Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

La technologie n’est pas (forcément) votre amie

Catégorie(s) : Développement Personnel
Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 11 minutes

La technologie facilite l’existence et amène du progrès dans nos vies. Mais parfois aussi, elle peut nous causer du tord.

Technologie

La technologie n'est pas (forcément) votre amie

L’essor de la technologie a du bon.

Elle permet de rendre le travail moins pénible.

Et de faciliter l’existence.

L’arrivée d’Internet dans des millions de foyers est synonyme de plus d’échanges entre des personnes qui ne se seraient jamais rencontrées dans la « vraie vie ».

Internet facilite l’accès à l’information et favorise la découverte, la curiosité.

Et avant l’arrivée d’Internet, la création de l’ordinateur et son accessibilité ont représenté un réel bouleversement.

Quand je vois que mes grands-parents ou mes parents même enfants n’avaient pas les toilettes dans la maison, encore moins de douche, de réfrigérateur ou de machine à laver… Je me dis wahou, il y a eu d’immenses progrès technologiques qui ont facilité la vie et apporté des gains indéniables en matière de confort et de qualité de vie.

Les découvertes scientifiques, les entrepreneurs en herbe et les entreprises continuent de développer les technologies.

Ces technologies apportent de réelles avancées et progrès.

Elles ont aussi comme beaucoup de choses dans la vie leurs inconvénients.

Prenez les Smartphones.

Quand j’étais enfant et même adolescente, personne n’avait de téléphone portable.

Cela a commencé à se développer dans les années 2000 et ensuite cela a fait un boom avec l’apparition du premier Smartphone d’Apple.

On n’avait plus besoin d’être près d’un téléphone fixe à la maison ou dans une cabine téléphonie pour joindre quelqu’un.

Mais d’un autre côté, un maximum de personnes qui possèdent un Smartphone sont devenues accros à leur portable. Au point qu’il prenne une place à part entière dans leur vie, à leur table.

Les échanges fusent par texto et messages sur les réseaux sociaux.

Mais les relations se dégradent, entraînant une communication plus mauvaise, moins de présence à l’autre. L’autre qui est devant nous, à côté de nous, présent là physiquement…


Technologie et conditionnement

L’afflux de notifications de natures diverses nous informe rapidement d’une nouveauté.

Mais cela a des répercussions néfastes sur notre concentration, notre attention, notre productivité, notre présence au monde, nos relations.

Beaucoup ont développé un conditionnement pavlovien : dès qu’un de leurs appareils émet un signal, ils se jettent dessus !

Et comme au moins un appareil (généralement le Smartphone) est continuellement allumé ou presque et tout proche, on en vient à faire comme le chien.

À adopter un comportement typique dès que le son d’une notification se fait entendre.

Qui est donc l’esclave dans tout ça ?

L’appareil bien sûr…

… Bien sûr ?! …

… sûr ?

L’esclave n’est-il pas celui qui répond du tac-au-tac à son maître ?

On se croit maître de la technologie.

Mais elle est de plus en plus pensée de façon à exploiter le fonctionnement de notre cerveau.

Notre cerveau, machine de plusieurs dizaines de milliers d’années dont le programme est encore fait en grande majorité pour une vie dans la nature, une vie « préhistorique ».

On n’est pas conçu pour encaisser sans dommage tout ce que la technologie nous balance.

Attention, je ne suis pas contre la technologie qui peut être synonyme de progrès.

Mais ce n’est pas toujours le cas.

Et c’est là que le problème se pose.

Technologie et progrès

On associe beaucoup trop souvent la technologie avec le progrès.

Mais la technologie n’est pas forcément synonyme de progrès.

Une même technologie peut apporter du progrès dans un domaine et une régression dans un autre.

Le progrès est selon le Larousse :

Évolution régulière de l’humanité, de la civilisation vers un but idéal ;
Transformation vers le mieux dans un domaine particulier, évolution vers un résultat satisfaisant, favorable ;
Amélioration de quelqu’un dans le domaine des connaissances, des compétences, etc ;

Le problème est que l’on prend généralement pour acquis le fait que la technologie dans son ensemble est du progrès.

On nous dit que c’est nouveau.

Que ce sont les dernières avancées technologiques.

Que c’est beau, utile, pratique.

Et qu’il faut absolument l’avoir parce que c’est un progrès.

Mais est-ce que l’on questionne ça ?

Est-ce que l’on prend le temps de se demander si on en a réellement besoin ?

Quelles sont les répercussions positives et négatives possibles, envisageables ?

C’est pratique de pouvoir joindre facilement des personnes.
Et de pouvoir être joignable en cas d’urgence.

C’est ce qu’on notamment apportés les téléphones portables.

Mais est-ce vraiment une amélioration de pouvoir être interrompu, dérangé, sonné à n’importe quel moment ?

Est-ce satisfaisant d’avoir ce sentiment de devoir être joignable un maximum du temps et de répondre rapidement ?

Est-ce appréciable d’avoir notre attention diminuée ?

