Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Sens critique : comment l’aiguiser pour ne pas agir contre ses intérêts

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« TADÉA, méthode pour fixer et atteindre vos objectifs »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 8 minutes

Faire preuve de sens critique est crucial pour s’orienter dans le monde, pour se faire sa propre opinion. Et pour ne pas agir contre ses propres intérêts .

Sens critique

Sens critique : comment l'aiguiser pour ne pas agir contre ses intérêts

Le sens critique peut être vu comme la capacité à ne pas prendre les choses pour argent comptant.

C’est le fait de questionner ce à quoi l’on peut être confronté, notamment de la part des médias et d’Internet, de ceux qui s’y expriment ou tout simplement de ce que l’on expérimente dans la vie.

Lorsque l’on adopte un sens critique, on sort du béni oui-oui.
On ne se positionne pas comme un simple suiveur qui va recracher ce que l’on entend partout.

Beaucoup font ça parce qu’ils pensent que si « on » dit ceci ou cela, et qu’en plus c’est dans les médias, alors c’est que c’est forcément vrai.

D’autres simplement parce qu’ils ont peu confiance en eux et une estime trop basse.

Car lorsque l’on a une estime trop basse, on a tendance à penser que notre avis ne compte pas, que les autres savent mieux, qu’ils sont plus intelligents, plus experts.

Mais forger votre propre opinion est super important.

Peut-être maintenant plus que jamais.

Car sinon, vous risquez de vous laisser balader, de prendre de mauvaises décisions, de cautionner des choses qui, au fond, vont à l’encontre de vos valeurs, de ce qui compte à vos yeux.

Aiguiser son sens critique est crucial pour faire des choix.

Et ce n’est pas avoir un avis tranché sur tout, ni une vision binaire des choses.


L’aiguiser

Aiguiser son sens critique commence par questionner.

Ne pas prendre tout ce qu’on voit, entend, lit pour la vérité.

La première étape est évidemment de vouloir aiguiser son sens critique.

Ensuite, vous pouvez faire appel à votre bon sens.

Est-ce que cela vous paraît logique ? Juste ?

Tant sur le fond, c’est-à-dire les faits, que sur la forme, c’est-à-dire la façon dont les faits sont présentés ?

Il est rare que l’on soit confronté uniquement à des faits dits sur un ton neutre.

Généralement, la personne qui parle adopte une approche, parle des faits selon un certain angle de vue.

Et c’est normal, car il est difficile de ne pas faire intervenir nos propres croyances dans nos propos.

Ce qui est dit est tout aussi important que ce qui n’est pas dit (omis), tout comme ce qui est montré est tout aussi important que ce qui ne l’est pas.

Face à une information, prenez le temps de noter comment ça vous fait sentir.

Quel(s) ressenti(s) provoquent cette information ?

Est-ce que vous la sentez comme juste dans votre cœur ?
Qu’est-ce que vous dit votre intuition ?

Cela ne veut pas dire que ce que vous ressentez vous mène nécessairement à la vérité.

Mais cela signifie au minimum qu’il serait très intéressant de creuser le sujet.

Et pour cela, ne vous fiez pas uniquement au gros médias, qu’il s’agisse de la presse TV, papier, radio ou Internet.

Cherchez plusieurs sources différentes, points de vue différents.
Même ceux avec lesquels vous n’êtes pas d’accord : ce n’est pas le but parce que l’objectif, c’est surtout de s’informer.

Et confrontez les sources pour affiner votre sens critique.

Sens critique : se connaître

Pour mieux aiguiser votre sens critique, mettez au clair votre façon de fonctionner, votre type de personnalité, vos atouts, vos faiblesses aussi.

Vous pouvez pour cela vous baser sur le test « StrengthsFinder 2.0 » (pour passer le test en ligne, mieux vaut opter pour un livre neuf) ou sur les « 4 Profils ».
Car par exemple pour ce dernier, si vous êtes de type Obliger (Dévoué), vous saurez que vous avez une tendance à suivre la masse contrairement au Questioner (Pointilleux) pour lequel il est plus naturel de se poser des questions et de ne pas confier aveuglément son jugement à d’autres.

Quelles sont vos valeurs, vos priorités, votre essentiel, ce qui est important pour vous ?

Votre capacité à juger, à raisonner, vous appartient.
Et personne ne peut vous voler ça, à moins que vous y consentiez.

À moins que vous laissiez à d’autres le soin de penser à votre place.
Que vous ne leur donniez ce pouvoir sur vous.

Car vous prenez alors le risque d’être poussé à agir contre vos intérêts, sans vous en rendre compte

Bien sûr, vous ne pouvez pas tout savoir sur tout et vous faire une idée sur tout.

Mais ce n’est pas le but.

Le but c’est d’exercer votre sens critique dans les domaines qui touchent de près ou de loin à ce qui est important pour vous. Pour ne pas vous faire avoir et prendre une mauvaise direction.

Exercer son sens critique

Exercer son sens critique est capital.

