Surtout, prenez bien en compte le fait que vous n’avez pas à vous définir de A à Z pour ensuite ne pas dévier d’un iota de votre définition de vous-même.

Non.

Parce qu’alors, vous pourriez freiner votre évolution.

Vous définir doit avant tout vous permettre de mieux savoir où vous en êtes, de savoir ce que vous voulez pour vous, pour votre vie.

C’est un soulagement et une grande aide ensuite pour avancer au quotidien.

Et notamment, être moins influencé par le conditionnement au manque, à la surconsommation et le regard des autres.

Vous définir vous permet d’améliorer et d’entretenir votre estime personnelle, socle de votre bien-être.

Cela représente un signe clair que vous vous respectez, et c’est tellement important.

Quand vous prenez le parti de vous définir, vous améliorer aussi votre confiance en vous.

Si votre vie n’est actuellement pas celle que vous voulez, il est possible de vous en sortir.

Et pour ça, vous définir est un levier sur lequel vous avez le pouvoir d’agir.

À ce stade, vous vous demandez peut-être comment vous définir.

C’est ce que nous allons voir tout de suite 🙂

Se définir : se connaitre

La première et principale des choses que vous pouvez faire pour vous définir est d’améliorer votre estime personnelle.

Comme votre estime représente le socle de votre bien-être, quand vous l’augmentez de façon saine et durable, cela a des répercussions bénéfiques sur toutes les sphères de votre vie.

Grâce à une meilleure estime, vous vous sentez mieux dans votre peau, vous êtes plus confiant, moins stressé et plus apte à affronter le regard des autres.

Résultat, vous êtes plus heureux parce que vous vivez plus votre vie en fonction de vous, de ce qui vous plait, de ce qui vous procure du bonheur.

Donc pour vous définir, améliorez votre estime.

Cela aura le gros avantage de vous permettre de mieux vous connaitre.

Et ça, c’est primordial pour vous définir, forcément.

Parce que vous allez ainsi mettre en évidence qui vous êtes, ce qui vous plait (ou non), ce qui vous procure de la joie (ou non), quelles sont vos défauts et vos qualités, etc.

Vous pouvez commencer par :

  • Déterminer vos valeurs. Vraiment. Prenez le temps qu’il faut pour ça
  • Préciser vos défauts et qualités (si vous pensez que vous n’en avez pas ou peu de qualités, alors vous avez vraiment besoin d’augmenter votre estime ! )
  • Mettre au clair vos priorités
  • Identifier ce qui est important pour vous (ce qui peut changer au fil du temps)
  • Faire une liste de ce que vous appréciez, de ce qui provoque chez vous des émotions positives
  • Faire une liste de ce que vous n’aimez pas, ce qui vous saoule, ce qui provoque chez vous des émotions négatives

Se définir : ce n’est pas que de la théorie

OK maintenant vous savez ce qui compte vraiment pour vous, ce que vous aimez ou pas.

Maintenant, il ne suffit pas d’en rester là.

Le problème est que trop souvent, on sait par exemple qu’un truc « ce n’est pas nous » mais…

On nous a dit que…

– ça nous allait bien (ex : vêtement)

– on est comme ça (ex : « t’es bordélique »)

– « c’est comme ça maintenant », sous-entendu, « c’est la mode, la société qui veut ça, tu dois t’y conformer » (et souvent la partie de phrase non dite : « comme moi je le fais »)

Et si vous vous y conformez à ça, bon gré mal gré, ça démolit qui vous êtes, vous heurte profondément.

Ça ne sert à rien de vous définir si c’est pour rester à acquiescer à ce que les autres disent de vous, à vous conformer à la définition qu’ils ont de vous.

Ce n’est pas parce que les gens ont une opinion sur vous que c’est la vérité.

C’est juste ce que c’est : une opinion, un avis.
Prenez-le comme tel (oui, plus facile à dire qu’à faire !)

Donc vous définir, ce n’est pas juste vous connaitre et puis basta, on continue comme avant.

C’est comme n’aimiez pas chemises à grosses fleurs, vous détestez ça même, vous trouvez que ça ne vous va pas, mais bon, comme c’est la mode hein, vous en portez une (ou pire, plusieurs !).

Que vous vous en rendiez compte ou non, quand vous n’agissez pas en accord avec qui vous êtes au fond de vous, cela vous heurte.

Même si vous vous dites « oh c’est pas bien grave », « oh, c’est pas bien important », « oh, c’est qu’une chemise après tout et je passe pas mon temps à me regarder dans un miroir », etc.

Vous empilez des signaux qui indiquent à votre être que vous ne méritez pas la peine d’agir en accord avec vous-même, vous confortez les autres dans leur idée qu’ils ont de vous, vous leur donnez du pouvoir.

Se définir : c’est agir

Donc une fois que vous avez bien mis au clair qui vous êtes, ce qui est important pour vous, ce qui vous convient (et ce qui ne vous convient pas).

N’en restez pas à la théorie.

Agissez en conséquence !

Ce n’est pas facile.
Cela ne se fait pas d’un claquement de doigt.

Mais c’est tout à fait possible.

Et cela peut même prendre moins de temps que vous ne le pensez au final pour avoir des résultats tangibles 😉

Donc vous définir, ce n’est pas seulement vous connaitre mais aussi agir en conséquence.

Autrement dit, mettez en pratique au maximum, au fur et à mesure, ce que vous avez déterminé plus haut.

Et pour ça :

Une dernière chose : gardez bien à l’esprit que même si vous faites tout ça, il est possible que des personnes de votre entourage continuent de vous définir d’une façon différente de qui vous êtes, de comment vous agissez.

Ce n’est pas pour autant que vous n’avez pas fait de progrès et que vous leur donnez du pouvoir. C’est simplement qu’elles n’ont pas mis leur logiciel à jour sur vous, qu’elles restent sur leurs a priori.

Et vous, avez-vous pris le temps de vous définir ?
Que faites-vous au quotidien pour agir en fonction ?
Partagez-le dans les commentaires ci-dessous !

Vous définir est primordial pour vous sentir bien dans sa peau et être heureux.
Vous réduisez ainsi considérablement le pouvoir que les autres ont sur vous.
Vous vous donnez un maximum de chances de vivre une vie qui vous convient, qui vous ressemble, dans laquelle vous vous sentez à votre place.
Vous définir est donc un investissement particulièrement intéressant, mais seulement si vous agissez ensuite en fonction dans votre vie.
Et que vous conservez assez de souplesse pour évoluer et vous rapprocher de plus en plus de vous-même.
Surtout, intégrez-bien que vous n’êtes pas l’étiquette qu’on vous a collé ou que vous avez attaché à vous-même.

Cet article vous a plu ?



Livret 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même Vous êtes libre de télécharger gratuitement mon livret
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et
acquérir une bonne estime de vous-même »

Bonne estime = plus de confiance en soi, moins de stress, etc.


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.