Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

Ce à quoi nous sommes confronté nous façonne

Catégorie(s) : Attitude | État d’esprit
Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« TADÉA, méthode pour fixer et atteindre vos objectifs »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 6 minutes

La tête dans le guidon de notre quotidien, on peut ne pas prêter assez attention à tout ce à quoi nous sommes confrontés au jour le jour. Pourtant, c’est ça qui nous façonne au fond.

Choix

Ce à quoi nous sommes confrontés nous façonne

Porté par le flot de la vie et les contraintes du quotidien, on en vient trop souvent à adopter un fonctionnement automatique.

C’est notamment le cas en ce qui concerne les choses auxquelles nous sommes confrontés.

Certes, on n’a pas forcément le choix de tout ce qui nous entoure, de tout ce qui nous tombe dessus. On doit faire du mieux que l’on peut, et ce n’est pas le sujet abordé ici.

À côté de cela, on a souvent bien plus de choix qu’on le pense.

Nous ne sommes pas obligés de subir de nombreuses choses dans nos vies, des choses qui ne nous aident pas, qui peuvent même nous enfoncer, attaquer notre estime.

Le truc, c’est qu’on n’a pas forcément conscience des choses qui peuvent nous nuire tellement elles sont ancrées de façon automatique dans notre quotidien.

En plus, on ne se rend pas nécessairement compte du fait qu’on peut choisir.

Souvent parce qu’on ne prend pas le temps de se pencher sur la question, de se poser un moment, parfois quelques secondes, quelques minutes seulement, et ce régulièrement, pour questionner de quoi sont faites nos journées.

Vous pouvez d’ailleurs répondre à cette question :

  • De quoi vos journées sont-elles remplies, composées ?

Prenez bien conscience du fait que beaucoup plus d’éléments présents dans votre vie relèvent de votre choix, qu’il soit conscient ou non.


Nos 5 sens

Tous ces éléments qui composent nos vies font appel à 1 et plus généralement plusieurs de nos 5 sens.

Ainsi, on peut entendre parfois « nous sommes ce que nous mangeons » ou « nous sommes la moyenne des 5 personnes que nous côtoyons le plus ».

Mais ça ne s’arrête pas là.
C’est bien plus vaste.

Tout ce que vous ingurgitez consciemment ou non par vos 5 sens vous façonne.

Si par le sens de l’ouïe vous entendez du Mozart, cela n’aura pas le même effet sur vous que si vous avez dans les oreilles le boucan fait par un marteau-piqueur.

Si par le sens du goût vous absorbez principalement des éléments gras, sucrés et transformés, cela n’aura pas le même impact sur vous que si vous vous nourrissez majoritairement de légumes bio.

Si par le sens de la vue vous voyez un paysage naturel que vous appréciez, cela ne vous impactera pas de la même façon que si vous avez devant le nez un parking.

Si par le sens du toucher, vous caressez un chat tout doux, vous ne serez pas affecté de la même façon que si vous mettez votre main sur une plaque de cuisson brûlante.

Si par le sens de l’odorat vous sentez le parfum d’une fleur qui sent merveilleusement bon, cela ne provoquera pas chez vous la même chose que si vous percevrez l’odeur nauséabonde de toilettes publiques bouchées qui n’ont pas été nettoyées depuis on ne sait quand.

Tout ce que vous voyez, entendez, touchez, goûtez et sentez vous impacte.

Que vous le vouliez ou non.

Et cela en positif comme en négatif ou neutre.

Et vous pouvez bien plus souvent que vous ne le pensez choisir ce que à quoi vous vous confrontez.

A quoi vous confrontez-vous ?

Qu’est-ce que vous ingurgitez au jour le jour ?

C’est-à-dire, qu’est-ce que vous donnez à manger à vos sens ?

En avez-vous conscience ?

On néglige bien trop souvent tout ce à quoi on se confronte au jour le jour.

Par exemple la mode est à faire du sport et manger bio.

Certains s’y mettent, et c’est très certainement une bonne chose pour eux.