Est-ce plus humain d’être moins présent à l’autre ? (et à nous-même).

De plus en plus de monde se rend compte que la technologie et le progrès ne sont pas forcément synonymes.

Et que toute technologie a ses revers.

Elle consomme généralement de l’énergie et entraine donc une plus grande facture d’électricité ou l’usage de batteries ou de piles qu’on ne sait pas bien recycler et qui dégradent notre écosystème.

Elle peut nous rendre esclave.

Je veux dire, combien paniquent quand ils cassent ou perdent leur Smartphones parce que toute leur vie est dedans ?

Parce que cet appareil est devenu une extension d’eux-mêmes, comme un nouvel organe ?

(Je n’ai pas de Smartphone, mais je vois bien le souci que ça me pose avec mon ordinateur !).

Technologie et intelligence artificielle

Depuis quelques années fleurissent les produits connectés.

Avec leurs divers capteurs et les avancées réalisées en matière de technologie et d’intelligence artificielle, ils peuvent représenter un atout indéniable.

Par exemple pour réduire les risques en matière de santé.

Comme prévenir un diabétique qu’il doit se faire une injection.

Cela permet aussi à certains de savoir s’ils ont bien fait leur 10 000 pas par jour.

Mais si les nouveautés technologiques peuvent rendre certaines choses plus pratiques et en faciliter d’autres…

… elles ont aussi leurs revers.
Notamment quand l’intelligence artificielle s’y greffe.

L’exploitation de bases de données massives (big data) liée aux algorithmes et avancées technologiques permet d’analyser beaucoup plus rapidement et finement des paramètres qu’un humain ne saurait le faire.

C’est pourquoi certaines enseignes de commerce peuvent prédire qu’une femme est enceinte alors qu’elle-même n’est pas au courant.

Les enceintes connectées connaissent aussi un succès grandissant, au moins outre-Atlantique.

On peut leur parler comme à une personne presque et elle « répond ».

On peut lui demander de nous dire quel temps il fera demain, quel est le résultat du dernier match de foot ou de jouer un certain morceau de musique.

L’aspect pratique est avancé par les possesseurs de ces appareils.

Et pour certains, cela peut être effectivement très pratique et faciliter la vie, notamment lorsqu’on est confronté à un handicap.

Mais demander à une enceinte connectée de jouer tel morceau sur la chaîne hi-fi au lieu de le faire soi-même, est-ce réellement du progrès ?

Ça évite de faire quelque pas peut-être ?

OK, pour certains c’est utile encore une fois.

Mais est-ce que ça l’est vraiment pour ceux qui dans le même temps se gaussent de passer des heures à la salle de sport ?

Technologie et déconnexion

Certains, prenant un peu de recul, font le choix d’utiliser plus consciemment la technologie.

C’est là qu’elle est le plus utile : lorsqu’elle est à notre service et que c’est nous qui décidons, qui sommes aux commandes.

Nous, l’humain.

Or on voit poindre un risque important de déconnexion.

Pas de déconnexion de technologie.

De déconnexion à soi.

Des outils technologies sont proposés pour optimiser notre fonctionnement.

Des capteurs sous forme de bracelet ou bague par exemple permettent de savoir si on a bien dormi ou pas, combien on a passé de temps dans chacune phase de sommeil, etc.

Cela peut être pratique oui.

Mais cela peut vite dériver en :

« Est-ce que j’ai bien dormi ? Attends je vais voir ce que me dis l’application de ma bague. »
« Ouais j’ai bien dormi » ou « Ah, mon sommeil n’était pas top, c’est vrai que je me sens pas forcément au top de ma forme ce matin ».

Encore une fois, cela peut être utile d’avoir connaissances de certaines données nous concernant intimement.

Mais vous voyez le risque ?

Celui de faire confiance à la technologie pour nous dire comment on va. Nous dire ce qu’on doit faire.

De se baser sur des données plus ou moins fiables, un avis externe d’un appareil ou d’un logiciel pour nous dire quand faire ceci, quoi manger, comment on se sent ?

Il y a de gros risques de déconnexion à soi.

On voit que l’appareil, que l’application paraît utile, pertinent et donne des infos qui nous semblent en cohérence avec ce que l’on ressent.

Et on peut même se voir sauver la vie par de tels outils, oui !

Mais il existe un risque important de dérive : de laisser petit à petit à ces outils technologiques le contrôle de nos existences.

Technologie et pouvoir

De les laisser faire des choix à notre place.

C’est à dire qu’on va consulter la technologie pour savoir ce qui est le mieux à faire ou pas. Pour savoir si on a bien tout fait comme il faut ou pas.

Et on en vient petit à petit à donner à la technologie un pouvoir énorme sur nous.

Le pouvoir de nous influencer.

Celui de décider à notre place.

On perd notre capacité de jugement.

On perd la connexion avec nous-même, avec nos ressentis comme nos émotions alors que nous sommes des êtres profondément émotionnels.

