Menu Fermer
Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie
Temps de lecture moyen : ~ 9 minutes
Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)

Liberté d’expression : la cultiver et la défendre est essentiel

La liberté d’expression est cruciale pour évoluer positivement et c’est pourquoi la cultiver et la défendre est important.

Liberté d’expression

Liberté d'expression : la cultiver et la défendre est important

La liberté d’expression est souvent considéré comme un droit immuable.

Celui de pouvoir faire connaître aux autres ce que l’on pense.

Pourtant, elle ne va pas de soi.

Elle n’existe pas dans de nombreux pays.

Et dans beaucoup d’autres, elle a souvent été bafouée dans l’histoire.

C’était le cas notamment lors de la seconde guerre mondiale par exemple.

Et un peu plus tard de la période du Maccarthysme aux États-Unis, véritable chasse aux sorcière de ceux qui exprimaient des opinions communistes.

Plus généralement, la liberté d’expression, lorsqu’elle existe, a été instituée de haute lutte. Elle est issue d’un rapport de force entre la classe dirigeante et le peuple. Ce dernier réclamant de pouvoir s’exprimer librement, y compris contre les décideurs.

Ce n’est pas pour rien que la France a adopté comme devise de la République France « Liberté, Égalité, Fraternité » suite à des mouvements révolutionnaires (et donc contestataires du pouvoir en place). Et réaffirmée dans l’article 2 de la constitution française de la 5ème République du 4 octobre 1958.

Cette devise implique notamment la liberté d’expression.

Y compris de vos émotions et besoins envers l’autre et notamment vos proches.

Si vous ne pouvez dire votre mal-être, vos besoins, comment l’autre pourrait potentiellement vous aider à les combler ? Et peut-être agir différemment ?

On devrait tous se sentir libre d’exprimer ce que l’on ressent.

Même si ce n’est pas si facile que cela en pratique et demande de l’entraînement en matière de communication.

Bien sûr, la liberté d’expression ne va pas sans poser de challenges.


Des problèmes… qui en sont vraiment ?

Beaucoup voient en la liberté d’expression un problème majeur : celui de devoir être confronté à des opinions autre que la leur.

Et cela peut heurter les valeurs, l’éthique, le sens moral de tout un chacun.

Ce n’est pas évident de gérer des propos tenus par d’autres qui peuvent parfois nous outrer ou faire sortir de nos gonds simplement parce qu’ils sont beaucoup trop à l’opposé à nos croyances.

Et l’on peut ainsi avoir tendance à vouloir plus ou moins censurer des paroles contraires aux idéaux du moment par exemple. Ou aux valeurs et préceptes d’une nation.

Ainsi, elles ne peuvent polluer l’esprit des gens.

Cela peut partir d’une bonne intention.

Mais est-ce vraiment une bonne chose ?

En réalité, l’histoire nous apprend qu’une liberté d’expression mise à mal est le signe d’un système malade.

La bonne santé d’une société implique inévitablement une liberté d’expression la plus pleine et entière qui soit.

Cela ne veut pas dire que s’exprimer n’a aucune conséquence.

Une personne A peut avoir le droit de dire ce qu’elle pense.

Et une personne B trouver que c’est intolérable. Que cela incite à la haine de l’autre et pour cela portera plainte par exemple.

La liberté d’expression c’est : vous avez le droit de dire ce que vous pensez. Mais d’autres ont le droit de vous dire que c’est inadmissible.

Et cela peut se faire aussi bien devant un tribunal que lors d’une discussion ou d’un débat.

Ce qui peut permettre aux parties prenantes qui ne sont pas d’accord de se comprendre par exemple.

Mais attention : comprendre et écouter n’est ni excuser, ni absoudre.

Liberté d’expression nécessaire pour évoluer

Et ce n’est pas parce que quelqu’un exprime son avis que vous êtes obligé de l’écouter.

Prenons le cas des émissions de TV. Je suis sûre qu’il y en a plein que vous n’appréciez pas et peut-être même que vous ne cautionnez pas. Que vous ne trouvez pas intéressantes voire qui ne devraient pas exister tellement leur objet semble juste de faire ressortir ce qu’il y a de plus bas niveau chez l’être humain.