Mais dans le même temps, ils vont peut-être passer leur temps avec des gens qui se plaignent tout le temps ou qui critiquent.
Écouter les médias qui disent que tout va mal mais aussi ce qu’il est bien d’être, avoir et faire sinon « c’est pas bien ».
Prendre plusieurs fois par jour (par heure !) leur dose de réseaux sociaux qui montrent ô combien la vie des autres est tellement plus géniale que la leur qui leur parait pourrie et en-dessous de tout.

Etc.

En somme, il est important de se poser pour se demander ce que l’on se donne à manger au sens large du terme.

Car c’est par tous nos sens que l’on nourrit notre corps, notre cerveau, ce que l’on a dans la tête.

Ce à quoi on est confronté peut engendrer des idées noires, du pessimisme ou le fait qu’on se sent moins bien que les autres ce qui entraine une baisse de notre estime.

Qu’est-ce que vous voulez ?

En fait on gagne énormément à conscientiser les éléments composants nos journées, notre vie.

C’est-à-dire à nous rendre compte qu’ils sont effectivement là au lieu de fonctionner sur un mode automatique où on va enchaîner telle action après celle-ci, où l’on va machinalement consulter les réseaux sociaux, e-mails et autres messages toutes les x minutes, etc.

Et c’est à ce moment-là, au moment où l’on se questionne que l’on peut remettre en cause certaines choses dans nos vies.

Pour les améliorer.

Et faire des choix conscients différents.

Pourquoi ?

Tout simplement pour aller vers ce que l’on souhaite !

Si vous souhaitez être moins envieux et éprouver plus de gratitude, peut-être faut-il réduire de façon significative la consultation des réseaux sociaux par exemple.

Confrontez vos sens à ce qui peut correspondre à ce que vous voulez dans la vie.

Si vous regardez régulièrement des films et séries TV avec multiples meurtres, massacres, zombies, souffrance, désespérance, peut-être que cela vous affecte trop par ailleurs dans votre vie.

Le problème est qu’on n’a pas toujours conscience de cela.
De ce qui nous impacte négativement.

Ce n’est pas parce que quelque chose nous plait a priori que c’est bon pour nous.

Songez aux sucreries par exemple ^^.

  • Avec qui choisissez-vous de passer du temps ?
  • Que choisissez-vous de manger ?
  • Quels contenus (écrit, audio, vidéo) choisissez-vous de consulter ?
  • Est-ce que pour certains vous vous y confrontez de façon automatique ?

Demandez-vous si cela vous sert, ou si au contraire cela pourrait en fait vous desservir, vous nuire

Testez quelques semaines, quelques mois sans un truc ou un autre, tentez de diminuer la confrontation à certaines choses que vous soupçonnez d’avoir un impact négatif sur vous.

Et commencez dès maintenant à vous demander des choses comme :

  • Quelle genre de personne je veux être ?
  • Est-ce que je suis ce genre de personne ?
  • Est-ce que ce que j’ingurgite régulièrement par mes 5 sens au cours de mes journées m’aide à me rapprocher de la personne que je veux être ?
  • Quel genre de vie je veux vivre ?
  • A quoi puis-je me confronter pour me rapprocher de cette vie ?

Et puis bien sûr, n’en restez pas aux questions.

Agissez.

Dites-mois dans les commentaires ci-dessous quel truc vous ingurgitez régulièrement qui a votre avis vous affecte négativement ?
Qu’allez-vous faire pour changer cela ?

Pris par le tourbillon des contraintes du quotidien, la tête dans le guidon, on accueille dans nos vies de nombreuses choses automatiquement.
Mais ces choses ne nous aident pas forcément.
Pire, elles peuvent nous nuire.
Il est donc important, lorsqu’on le peut – et c’est plus souvent qu’on ne le pense – de choisir consciemment les éléments auxquels nous confrontons nos 5 sens parce que d’une manière ou d’une autre, ils participent à nous façonner, à faire de nous l’être que nous sommes.

Envie d'atteindre facilement vos objectifs ?



Méthode TADÉA pour fixer et atteindre vos objectifs Je vous offre la
« Méthode TADÉA pour fixer et
atteindre vos objectifs »
Méthode TADÉA = simplicité et flexibilité

Un Commentaire


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.