Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Personnes difficiles, comment y faire face

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 10 minutes

Des personnes difficiles, on peut en rencontrer plus ou moins régulièrement dans la vie. Mais comment y faire face ?

Personnes difficiles

Personnes difficiles, comment y faire face

Dans la vie, il y a ce que l’on appelle des « personnes difficiles ».

En général, on qualifie de « difficile » les personnes avec lesquelles ont a du mal à accrocher. Et qui ont tendance à être source de problème pour nous.

Leur comportement provoque généralement chez nous des émotions et pensées négatives.

Comme de l’agacement, de la colère, de la tristesse…

En général, on se sent moins bien après qu’on les ai vu qu’avant.

Ces personnes difficiles peuvent être source de stress plus ou moins important.
Elles peuvent aussi nous pourrir la vie.

Certaines cherchent exprès à faire du mal aux autres, à créer le conflit.

Mais la plupart des personnes difficiles ne le font pas exprès. D’être difficiles.

Et ce ne sont pas les mêmes pour tout le monde.

Une personne A peut trouver Tartampion difficile alors qu’une personne B pas du tout.

Pourquoi ?

Parce que nous sommes tous différents.

Nous avons une façon de fonctionner différente.

De voir la vie d’une manière plutôt que d’une autre.

Et c’est dû à qui l’on est en tant que personne.
Mais aussi à nos paramètres de vie (enfance, expériences, biais d’interprétation, etc.).

Toujours est-il que ce n’est pas évident de faire face à des personnes difficiles.

Car elles peuvent absorber votre joie et votre énergie en un rien de temps.
Et vous causer régulièrement des soucis. Ce qui augmente votre stress, néfaste pour votre bien-être.

Cela peut être une collègue ou supérieure hiérarchique.

Votre beau-père ou votre voisin.

Votre conjoint ou votre enfant.

Etc.

Que faire face à ces personnes difficiles pour éviter qu’elles vous pourrissent la vie ?


Personnes difficiles : différents types

Il existe différents types de personnes difficiles.

Et il est intéressant de savoir auquel vous avez affaire pour adopter la meilleure stratégie de protection. Voici les principales que vous pouvez rencontrer :

  • Les personnes « négatives » : ce sont celles qui ont tendance à se plaindre souvent. Elles vous expriment régulièrement à quel point elles sont malheureuses. Elles soulignent comme elles « n’ont jamais de chance ». On pourrait dire qu’elle voient le verre à moitié vide, mais la moitié seulement, ce serait encore trop. Elles filtrent beaucoup de choses dans la vie par un prisme déformant négatif. Elles voient les aspects négatifs des choses puissance 10, et le font savoir.
  • Les personnes « agressives » : vous ressentez une sorte d’agression de leur part, tant en matière de propos que de comportement. En général, elles utilisent des termes et tournures « méchants » et ont tendance à adopter une attitude hostile. Pour certaines, il s’agit d’un mécanisme de défense. Comme si elles agressaient en prévention, par peur d’être attaquées en premier.
  • Les personnes « double-face » : c’est comme si elles avaient une double personnalité. Elles peuvent être tout à fait gentilles et charmantes… par devant. Et par derrière passer leur temps à vous critiquer, à colporter des mensonges sur vous, à vous enfoncer.
  • Les personnes « adversaires » : ont dirait que peut importe ce que vous faites (ou pas) ou ce que vous dites (ou pas), elles sont systématiquement dans le camp adverse. En opposition, comme des adversaires permanents de votre avis, de votre façon d’être et de vivre, etc. On dirait qu’elles ne sont pas d’accord ou disent non par principe
  • Les personnes « mieux » : peu importe le sujet, ces personnes font, sont et ont mieux que vous (de leur point de vue). Et vous le font savoir. C’est les monsieur et madame « mieux » briseurs d’estime

Personnes difficiles : que faire ?

Il est très important pour votre bien-être de vous protéger au mieux des personnes difficiles.

Car il n’y a pas que les monsieur et madame « mieux » qui peuvent influer négativement sur votre estime.

Toutes les personnes difficiles ont ce potentiel d’impacter de façon néfaste votre estime si vous ne la protégez pas. D’où l’importance aussi d’entretenir votre estime.

Vous pouvez vous pencher sur comment changer les autres, et notamment les personnes difficiles.

Et vous demander :

Vous le savez aussi bien que moi.
Vous n’avez pas (ou peu) de contrôle sur les autres.

