Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Ça vous fait suer ? Qu’allez-vous faire ?

Catégorie(s) : Attitude | État d’esprit
Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« TADÉA, méthode pour fixer et atteindre vos objectifs »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 8 minutes

Il peut y avoir un nombre plus ou moins important de trucs qui nous font suer dans la vie, qui nous plombe. Que fait-on à partir de là ?

Ça vous fait suer

Ça vous fait suer ? Qu’allez-vous faire ?

La vie, ce n’est pas le monde des bisounours.

Même quand on est heureux, il y a des choses qui peuvent nous agacer, nous embêter, nous faire suer, nous pourrir la vie.

Bref, des trucs dont on se passerait bien mais auxquels on est confronté.

À ce moment-là, on peut avoir plein de pensées négatives qui nous viennent en tête.

Et ces pensées peuvent être ponctuelles comme présentes dans notre tête souvent, beaucoup trop souvent.

On peut en venir à ressasser encore et toujours la même chose, tout ça parce que ce qui nous fait suer est toujours présent dans notre vie.

Ça ne nous aide pas à nous sentir bien au quotidien.
Et cela peut à la longue avoir des conséquences néfastes sur nos relations…

Avoir des pensées négatives, éprouver des émotions désagréables, ce n’est pas marrant, on ferait bien sans.

Alors on peut continuer comme ça, à adopter le même schéma : un truc nous embête, on râle, et on continue de râler encore et encore à propos du même truc, et ce pendant des jours, des mois, des années parfois, que ce soit à haute voix ou dans notre tête.

Ce n’est pas bon pour nous, pour notre bien-être.

Mais que peut-on y faire ?

Pour beaucoup, ce n’est pas par plaisir évidemment, ni pour se (faire) plaindre.

On aimerait que les choses s’arrangent enfin, depuis le temps…

Le problème est qu’on reste bloqué, comme un robot aspirateur qui bombe contre un mur, recule et bombe à nouveau dans le mur, encore et encore, car il ne corrige pas sa trajectoire.

Autant cela nous semble idiot pour un aspirateur, autant on ne se rend pas forcément compte que dans certaines situations, ben… on agit pareil.

Est-on obligé de bugger comme ça ?

De subir des trucs qui nous font suer ?


Choix

Pour certains oui, pour d’autres non.

En tous les cas, il est important de prendre conscience qu’on a plus le choix qu’on ne le pense en la matière.

Nous avons le choix de notre propre réaction notamment.

Ainsi, nous pouvons :

  • Soit continuer à bugger, à ressasser, à vivre avec nos pensées et émotions désagréables vis-à-vis des trucs qui nous font suer
  • Soit faire le choix d’avoir une autre attitude

Quelle attitude ?

Celle de prendre le taureau par les cornes.

Celui de faire le choix de voir comment faire pour se sentir mieux par rapport à telle ou telle chose qui nous embête.

Dans un premier temps, on doit prendre note du fait que quelque chose nous perturbe, entrainant chez nous des pensées et émotions négatives.

Ça peut sembler aller de soi, mais combien de fois laissons-nous nos pensées négatives divaguer et émotions désagréables s’exacerber ?

Beaucoup trop pour la plupart d’entre nous….

Donc, ramenez à votre conscience le fait que quelque chose vous ennui.

Ensuite, rappelez-vous que les émotions désagréables ne sont pas le vrai problème.
Le problème en fait, ce sont votre ou vos besoins non comblés derrière.

Voyez ce que vous pouvez faire en fonction.

Tout ça ce sont des choix que vous faites ou pas : ne pas choisir, c’est choisir de ne pas choisir.

Et ensuite ?

Agir ou lâcher-prise

Vous pouvez soit agir, soit lâcher-prise.

Tout dépend de vos paramètres personnels, du contexte.

Dans plus de situations qu’on ne le pense, on peut agir.
Même un petit peu.

