Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Colère : 1 technique pour la neutraliser

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 8 minutes

La colère, émotion négative très forte, peut être neutralisée avant de faire des dégâts grâce à une technique.

Colère

Colère, 1 technique pour la neutraliser

Sur l’échelle des émotions, allant des très positives aux très négatives, la colère se positionne en haut du classement de ces dernières.

Pour le dictionnaire Larousse, c’est un :

État affectif violent et passager, résultant du sentiment d’une agression, d’un désagrément, traduisant un vif mécontentement et accompagné de réactions brutales

La colère nous fait voir rouge. Perturbe notre fonctionnement tant physique que psychique.

On le sait bien, lorsqu’on est dans cet état, notre capacité de réflexion est grandement réduite.
Ce qui peut nous pousser à exprimer de la rage, de la méchanceté, à dire des choses que l’on ne pense pas vraiment et que l’on regrettera peu de temps après.

Il n’est pas question de dire que la colère est inadéquate.
Elle fait partie du panel des émotions humaines : il est logique de la voir se pointer de temps à autre.

Le problème réside dans le fait de se laisser submerger par elle.
Car alors, elle peut faire de gros dégâts.

Mais on peut faire de notre mieux pour faire en sorte que la colère ne prenne pas le contrôle sur nous.

Et il existe pour cela une technique.


1 technique pour réduire la colère

Cette technique nous est livrée par l’empereur Marc-Aurèle, l’un des stoïques les plus connus grâce à son ouvrage « Pensées pour moi-même » dans lequel il écrit :

Voir toujours en tout quelle est en elle-même la chose qui fait naître en toi l’idée, l’expliquer en l’analysant dans sa cause, dans sa matière, dans sa finalité, dans sa durée, au bout de laquelle il lui faudra cesser d’être

L’objectif n’est pas de nier la colère.

Mais au contraire, de reconnaître sa présence.

J’insiste mais c’est important : il faut éviter de juste étouffer la colère.
De ne pas la voir en face.

Car si elle apparaît, c’est pour une bonne raison.
Non qu’il s’agisse d’avoir raison ou non de se mettre en colère.

Mais c’est parce que la colère représente un indicateur pour nous, comme toutes les émotions, y compris négatives.

Il ne faut pas nier cet indicateur qui est là pour nous aider.
Même si comme toute émotion négative, elle n’est pas agréable à vivre.

Et c’est ce que nous dit Marc-Aurèle, c’est que pour faire baisser la tension.
Pour faire en sorte que la colère ne prenne pas le contrôle, il vous faut :

  • Reconnaître qu’elle est là
  • Vous demander quel est son type
  • Ensuite, rechercher ce qui a provoqué l’apparition de la colère
  • Vous demander pourquoi/pour quoi ce truc provoque cette forte réaction
  • Quel est le but de cette colère ?

Différentes colères

Cette technique est puissante.

Le mieux est de l’appliquer dès que vous sentez la colère se pointer.
(Ou au pire, de l’employer une fois passée.)

Mais parfois, on dirait qu’elle nous surprend d’un coup.

Ou alors, on ne se rend pas compte que la colère est là en nous.
On en n’a pas conscient.

Et il faut bien avoir à l’esprit que toutes les colères ne sont pas les mêmes.
Vous avez sans doute pu l’expérimenter.

Pour le psychothérapeute Gonzague Masquelier, il existe 4 types de la colère :

  • La colère étouffée atteint les personnes incapables de se mettre en colère. En général, ces personnes ne savent pas comment se défendre
  • La colère rentrée ou auto-réfléchie : elle ne s’exprime pas extérieurement, on la laisse à l’intérieur de soi. Ce qui peut provoquer des troubles, notamment physiques, comme le développement d’ulcères
  • La colère défléchie porte sur un autre sujet que sa véritable source. La colère s’exprime, mais pas contre le bon truc. Par exemple, la personne est en colère contre son patron et se défoule sur son conjoint
  • La colère hypertrophiée est une colère exprimée de façon disproportionnée par rapport à sa source. Elle est excessive et se traduit souvent par de la violence. Par exemple, se mettre en colère contre son enfant qui a fait tomber sa tartine par terre en balançant son bol à travers la pièce

Comme toute émotion, la colère est un indicateur.

Vous pouvez donc la faire baisser en amenant à votre conscience la raison de l’expression de la colère, le pourquoi/pour quoi pour reprendre ou garder le contrôle.

La technique en pratique

En pratique, la technique donnée par Marc-Aurèle pourrait se traduire ainsi.

Vous êtes dans une situation A.

Vous sentez la colère se pointer.

Alors en appliquant la technique, cela donne quelque chose du genre qui peut se passer dans votre tête :

« OK colère, tu te pointes, je te prête attention. »

« À quoi ressembles-tu ? (cf types ci-dessus). »

« C’est quoi exactement qui t’a fait jaillir en moi ? Quel est ce truc exactement ? Une parole ? Un comportement ? Une situation ? »

« Pourquoi ce truc fait que tu t’exprimes en moi ? »

« Que veux-tu me dire exactement ? Quel est le message derrière derrière toi ? »

Généralement, vous remarquerez à force de pratiquer le processus de la technique de Marc-Aurèle, que la colère est liée à un besoin.