En revanche, vous pouvez contrôler votre attitude.

C’est une décision que vous pouvez prendre.

Un choix que vous pouvez faire.

Même si cela représente un réel challenge : vous avez le choix de votre réaction.

Vous pouvez, face à une personne difficile, vous demander :

  • Comment je pourrai réagir au mieux face à cette personne ?
  • Quelle réaction pourrai-je adopter face à elle qui soit la plus respectueuse pour moi, et pour elle ?

Est-ce décevant pour vous ?

Moi je sais que j’avais de grandes difficultés avec ça.
De me dire que c’est à moi de faire des efforts alors que c’est l’autre le casse-bonbon.

Mais j’ai réalisé qu’en pensant de la sorte, je ne prenais pas mes responsabilités.
La responsabilité de ma vie et de mon bien-être (un des Piliers de l’estime de soi).

Et que si je ne changeais rien de mon côté, j’avais très peu de chance que l’autre change du sien. Et qu’il arrête de m’em***der (ou que cela me fasse moins d’effet).

La question est la suivante, que préférez-vous ?

  • Ne rien changer, et espérer que l’autre change en mieux ?
  • Ou faire de votre mieux pour être moins stressé par la personne difficile, passer de meilleurs moments, ne plus vous laisser troubler ?

Attitude

Le philosophe stoïcien Épictète au début de notre ère disait :

Si quelqu’un livrait ton corps au premier venu, tu en serais indigné. Et toi, quand tu livre ton âme au premier rencontré pour qu’il la trouble et la bouleverse, s’il t’injurie, tu n’as pas honte pour cela ?

En gros, Épictète nous dit qu’il est en notre capacité de ne pas laisser à l’autre – comme une personne difficile – le pouvoir de nous troubler, de nous pourrir la vie.

Plus facile à dire qu’à faire n’est-ce pas ?

Pourtant, cela peut être une bonne direction à prendre pour faire face aux personnes difficiles.

Quand vous avez affaire à elles, gardez par ailleurs à l’esprit que leur comportement n’a souvent rien à voir avec vous (2ème Accord Toltèque : « N’en faites jamais une affaire personnelle »).

Même si vous êtes leur cible, vous n’êtes qu’un réceptacle à leur mal-être.
C’est une façon détournée, parfois inconsciente, qu’elles ont trouvé pour se défouler. Pour manifester au-dehors leur mal-être intérieur.

Ce n’est pas une raison pour l’accepter bien-sûr.

Mais si vous pouvez vous rappeler que le comportement d’une personne difficile n’a sans doute rien à voir avec vous, cela peut vous permettre de faire baisser la pression.

Parfois aussi, une personne difficile peut s’améliorer. Mais cela ne se fait pas d’un claquement de doigts.

Elle peut changer positivement de façon progressive.
Mais comme vous avez un passif avec elle, vous ne le remarquez pas.
Et partez au quart de tour.

Face à une personne difficile que vous connaissez depuis un bon moment, demandez-vous :

  • Est-ce que je réagirai aussi fortement si je n’avais pas de contentieux/vécu avec cette personne ? Est-ce que je ne la verrai pas d’un œil plus favorable ? Est-ce qu’elle ne m’énerverait pas moins ?

Ne pas se laisser embarquer

Pour ne pas vous laisser embarquer par la négativité, agressivité ou tout autre fonctionnement de la personne difficile, vous pouvez aussi vous demander :

  • Que peut signifier son comportement ?

Peut-être que de vous dire qu’elle n’agit pas au mieux face à vous parce qu’elle rencontre telle ou telle difficulté dans la vie (maladie, manque de sommeil, soucis personnels, etc.) peut vous aider à ne pas prendre pour vous ses agissements et paroles. Peu importe que la raison que vous trouviez soit la bonne ou non. Cela peut là aussi vous permettre de faire baisser la pression interne.