Mais ce n’est pas parce qu’on peut agir qu’on se doit de le faire 😉

Dans de nombreuses situations aussi, le seul truc qu’on puisse faire, c’est lâcher-prise.
Mais ce n’est pas évident car on aime avoir le contrôle, et ça nous stresse justement.

Pour déterminer votre niveau de contrôle sur une situation, vous pouvez vous aider de la technique des 4 ZI.

Et rappelez-vous de cette célèbre citation de l’empereur romain Marc-Aurèle :

Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre

Si vous pouvez agir et que vous faites le choix d’agir, selon le truc qui vous fait suer, agir de façon ponctuelle peut suffire. Mais dans d’autres cas, c’est plus long.

Vous devez alors déterminer une direction et un ou plusieurs objectifs pour parvenir à vos fins et enfin vous sentir mieux par rapport à ce truc.

Pour cela, vous pouvez vous aider de la méthode TADÉA simple et flexible.

Relativiser et Apprécier

Si vous décidez de ne pas agir ou que vous ne pouvez pas, par manque de contrôle ou autre, le truc qui vous fait suer actuellement peut continuer de vous pourrir la vie.

Vous pouvez donc lâcher-prise et si cela s’avère challengeant pour vous, vous pouvez vous appuyer sur une technique que j’utilise personnellement pour réduire le stress.

Car finalement, quand un truc nous embête, qu’on y pense souvent, qu’on a des pensées et émotions désagréables à ce sujet, ça nous cause du stress.

Cette technique est celle de relativiser.
Même si c’est le genre de truc qu’on peut avoir des difficultés à entendre venant d’une autre personne pour qui « c’est facile à dire » vu qu’elle n’est pas dans la même situation, relativiser fonctionne.

On peut se dire à soi-même que là, ce serait bien de tenter de relativiser.
Ce n’est pas une technique nouvelle, loin de là, puisque les stoïques l’utilisaient déjà il y a plus de 2000 ans.

Autre outil qui aide énormément à faire baisser la pression et à moins ressasser les trucs qui peuvent vous embêter : le fait d’apprécier ce que vous jugez bon dans votre vie.

On tient tellement de choses pour acquises dans nos vies.
Que ce soit des biens matériels, des situations, des personnes ou tout simplement les attributs que l’on possède (notre corps, notre faculté à penser, nos sens, etc.)

On passe beaucoup plus de temps, on utilise beaucoup plus d’énergie à remarquer et mettre en évidence ce qui ne va pas dans nos vies que ce qui nous convient, ce qui va bien.

C’est notre façon de fonctionner pour résoudre les problèmes, mais elle nous dessert souvent.

Donc prenez l’habitude au moins une fois par jour et si possible plus d’apprécier ce que vous avez déjà. D’éprouver de la gratitude, sincèrement, pour ce qui est présent dans votre vie et que vous jugez bon. Cela peut être des choses très « basiques » et qui pourtant sont tellement précieuses.

Quand vous remarquez que vous avez des pensées négatives ou des émotions désagréables vis-à-vis d’un truc qui vous fait suer, relativiser et notez mentalement toutes les choses qui elles vont bien dans votre vie.

Responsabilité

Avant toute chose, lorsqu’un truc vous fait suer : prenez la responsabilité de votre vie.

C’est une attitude que j’ai pu grandement développer en augmentant durablement mon estime. Vous aussi pouvez le faire. Et vous avez tout à y gagner puisque votre estime représente le socle de votre bien-être.

Prendre la responsabilité de votre vie ne signifie pas que vous êtes fautif de tout ce qui ne va pas bien dans votre quotidien. Vous pouvez ne pas en être la source.

Néanmoins, vous en êtes responsable car c’est vous qui êtes aux commandes de votre vie. Comme on peut être responsable d’un enfant, vous êtes responsable de vous-même, et ce même si vous n’avez commis aucune « faute » à la base.