Pour autant, personne ne vous oblige à les regarder. Même si à un moment donné il n’y a que ça à la TV, vous n’êtes pas obligé de l’allumer. Vous pouvez aller dehors, lire un bouquin, regarder une vidéo sur Internet, écouter de la musique. Jardiner, passer du temps en famille, que sais-je.

C’est la même chose concernant la liberté d’expression. Les gens peuvent dire ce qu’ils pensent, vous n’êtes pas obligé de les écouter pour autant.

Mais la liberté d’expression reste nécessaire et capitale pour évoluer.

Comme a pu le dire la philosophe Monique Canto-Sperber dans La Grande Librairie :

La liberté d’expression est ce qui vous oblige à ne jamais vous endormir sur vos certitudes

Sans liberté d’expression, il y a un risque énorme que la pensée n’évolue pas.

Chacun reste alors campé sur ses positions et ne change d’avis sur rien.

Tout simplement parce qu’il n’est pas confronté à une autre pensée que la sienne.

Confrontation

C’est le risque de tomber dans un monde à la 1984 de George Orwell ou seule la pensée dictée par les dirigeants/décideurs en place est admise. Et rien d’autre : tout le monde doit penser pareil.

Sans confrontations à d’autres idées que les siennes, on n’évolue pas, on stagne comme de l’eau croupie.

C’est la liberté d’expression qui permet de se forger une opinion. Mais aussi de favoriser une ouverture d’esprit pour se donner la liberté de changer d’avis si l’autre nous apporte une information, un point de vue, une façon de voir différente qui nous paraît logique.

Et elle est d’autant plus facilement remise en cause que la société se porte mal.

Et lorsque l’on est dans ces cas-là, certains peuvent même arguer (comble du comble) qu’au nom de la liberté d’expression, il faut censurer certains propos !

La liberté de s’exprimer ne vaut pas que pour rester dans la bien-pensance du moment.

Elle vaut pour tout. Y compris pour ce qui dérange. Elle peut être très inconfortable à vivre parfois.

Mais elle est nécessaire.

La liberté d’expression ne consiste pas simplement à accorder la parole à tous.
Mais à faire en sorte que cette parole soit considérée et combattue si on le souhaite… mais sur le terrain des arguments.

Mettons que vous avez un débat avec 5 personnes du même avis (à quelques nuances près) et 1 autre personne d’un avis contraire.
Si on laisse peu parler cette personne, qu’on lui coupe la parole. Qu’on n’argumente pas contre. Mais qu’on se lance dans des attaques ad hominem ou que l’on parte sur de l’émotionnel.
Vous pouvez être sûr que la liberté d’expression est à ce moment-là bafouée.

Et cela arrive bien plus qu’on ne le pense lorsque l’on prête attention à ces signes.

Orwell et la fausse liberté d’expression

Car c’est de la fausse liberté d’expression, ce qui consiste à laisser parler ceux qui sont plus ou moins en phase avec la doxa du moment. Et à laisser pas (ou peu) de place aux arguments allant dans un tout autre sens. Préférant par exemple l’attaque envers la personne qui tient des propos discordants.

C’est beaucoup plus confortable d’entendre des gens exprimer peu ou prou les mêmes pensées que nous, avec des petites chamailleries qui ne sont finalement que des variations autour d’un même socle. On se sent en terrain familier, on n’est pas perturbé, on ne se remet pas en question.

Et c’est beaucoup plus difficile dans ces cas-là de faire appel au bon sens.

D’exercer son sens critique lorsque personne n’a réellement le droit d’exprimer une opinion contraire. Encore moins de dérouler son argumentation.

On peut ensuite n’être toujours pas d’accord. Et c’est OK.

Mais il arrive des fois où, confronté à d’autres opinions et arguments, vous changerez d’avis pour vous rapprocher plus de ce qui vous semble être juste.

Il y a de fortes chances pour que cela vous soit déjà arrivé.

Se forger une opinion

Moi je sais que c’est le cas sur certains sujets. Principalement où j’avais entendu grosso modo un seul son de cloche, tandis que la pensée contraire, lorsqu’elle était évoquée, était très caricaturée et enrobée de trucs style « bouh, berk, c’est pas bien » comme seul contre-argument.

