Menu Fermer
Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie
Temps de lecture moyen : ~ 8 minutes
Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« 8 étapes pour arrêter de vous dévaloriser et acquérir une bonne estime de vous-même »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)

Erreurs : apprendre des siennes mais aussi de celles des autres

Apprendre de ses erreurs est primordial pour avancer et réussir, mais apprendre des erreurs des autres l’est au moins tout autant.

Erreurs

Erreurs : apprendre des siennes mais aussi de celles des autres

Tout le monde commet des erreurs.

Certains plus que d’autres.

Les erreurs peuvent être plus ou moins fréquentes, plus ou moins importantes et avoir plus ou moins de répercussions sur soi. Et les autres, y compris la société.

Faire des erreurs est humain.

Et nécessaire pour apprendre.

Si l’on ne devait tenter et faire que ce que l’on sait que l’on va absolument réussir…alors on ne ferait plus rien.

On n’inventerait rien, on stagnerait comme l’eau croupie.

Car comme le disait Albert Einstein :

Une personne qui n’a jamais commis d’erreurs n’a jamais tenté d’innover.

C’est en faisant des erreurs que l’on apprend depuis tout petit.

Et elles nous sont nécessaires, comme l’a mis en avant Oscar Wilde :

L’expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.

Comme on dit « on apprend plus de nos erreurs que de nos succès ».

Pour autant, il ne faut pas chercher à tout prix à être dans l’erreur et à les enchaîner juste pour le plaisir.

Faire des erreurs oui, mais ne pas s’arrêter là est primordial.

Car si l’on commet encore et toujours la même erreur, on s’enfonce.

Et on ne progresse pas. Pire même, on peut régresser.

La réussite vient de l’apprentissage de nos erreurs.


Apprendre de ses erreurs

Apprendre de ses erreurs est primordial.

Car ainsi, on ne se prend pas encore et toujours les pieds dans le même tapis, posé au même endroit, dans la même pièce.

Cela évite des blessures.

Mais comment faire concrètement ?

Plus le résultat que vous obtenez est éloigné de celui que vous souhaitez, plus vous devez être attentif et vous poser des questions :

  • Quelles sont les choses qui a priori ce sont mal déroulées au cours du processus ?
  • Est-ce qu’elles sont totalement hors de mon contrôle ? Ou est-ce que j’ai au moins une part de contrôle dessus ?
  • Est-ce que j’ai commis une ou plusieurs erreurs ? Si oui laquelle ou lesquelles ?
  • Qu’est-ce que je pourrai modifier/retirer/ajouter la prochaine fois pour me donner plus de chance d’atteindre mon but ?
  • Dois-je revoir mes objectifs ?
  • Qu’est-ce que je décide de faire/ne pas faire la prochaine fois que je me retrouve dans la même situation ou que je veux obtenir un meilleur résultat ?

Ne comptez pas uniquement sur la motivation pour atteindre vos objectifs.

Adoptez l’attitude propice à augmenter vos chances de les atteindre et aidez-vous par exemple de la méthode TADÉA.

Gardez à l’esprit la direction que vous souhaitez donner à votre vie et exploitez la puissance des habitudes pour changer votre vie afin de limiter le nombre d’erreurs sur votre chemin.

Et sachez garder l’esprit ouvert pour débusquer des erreurs que vous n’auriez peut-être pas vu autrement tout en étant flexible.

Déjà, si vous faites ça et apprenez réellement de vos erreurs en modifiant petit à petit ou radicalement à certains moments votre approche, vous vous éviterez bien des soucis.

Apprendre de celles des autres

Mais vous pouvez aussi aller beaucoup plus loin.

En apprenant des erreurs des autres.

C’est ce que font les humains depuis la nuit des temps.

Au lieu de repasser par les mêmes erreurs, tests et échecs, ils apprennent de l’expérience des autres.
Et donc de leurs erreurs comme le soulignait Oscar Wilde.

Pourquoi c’est important d’apprendre des erreurs des autres ?

Car cela vous évite de tomber dans les mêmes pièges.

Et donc vous prémunit contre certains problèmes et douleurs que vous auriez pu expérimenter autrement.

C’est notamment la raison pour laquelle on enseigne l’histoire à l’école.

Pour que l’on puisse apprendre des erreurs de ceux qui nous ont précédé au fil des siècles.

Afin qu’on ne tombe pas dans les mêmes panneaux, qu’on ne soient pas confrontés aux mêmes souffrances.

Mais attention à ne pas tomber dans le piège de l’histoire superficielle qui n’empêche pas de commettre des erreurs parfois monumentales.

Savoir est une chose.

Comprendre et intégrer en sont d’autres.

C’est la raison pour laquelle ces 2 étapes sont particulièrement importantes pour changer durablement par exemple.

C’est pourquoi on peut de temps à autre entendre des trucs du style que l’histoire de ne se répète pas à l’identique – ce qui est impossible puisque tout est impermanent – mais rencontre des échos, trébuche, bégaye.

Exemple de l’histoire

Par exemple, on peut retenir de la seconde guerre mondiale uniquement la Shoah et le génocide des juifs.

Fin des années 1930 et début des années 1940, personne ou presque ne pouvait imaginer qu’on en viendrait là quelques mois, quelques années plus tard.

La propagande d’alors insistait sur la nécessité de discriminer les juifs.

Alors bien sûr, on ne le disait pas comme ça.

La propagande mettait en avant le fait que les gens de cette religion devaient subir des restrictions de droits et libertés pour des raisons « d’hygiène » ou parce qu’ils propageaient soi-disant des maladies (sous-entendu contrairement aux autres) comme le typhus, etc.

Les autorités allemandes ou françaises collaborationnistes procédaient donc à des contrôles de papiers pour savoir qui avait le droit de faire ceci ou cela ou non.

Un document de 1942 (ci-après) indique :

il est interdit aux Juifs de fréquenter tous les établissements publics et d’assister aux manifestations publiques dont la liste suit

Cette liste mentionne notamment les « restaurants et lieux de dégustation, cafés, salons de thé et bars, théâtres, cinémas, concerts », etc.

apprendre de ses erreurs mais aussi de celles des autres ordonnance 1942 juifs

Connaître l’histoire et apprendre des erreurs de nos prédécesseurs devrait nous inciter à la plus grande prudence lorsqu’une autorité quelconque fait mine de vouloir restreindre les droits et libertés d’un quelconque groupe de personnes.

Peu importe le motif : le signal d’alarme devrait retentir dans notre tête pour nous inviter à creuser le sujet. Pour ne pas risquer de reproduire les erreurs du passé.

Erreurs, source d’enseignement si on y prête attention

Bien sûr, ce n’est pas parce que Tartampion se lève le matin, qu’il va aux WC, boit son café et prend sa douche ensuite. Et qu’on sait qu’un tueur en série commençait sa journée de la même façon que Tartampion va nécessairement tuer des gens.

Mais d’autant plus lorsque les faits et décisions sont (très) inhabituels et renvoient à des périodes sombres de notre passé qui ont débuté de la même façon, on doit au minimum s’interroger, questionner et mettre le holà avant que ça n’aille plus loin.

Il faut absolument faire la distinction entre obéissance et discernement.

Mais aussi faire appel à votre bon sens et aiguiser votre sens critique lorsque certains faits ou situations semblent proches de ce que d’autres ont pu vivre avant vous pour apprendre réellement de leurs erreurs et ne pas commettre les mêmes, ou pire.

C’est l’une des raisons pour lesquelles cultiver et défendre la liberté d’expression est essentiel.

Au même titre qu’apprendre de ses erreurs et de celles des autres pour éviter de se faire partie des 30% qui se font plus avoir que les autres au point d’agir contre leurs intérêts et ceux de la société.

Si vous faites confiance à une personne « experte » ou d’autorité pour tel sujet. Et qu’au fil des mois, en prêtant attention, vous vous rendez compte que ce qu’elle a dit s’est avéré faux à plusieurs reprises.
Arrêtez de donner aveuglément votre confiance à cette personne qui visiblement n’est pas fiable sur ce sujet et creusez.

Surtout lorsque vous sentez que quelque chose n’est pas juste, cloche, pue, questionnez-vous.

Cherchez à en savoir plus, à savoir si d’autres sont passés par là pour apprendre de leurs erreurs et ne pas vous aussi tomber dans le panneau. Mais faire mieux, éviter la douleur, les souffrances.

Donc ne restez pas dans votre ignorance. Plein de gens sont passés par là où vous passez ou passerez dans votre vie. Apprenez de vos erreurs, mais aussi de celles des autres. Vraiment. Pas de façon superficielle.

Pour cela, renseignez-vous pour savoir comment les autres en sont arrivés à commettre des erreurs. Pour éviter de les reproduire à votre tour et de vous faire avoir alors que vous auriez pu vous épargner des souffrances et choix que vous pourrez amèrement regretter.

Et vous, apprenez-vous de vos erreurs ? Et de celles des autres ? Quelles sont vos astuces pour apprendre de vos échecs pour mieux réussir ensuite ? Partagez dans les commentaires ci-dessous 🙂

Commettre des erreurs est normal, humain. Mais apprendre d’elles aussi. C’est capital pour évoluer et ne pas se laisser embourber dans les mêmes problèmes et soucis qui se présentent à vous. Et pour augmenter vos chances de réussir.
Apprendre de vos erreurs est primordial mais apprendre de celles des autres aussi. Cela vous évite des tas d’écueils, d’impasses, de souffrances. Et de reproduire les erreurs commises par le passé.
Attention à ne pas se croire à l’abri simplement parce que vous connaissez la fin de telle et telle histoire. Le processus qui a mené aux erreurs est tout aussi important sinon plus.
Et si vous tombez sur une situation qui vous fait penser au début d’un processus amenant à une situation problématique, voire catastrophique, activez votre sens critique et ne vous laissez pas embarquer. L’histoire l’a montré : la majorité n’a pas toujours raison…

Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être suivre ma Formation Offerte pour vous sentir mieux dans votre peau pour être plus heureux.
Composée de 8 cours par e-mail, elle vous donne les clés pour améliorer votre vie au quotidien
Cliquez ici pour commencer maintenant la formation
(pour être moins stressé, savoir dire "non",
prendre soin de vous, etc.
)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.