On peut être confronté à des tas de trucs pas cool dans la vie.
Ce n’est pas forcément de notre faute.
Cela peut-être la faute à pas de chance.
Certains en ont plus que d’autres, on n’est pas tous logés à la même enseigne.

Mais comme on est responsable, c’est à nous de faire des choix.

Le choix de le rien faire, de ne rien changer, de continuer à se bousiller le mental en tournant en boucle avec des pensées négatives au sujet des trucs qui nous font suer.

Le choix aussi de tenter de faire différemment.
D’avoir une autre attitude.

Qu’avez-vous à y perdre puisque l’échec n’existe pas ?

Lorsqu’un truc vous embête, comme vous êtes responsable de votre propre vie, vous avez le choix :

  • De ne rien changer, de continuer dans la spirale de pensées et émotions négatives
  • D’accepter la situation grâce au lâcher-prise, à la relativisation, à la gratitude. Et donc de stopper au maximum les pensées et émotions désagréables concernant le truc en question
  • D’agir et de faire de votre mieux pour tenter d’améliorer le truc qui vous fait suer
  • De dire stop et de quitter la situation, c’est-à-dire de ne plus l’accepter dans votre vie.

Les 3 derniers points sont appelés les « 3 choix sains » par Don Joseph Goewey qui les préconise dans son livre « The End of Stress » que je vous recommande chaudement.

Est-ce que ces choses sont faciles à mettre en place ?
Non.
Mais faire de votre mieux (4ème Accord Toltèque) pour les appliquer, avec persévérance, vous aidera à vous sentir mieux dans votre vie.

Dites-moi dans les commentaires ci-dessous quelle attitude avez-vous l’habitude d’adopter quand un truc vous fait suer ?

Il existe plein de choses qui peuvent nous embêter dans la vie et provoquer chez nous des pensées et émotions désagréables.
Mais on n’est pas obligé de subir tout ça.
Il existe plusieurs astuces, techniques et façons de penser que l’on peut adopter pour nous sentir mieux à ce niveau. C’est une question de choix et de responsabilité avant tout.

Envie d'atteindre facilement vos objectifs ?



Méthode TADÉA pour fixer et atteindre vos objectifs Je vous offre la
« Méthode TADÉA pour fixer et
atteindre vos objectifs »
Méthode TADÉA = simplicité et flexibilité

6 Commentaires

  1. Proposer « çà vous fait suer » quand on grelotte encore un peu, fallait le faire !
  2. : Salut !
    « Proposer « çà vous fait suer » quand on grelotte encore un peu, fallait le faire ! »
    oui n’est-ce pas 😉
  3. dans un premier temps je m’efforce de prendre de la distance, puis je réfléchis aux actions à mettre en place ou non et je les exécute
  4. : Salut !

    très bonne attitude à avoir, prendre de la distance régulièrement sur de nombreux aspects de notre vie est essentiel. Mais comme tu le précises, ça ne suffit pas, il faut déterminer si l’on doit ajuster ou non, et si oui comment. Et puis passer à l’action !

    Bonne fin de semaine 😉

  5. à Marine
    Le livre que tu nous recommandes chaudement (encore un truc qui va nous faire suer,ou pas) est il en français ? – le titre me plait bien : « les 3 choix sains » pour devenir 3 fois saints ? –
    J’apprécie pleinement ce que j’ai déjà et j’en rend grâce à mon Créateur et j’ai de la gratitude pour le « bouleau » que tu réalises –
  6. : Bonjour,

    à ma connaissance à l’heure actuelle, le livre « The End of Stress » où l’auteur Don Joseph Goewey évoque les « 3 choix sains » n’est pas disponible en français…

    « J’apprécie pleinement ce que j’ai déjà et j’en rend grâce »
    > avoir de la gratitude pour ce que l’on a est une bonne attitude pour se sentir bien dans notre quotidien, bravo Yveline !

    Bien vu les jeux de mots 😉

    Je te souhaite un bon week-end 🙂


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.