Pour éviter de vous laisser embarquer dans les tourments dans personnes difficiles, et rester le plus possible dans le bien-être :

  • Les personnes « négatives » : vous pouvez leur faire voir le verre à moitié plein. Dès que possible, mettre en évidence les trucs qui se passent bien dans leur vie, la chance qu’elles peuvent avoir dans certaines situations.
  • Les personnes « agressives » : Gardez au maximum une attitude respectueuse envers l’autre, et bien sûr envers vous. Ainsi qu’un ton calme, des gestes lents pour désamorcer.
  • Les personnes « double-face » : gardez vos distances, éviter de leur confier des choses personnelles sur vous. Surtout, ne rentrez pas dans leur jeu de critiques et dénigrement par derrière. Ne faites aucune remarque sur elles, par devant ou par derrière car ça vous retombera dessus.
  • Les personnes « adversaires » : Vous pouvez choisir de laisser couler certaines choses. De ne pas vous laisser embarquer dans le conflit. Et par exemple dire « tu as raison de ton point de vue » ou « OK merci de me donner une autre vision des choses ». Là aussi, gardez tant que faire ce peut votre calme, avec une gestuelle lente, une certaine sérénité.
  • Les personnes « mieux » : gardez à l’esprit qu’elles cherchent à valoriser leur ego et le meilleur moyen qu’elles trouvent pour cela, c’est de vous dévaloriser. Cela n’a rien à voir avec vous, juste avec elles qui ne peuvent trouver une façon positive de sortir de leur propre dévalorisation. Vous pouvez face à elle adopter des techniques que vous utilisez face aux briseurs d’estime.
  • Pensez également à respirer lorsque vous sentez monter la tension face à une personne difficile. À prendre au moins 1 grande inspiration, expiration (de façon discrète), si possible 3.
  • Vous pouvez compter jusqu’à 5 dans votre tête avant de balancer ce que vous aviez dans la tête.
  • Demandez-vous ce que vous pourriez modifier dans votre comportement pour laisser moins de prise à l’autre
  • Essayez de vous justifier le moins possible face aux personnes difficiles. Car le fait de trouver une justification « bonne » ou « mauvaise » est purement subjectif.
  • Faites votre maximum pour ne plus répondre favorablement aux requêtes des personnes difficiles alors que vous avez envie de dire non. Dites « oui » uniquement si c’est compatible avec le fait de vous respecter. Et dites « non » le reste du temps.
  • Voyez comment vous pouvez faire pour être moins sensible au regard des autres. Moins vous le serez, moins les personnes difficiles auront de prise sur vous.
  • Repérez chez vous si vous avez vous aussi une petite tendance « personne difficile ». Par exemple, peut être que vous avez tendance à vous plaindre (des personnes difficiles par exemple!) Cela alimente la spirale.
  • Prenez le parti de devenir plus fort face aux personnes difficiles : voyez cela comme un défi. Comme le fait de muscler votre résistance face à elles pour rester dans un état le plus stable et serein possible
  • Acceptez que certaines personnes sont difficiles. Et que vous ne pouvez les changer. Accepter ne veut pas dire tout subir sans rien faire 😉
  • Voyez comment vous pourriez moins vous exposer aux personnes difficiles. Si c’est un membre de votre famille, par exemple, au lieu d’aller tous les dimanches manger chez votre belle-mère qui est de type « négative » et vous plombe le moral, peut-être pourriez-vous n’y aller qu’1 fois sur 2, ou 1 dimanche sur 4 ?
  • Surtout gardez à l’esprit de vous respecter et de prendre soin de vous. Même si c’est l’autre le fautif qui envenime les choses, vous fait vous sentir mal… Que pourriez-vous faire pour diminuer cet impact négatif sur vous ?

Et vous, quelles sont vos stratégies pour faire face aux personnes difficiles ?

Faire face aux personnes difficiles n’est pas évident. Car elles peuvent littéralement vous pourrir la vie, vous vider de votre énergie et vous retirer votre joie.
Il est donc important de connaître et appliquer diverses stratégies pour vous protéger face à elles. Même si c’est « l’autre qui cherche », le plus important est votre bien-être, votre santé.
Face à une personne difficile, demandez-vous régulièrement ce qui est le plus bénéfique pour vous. Comment vous pouvez vous respecter au mieux et rester serein. Car c’est le principal. Et agissez en conséquence. Et dans les cas où c’est trop douloureux parfois, il ne faut pas hésiter lorsque c’est possible de réduire votre exposition aux personnes difficiles, même si c’est quelqu’un que vous aimez (comme un membre de votre famille). Voire de couper carrément les ponts si rester au contact d’une personne difficile vous met en danger

Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être suivre ma Formation Offerte pour vous sentir mieux dans votre peau pour être plus heureux.
Composée de 8 cours par e-mail, elle vous donne les clés pour améliorer votre vie au quotidien
Cliquez ici pour commencer maintenant la formation
(pour être moins stressé, savoir dire "non",
prendre soin de vous, etc.
)


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu