Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Gaspillage : désencombrer sans se sentir coupable

Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« TADÉA, méthode pour fixer et atteindre vos objectifs »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 5 minutes

Le gaspillage est en général quelque chose que l’on souhaite éviter. Et c’est tant mieux ! Mais peut-on se débarrasser de choses, quitte à jeter, sans se sentir coupable de gaspiller ?

Gaspillage et désencombrement

Gaspillage : désencombrer sans se sentir coupable

Le gaspillage est mal vu.

Car c’est une perte de ressources, une dilapidation inutile de temps, d’argent, de biens matériels ou non.

Gaspiller, c’est gâcher.

Et on veut en général l’éviter.

Surtout si on a à cœur d’utiliser au mieux nos ressources.

Si l’on se préoccupe de la pollution et plus généralement de l’état de la planète et de ses divers habitants, humains ou non.

Pourtant lorsque l’on souhaite simplifier sa vie, l’alléger on peut opter pour le désencombrement.

Et alors là peut, on peut être confronté à la question du gaspillage.

Comment se désencombrer sans gaspiller ?

Il existe bien sûr la possibilité de vendre ou de donner ce dont on veut se débarrasser, que ce soit à des proches, particuliers, associations.

Mais que faire du reste ?

Souvent lorsque l’on se met à désencombrer sa vie, il arrive (au moins au début) que l’on se retrouve avec un tas plus ou moins conséquent de choses dont on pense que personne n’en voudra.

Et se rajoutent à cela les trucs qu’on pensait pouvoir intéresser de potentiels acheteurs ou personnes dans le besoin pour leur donner, mais qui ne trouvent pas preneurs.

Que faire alors ?

L’idée qui vient est alors de jeter ce qui ne trouve pas à être donné ou vendu.

Et c’est là que l’on peut se sentir coupable de gaspillage.

Ce qui peut ruiner vos efforts de vous concentrer sur l’essentiel et de laisser tomber le reste. C’est-à-dire, le virer de chez vous.


Usage vs Gaspillage

Dans son livre « L’art de la simplicité », Dominique Loreau écrit :

Gaspiller veut dire jeter quelque chose dont on peut encore faire usage. Si l’on jette ce qui ne sert à rien, on ne gaspille pas. C’est en gardant cette chose, au contraire, qu’on gaspille !

Oui, on le sait, le gaspillage intervient lorsque quelque chose pourrait être utile et qu’on s’en débarrasse en le jetant à la poubelle.

Le problème est que trop souvent, on se sent coupable de jeter une chose parce qu’on pense qu’elle est utile… alors qu’on ne s’en sert pas soi-même !

Or si vous ne vous en servez pas : ce n’est pas utile.
Cela ne vous sert à rien.

Mais vous pouvez peut-être toujours le donner ou le revendre.

Et si vous ne trouvez pas acquéreur ?

Alors, c’est que cet objet n’est pas aussi utile à d’autres que vous le pensiez.

Dans notre société où l’on pousse à la surconsommation, l’immense majorité des choses que l’on achète perd beaucoup de valeur dès que l’on a franchit la porte du magasin avec.

Et plus souvent qu’on ne l’aimerait, la valeur du bien devient tellement minime que beaucoup de gens préfèrent avoir du neuf que de l’occasion.

Peut-être que vous vous dites que vous n’avez pas assez cherché pour vous débarrasser de tel bien de façon à ne pas gaspiller ?
Pas assez attendu pour qu’il trouve acquéreur ?

Garder l’inutile, c’est aussi gaspiller…

Mais comme le souligne Dominique Loreau, plus vous gardez une possession que vous n’utilisez pas, plus vous gaspillez.

Le gaspillage, ce n’est pas simplement jeter quelque chose qui potentiellement, peut-être, avec de la chance, pourrait être utile à quelqu’un, on ne sait où.

Le gaspillage, c’est aussi s’encombrer l’esprit d’un bien que l’on sait posséder mais que l’on n’utilise pas.

C’est se sentir coupable de ne pas l’utiliser, de ne pas lui trouver un meilleur foyer qui lui trouverait de l’utilité.

C’est garder du médiocre dans sa vie, se forcer à l’utiliser même peut-être, et ainsi la gâcher en (petite ou grande) partie, comme le souligne Dominique Loreau dans « L’art de l’essentiel » :

on peut user sa vie à « user » ce qui n’est que médiocre

Car il faut garder à l’esprit que vos possessions vous affectent, en positif … mais aussi en négatif pour ce dont vous avez décidé de vous débarrasser notamment.

Cela pèse sur votre mental de garder quelque chose dont vous voulez vous défaire.

Le gaspillage, c’est aussi passer trop de temps à penser à cet objet dont on veut se débarrasser. À chercher comment s’en défaire.

Et puis, l’objet dont vous ne voulez plus prend de la place.

Et ce n’est pas anodin.

Comme le dit Fumio Sasaki dans « L’essentiel et rien d’autre » :

Nos affaires sont comme des colocataires, sauf que nous payons le loyer tout seuls

Donc, lorsque vous souhaitez vous désencombrer d’un bien :

  • Cherchez à le vendre ou le donner. Et cela durant un laps de temps prédéfini. Faites en sorte de ne pas gaspiller votre précieux temps à en passer à trop pour trouver un nouveau foyer à votre bien
  • Si personne n’en veut, alors donnez-vous la permission de le jeter
  • Gardez à l’esprit que ce n’est alors pas du gaspillage de jeter puisque vous ne l’utilisez pas et qu’a priori, personne d’autre n’en voit l’utilité. Mais c’est du gaspillage de continuer à encombrer votre vie de ce bien médiocre (car/et inutile)

Et vous, parvenez-vous à vous désencombrer et parfois jeter sans vous sentir coupable de gaspillage ? Partagez dans les commentaires ci-dessous 🙂

Le gaspillage est à proscrire au maximum. Mais parfois, il est difficile d’y échapper. Surtout lorsque l’on veut se désencombrer et que l’on ne trouve pas à vendre ou donner. Mais alors comment parvenir à jeter sans se sentir coupable pour autant ?
Il faut se rappeler que le gaspillage ne se limite pas au bien en lui-même. Mais à tout ce qu’il implique (et provoque) dans votre vie. Lorsqu’un bien est n’est utile à personne, ce n’est pas gaspiller que de le jeter.

Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être suivre ma Formation Offerte pour vous sentir mieux dans votre peau pour être plus heureux.
Composée de 8 cours par e-mail, elle vous donne les clés pour améliorer votre vie au quotidien
Cliquez ici pour commencer maintenant la formation
(pour être moins stressé, savoir dire "non",
prendre soin de vous, etc.
)

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

🡱
Fermer le menu