Un besoin qui n’est pas comblé.
Un besoin qui a été bafoué.
Ce besoin peut être lié à vos valeurs.

Tout cela peut se passer très vite dans votre corps et dans votre tête.

Cas concret

Prenons un cas bateau très concret :

Vous êtes en train de faire la queue à la caisse du supermarché.

Vous sentez la colère qui toque à votre porte.

Peut-être qu’elle ressemble à une colère rentrée.
Vous savez que si vous la laissez se développer, vous allez en souffrir.

Vous notez que c’est apparemment dû au fait qu’une personne vient juste de vous passer devant au lieu de faire la queue comme tout le monde.

Peut-être que la colère a émergé en vous parce que parmi vos valeurs, vous avez le fait de vous respecter. En tous les cas consciemment ou non comme tout être humain, vous avez besoin de vous sentir respecté.

Là ce que cette émotion négative vous indique, c’est que votre besoin d’être respecté a été mis à mal.
Votre besoin de reconnaissance aussi peut-être, parce qu’on dirait de la personne vous ait passé devant comme si vous étiez transparent.

Comme le souligne Marc-Aurèle, vous ne souhaitez sans doute pas vous laisser submergé par la colère.

Donc une fois que vous avez identifié qu’elle est là. Son type de manifestation, sa source et ce qui se cache derrière, c’est à vous de décider.

Marc-Aurèle dit « il lui faudra cesser d’être ».

Si vous ne souhaitez pas que la colère prenne le dessus, déjà vous avez fait un grand pas en la reconnaissant. En ramenant à votre conscience le cœur du problème, le ou les besoins non comblés derrière, la ou les valeurs bafouées.

Ensuite, pour faire baisser la tension, vous pouvez décider que ce n’est pas parce que cette personne ne vous a pas respecté que vous devez vous faire du mal en laissant le contrôle à votre colère.

Que finalement, ce n’est pas si grave : que cela ne mérite pas de vous mettre dans un état de souffrance pareil. Car oui, la colère est une souffrance exprimée.

Et vous pouvez décider de ne pas donner le pouvoir à l’autre de vous faire souffrir.

Vous pouvez aussi exprimer le besoin derrière la colère en parlant à la personne, sans laisser l’émotion négative prendre le dessus. À vous de voir, ce n’est pas évident.

Du genre « peut-être que vous ne l’avez pas remarqué mais j’étais là avant vous à faire la queue », sur un ton neutre.

En tous les cas, gardez à l’esprit que ce qui compte, c’est votre bien-être intérieur.

On a tous des besoins en commun.
Mais on ne les juge pas de la même façon.

Vous pouvez simplement être atterré et ennuyé qu’une personne vous ait passé devant sans demander.
Vous pouvez vous dire qu’elle doit sans doute être très préoccupée avec des problèmes qui font qu’elle est pressée et ne fait pas attention aux autres.

On dirait que certaines personnes mettent un point d’honneur à se mettre en rogne et à monter sur leurs grands chevaux dès que quelque chose coince. Dès qu’un de leur besoin n’est pas totalement comblé.

Mais c’est en notre pouvoir à chacun de décider de la façon dont on comble un besoin.
De décider si notre besoin a vraiment été mis à mal.
Ou si c’est simplement notre ego qui en a pris un coup…

Ah et puis, un truc qui aide avec la colère, à associer avec la technique de Marc-Aurèle.
Dès qu’elle se pointe, que vous la remarquez, respirez 3 fois très profondément.
Cela permettra déjà de l’adoucir. Puis continuez le processus de la technique.

Je le répète encore mais c’est important : n’étouffez pas votre colère.
Il peut être bon de l’exprimer, surtout lorsque vous gardez le contrôle.
L’objectif est de faire en sorte qu’elle se pointe moins souvent car vous aurez mieux ajusté votre jugement sur vos besoins, vos valeurs, votre ego.

À force de pratiquer, vous verrez que la colère aura moins tendance à pointer son nez 😉

Dans quelle(s) situation(s) pouvez-vous appliquer cette technique ? Quelle technique utilisez-vous pour réduire la colère ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous:)

La colère est l’une des émotions négatives les plus fortes.
Désagréable, on souhaite s’en débarrasser. Pourtant, se contenter de faire taire la colère n’est pas une solution car cela cause de la souffrance.
C’est un indicateur qui, même s’il est désagréable, est là pour vous aider à identifier des besoins et valeurs mis à mal. Appliquer la technique de Marc-Aurèle permet de neutraliser la colère de façon bénéfique en apprenant sur vous, ce qui vous aide à vous améliorer. Et à faire en sorte qu’elle frappe moins souvent à votre porte.

Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être suivre ma Formation Offerte pour vous sentir mieux dans votre peau pour être plus heureux.
Composée de 8 cours par e-mail, elle vous donne les clés pour améliorer votre vie au quotidien
Cliquez ici pour commencer maintenant la formation
(pour être moins stressé, savoir dire "non",
prendre soin de vous, etc.
)

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

🡱
Fermer le menu