À trop s’appuyer sur la technologie pour ce qui nous concerne au premier chef, on peut s’éloigner de soi.

Or plus on s’éloigne de soi, plus on prend le risque de ne pas se sentir bien dans sa peau.

De voir notre estime piétinée alors qu’elle représente le socle de notre bien-être.

C’est à vous de vous définir.
Pas aux autres.
Pas à un appareil ou des algorithmes.

Dans notre grande majorité, on veut être libre.

Pourtant, on échange trop souvent notre liberté pour un petit truc qu’on trouve avantageux. Pour plus de rapidité. Pour faire comme les autres.

On échange notre liberté de choisir, notre responsabilité à faire des choix pour nous, par nous.

Pour éviter de prendre des risques.

Pour gagner du temps.

Parce que c’est à la mode.

On remet les clés de notre liberté, de notre capacité de discernement entre les mains ou plutôt entre les 0 et 1 des algorithmes.

Mais est-ce que ça en vaut vraiment la peine ?

Technologie et conscience

Encore une fois, je ne suis pas contre le réel progrès.

Je suis pour le progrès et pour la technologie qui apporte du progrès.

Qui améliore réellement la condition humaine.

Mais je vous invite vraiment à mettre plus de conscience dans vos choix en matière technologiques.

C’est ce que j’essaye de faire moi-même.

Prenez en compte le fait que tout ce qui est technologie connectée peut être facilement piraté en masse.

Un mauvais choix en matière technologique, une utilisation de la technologie en mode automatique ou presque peut vous faire perdre en capacité de choix, de jugement, de liberté…

De responsabilité aussi.

Car si cela peut être rassurant pour certains de confier la responsabilité de leur vie à des appareils et algorithmes, aux technologies connectées, cela peut aussi déraper.

Et à la base, c’est bien vous qui aurez fait le choix d’adopter telle ou telle technologie.

De l’usage que vous en ferez même si ces technologies sont étudiées pour vous rendre accroc et vous pousser à tel acte, tel comportement.

C’est bien vous qui êtes le responsable.

Et que se passera-t-il si cela déraille ?

Un pirate peut plus facilement et rapidement pirater des millions d’objets connectés que des millions de Citroën 2 CV.

On est aussi dans une période où l’on sait que l’on a de fortes chances d’avoir affaire à des changements brutaux nos modes de vie. Avec une consommation différente, des accès différents aux ressources.

Moi-même, je serai bien mal barrée sans électricité comme beaucoup.

Et que deviendront les personnes qui auront pris l’habitude de confier leur jugement, leur décision, leur choix à des outils technologiques s’il n’y a plus d’accès aussi « facile » à l’électricité ? Aux composants électroniques ?

Ce sera bien assez challengeant comme ça sans se rajouter un handicap d’être déconnecté de soi à trop s’appuyer sur la technologie.

Ce que je vous propose, c’est simplement de mettre plus de conscience sur vos choix en matière de technologie.

De ne pas adopter un nouveau gadget électronique, une nouvelle application, un nouvel appareil simplement parce qu’on vous dit que c’est le progrès, parce que c’est à la mode, parce que les autres l’ont.
Parce que « il faut que… » vous l’ayez.

Prenez quelques instants pour réfléchir à vos usages en matière de technologie.
Vos usages actuels et envisagés.

Ne laissez pas à d’autres (humains ou technologies) le pouvoir de vous détourner de vous-même.

De vous déconnecter de vos pensées, de vos ressentis, de vos émotions.

Car vous pouvez être bien dans votre vie uniquement lorsque vous êtes sur un chemin qui vous amène à vous rapprocher de vous-même. Pas à vous éloigner.

Et vous, pensez-vous avoir un usage conscient de la technologie ? Vous rendez-vous compte que vous vous laissez parfois guider par elle ?
Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous 🙂

La technologie a apporté de nombreux progrès dans nos sociétés.
Pourtant, tout n’est pas rose et on a trop souvent tendance à confondre technologie et progrès.
Or la technologie peut avoir des effets inquiétants sur l’humain (comme la capacité d’attention). Et si les avancées en matière d’intelligence artificielle peuvent améliorer la vie de nombreux utilisateurs, elles ne sont pas sans risque.
Mettre de la conscience sur nos choix de technologies et notre utilisation de la technologie est capital.
Pour ne pas perdre en liberté, en capacité de jugement et de choix.
Pour ne pas nous déconnecter de nous-même, de nos pensées, de nos ressentis, de nos émotions. Car alors, on s’éloigne de nous-même ce qui est néfaste pour notre bien-être et notre bonheur.

Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être suivre ma Formation Offerte pour vous sentir mieux dans votre peau pour être plus heureux.
Composée de 8 cours par e-mail, elle vous donne les clés pour améliorer votre vie au quotidien
Cliquez ici pour commencer maintenant la formation
(pour être moins stressé, savoir dire "non",
prendre soin de vous, etc.
)

Un Commentaire


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.