D’autant plus quand des personnes dépendent de vous, comme vos enfants.

Ne croyez pas tout ce qu’on vous raconte.

Ce n’est pas parce qu’une personne est présentée comme étant experte qu’elle l’est réellement, encore plus dans le domaine concerné par le sujet en question.

Et même si cette personne s’y connaît, cela ne veut pas dire qu’elle n’a pas de conflit d’intérêt.

Est-ce que lorsque un tas de personnes s’expriment, par exemple sur un plateau TV, il est clairement dit quels sont leurs éventuels conflits d’intérêts ?

Rarement malheureusement…

Mais par exemple, est-ce que les paroles d’un médecin qui touche des dizaines de milliers (ou plus) d’euros par an de la part de firme(e) pharmaceutique(s) peuvent être prises pour argent comptant ? Comme une opinion non biaisée par des motifs financiers ?

En matière d’information demandez-vous :

  • À qui donne-t-on la parole ?
  • Qui s’exprime ? D’où ? (passif, quelles relations, etc.)
  • En quelle qualité ?
  • Cette qualité/expertise est-elle réelle sur le sujet abordé ?
  • Qui a à gagner à cette vision des choses ?
  • Qui a à y perdre ?
  • D’où vient l’argent ?
  • Où va l’argent ?

Lorsqu’une information, idée, opinion est attaquée…

  • Est-ce qu’on l’attaque sur le fond = l’idée en elle-même, sa véracité ?
  • Ou sur la forme = la personne en elle-même qui exprime cette idée. Ex : allure physique (y compris façon de s’habiller), façon de s’exprimer, etc.

Par rapport à des décisions/actes :

  • Est-ce que les décisions/actes pris sont logiques par rapport à ce qui est dit que l’on veut obtenir comme résultat ? Ou dit autrement : les paroles, décisions, actes sont-ils cohérents entre eux ?
  • Sinon, est-ce que le postulat de départ est le bon ? C’est-à-dire : communique-t-on sur le réel objectif, le réel résultat que l’on souhaite vraiment atteindre ?
  • Quel autre prisme de lecture pourrait justifier ces décisions/actes ?
  • Si on n’était pas au courant de l’objectif qu’on nous dit. Et si l’on met bout à bout ces décisions/actes, qu’est-ce qu’on pourrait déduire ?
  • Quel(s) interprétation(s)/résultat(s) pourrai(en)t expliquer ces décisions/actes ?

C’est à vous de jouer

Parfois, il vous faudra creuser pour trouver des réponses.

Parfois, vous ne trouverez pas de réponse, mais au moins, votre sens critique sera aiguisé sur tel ou tel sujet et votre cerveau continuera de prêter attention et d’amasser certains éléments pour essayer d’y voir plus clair.

Vous n’êtes pas obligé suite à vos questionnements de vous forger une opinion ferme et définitive.

Gardez à l’esprit qu’il est sain de se laisser la possibilité de changer d’avis si des éléments viennent contredire ce que l’on pense.

Cela peut être tout aussi juste, au moins pendant un temps, de ne pas se positionner si vous ne savez quoi penser.

Mais n’arrêtez pas de vous questionner pour autant, d’abandonner, car ce n’est pas sans risque.

Comme la philosophe Hanna Arendt l’a écrit :

Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus en rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez.

Gardez aussi à l’esprit la règle du rasoir de Hanlon

Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer

… sans pour autant tomber dans le piège de croire que tout serait de la bêtise, et pas une façon de vous duper ou de la malveillance bien sûr.

En complément, pour exercer votre sens critique, vous pouvez vous tourner vers ces ouvrages : « Système 1 / Système 2 : Les deux vitesses de la pensée » de Daniel Kahneman, « La stratégie du choc » de Naomi Klein, « 1984 » de George Orwell.

Et vous, allez-vous aiguiser votre sens critique ? Sur quel(s) sujet(s) ? Que faites-vous pour vous forger une opinion ? Partagez dans les commentaires ci-dessous

Exercer son sens critique est capital pour ne pas laisser à d’autres le pouvoir de décider à votre place. Pour ne pas donner votre accord inconsciemment à des choses qui sont contre vos valeurs et ce qui est important pour vous. Qui vont à l’encontre de vos intérêts.
Cela demande déjà de questionner régulièrement les informations auxquelles vous êtes confronté, à rechercher la logique entre les paroles, les décisions, les actes, mais aussi et surtout à vous poser des questions, à chercher des sources d’informations différentes, à vérifier, recouper l’information. Au moins sur les sujets qui vous tiennent à cœur.

Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être suivre ma Formation Offerte pour vous sentir mieux dans votre peau pour être plus heureux.
Composée de 8 cours par e-mail, elle vous donne les clés pour améliorer votre vie au quotidien
Cliquez ici pour commencer maintenant la formation
(pour être moins stressé, savoir dire "non",
prendre soin de vous, etc.
)

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

🡱
Fermer le menu