Et heureusement que la liberté d’expression était encore là pour me permettre de creuser le sujet. Et découvrir vraiment les arguments d’autres camps si l’on peut dire.

Car c’est seulement en étant confronté à des propos (réellement) différents que l’on peut se forger une véritable opinion.

Sinon en réalité, on ne fait que répéter comme un perroquet ce que l’on a entendu… Et l’on peut ainsi se mettre à penser et agir contre ses propres intérêts.

Comme dans un monde orwellien à la pensée unique.

La liberté d’expression est toujours plus ou moins attaquée.
Beaucoup plus lorsqu’une société est en crise.

Des acteurs institutionnels ou privés ont alors tendance à se décréter gardiens de la bien-pensance et à censurer tout propos jugés trop dissidents.

Or c’est en censurant et empêchant certaines opinions de s’exprimer que l’on créé le doute et la méfiance chez des gens.

D’autant plus chez ceux qui eux-mêmes ont des choses à reprocher à la pensée dominante par exemple. Et qui peuvent croire que si l’on empêche certains de s’exprimer, alors c’est qu’ils dérangent. Et que donc ils ont raison.

Or ce n’est pas forcément le cas.

Même s’il arrive que certains propos censurés à un moment donné (médias traditionnels, plateformes d’expression sur Internet) se voient tout a fait confirmés dans les faits quelques mois après…

Mettre des coups de canifs à la liberté d’expression est un signe d’une démocratie affaiblie et entraîne de la défiance.

Cela complique l’opportunité de se forger une réelle opinion. Ce qui n’est pas sain pour des citoyens et êtres humains en général.

Encore une fois, exprimer ce que l’on veut ne veut pas dire que l’on ne sera pas réprimandé/puni d’une façon ou d’autre une autre si on tombe dans la diffamation ou dans l’incitation à la haine de l’autre par exemple.

Mais dès que l’on commence à empêcher des personnes d’exprimer des propos contraires à la doxa, on empiète sur la liberté globale de la société. Mais aussi celle des individus, y compris celle dont ils devraient jouir dans leur vie personnelle de communiquer sur leurs émotions et besoins.

Et il va sans dire que si un individu croit X mais que la doxa dit Z et n’autorise que la pensée Z à s’exprimer, si l’individu dit lui aussi Z alors qu’il pense X, cela endommage son estime et son être profond, ce qui nuit notablement à son bien-être.

Alors même si c’est inconfortable, il est primordial de cultiver la liberté d’expression et de la défendre.

L’histoire nous a montré que dans le cas contraire, on peut le payer très cher. Car la liberté d’expression et l’une des premières et plus importantes des libertés.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Êtes-vous pour la liberté d’expression ? Osez-vous exprimer ce que vous pensez ou aimeriez-vous être capable (et autorisé) à le faire sans être vilipendé ? Partagez votre avis dans les commentaires ci-dessous 🙂

La liberté d’expression est un sujet sensible. En tant qu’individu, vous avez le droit et même le devoir pour votre propre bien-être d’exprimer vos émotions et besoins. En tant que citoyen aussi. Mais la liberté d’expression n’est pas immuable.
Elle est d’autant plus attaquée que la démocratie est mise à mal.
Si cela peut être inconfortable et même quasi insupportable à certains moments d’entendre des propos qui peuvent être contraires à nos opinions et heurter profondément nos valeurs, la liberté d’expression reste le meilleur indicateur de Liberté avec un grand L, elle qui vous permet de vous faire une opinion et le cas échéant, parfois, de changer d’avis à la faveur d’arguments entendus qui auront trouvé écho en vous. La cultiver et la défendre est donc primordial.

Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être suivre ma Formation Offerte pour vous sentir mieux dans votre peau pour être plus heureux.
Composée de 8 cours par e-mail, elle vous donne les clés pour améliorer votre vie au quotidien
Cliquez ici pour commencer maintenant la formation
(pour être moins stressé, savoir dire "non",
prendre soin de vous, etc.
)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.