Envie de vous sentir mieux dans
votre peau
pour être plus heureux ?
Et recevez ma formation (offerte !)
qui vous donne les clés pour
améliorer votre vie

L’astuce (contre-intuitive) qui rend plus productif et fait gagner du temps

Catégorie(s) : Organisation | Efficacité
Bonjour ! Si ce n'est pas déjà fait, vous voudrez peut-être vous procurer le livret Cadeau :
« TADÉA, méthode pour fixer et atteindre vos objectifs »
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement
Merci de votre visite et bonne lecture :)
Temps de lecture moyen : ~ 7 minutes

Le temps que l’on a à disposition est limité et on a tellement de choses à faire que gagner en productivité est une question intéressante sur laquelle se pencher. Une astuce contre-intuitive aide justement à être plus productif.

Temps limité

L'astuce (contre-intuitive) qui rend plus productif et fait gagner du temps

Les journées font 24 heures pour tout le monde, mais on n’a pas tous 24 heures dans notre journée.

Nous ne sommes pas égaux face au temps, ni aux ressources dont nous disposons, qu’elles nous soient propres (ex : capacités physiques) ou externes.

Votre temps, que vous ne pouvez rattraper, qui s’écoule à chaque instant, est donc particulièrement précieux.

Et comme beaucoup, vous avez sans doute des tas de choses à faire.
Ou du moins, vous voulez faire des tas de choses.

Mais votre temps disponible est peut-être limité, trop limité à votre goût.

Si vous ne pouvez réellement en gagner, vous pouvez appliquer des méthodes qui vous permettent de tirer le meilleur parti possible de votre temps, ou au minimum de mieux l’exploiter.

Pour cela, vous pouvez vous pencher sur les techniques permettant d’être plus productif.


Productivité

La productivité, on en entend souvent parler.

On nous dit et nous répète que « il faut être plus productif » comme un impératif de société.
Faire toujours plus, toujours plus vite.

Si cela peut paraitre aliénant, gagner en productivité d’un point de vue personnel est intéressant dans la mesure où cela n’en vient pas à provoquer des effets néfastes comme du stress supplémentaire.

Certains en effet poussent la recherche de productivité tellement loin qu’ils s’en rendent malades ou oublient de vivre.

Gagner en productivité c’est intéressant donc, mais cela doit toujours se faire dans le respect de soi.

Et pour un but précis.

Demandez-vous donc pourquoi vous souhaitez gagner en productivité ?

Est-ce pour pouvoir faire plus de choses ? Et si oui quoi ?

Est-ce pour avoir plus de temps libre, durant lequel vous n’avez rien de particulier de prévu ?

Est-ce que c’est pour avoir plus de temps pour vous, pour vos proches ?

Répondre à cette question vous permettra d’obtenir la motivation nécessaire à tester des méthodes pour être plus productif et à poursuivre vos efforts sur la durée.

Améliorer votre productivité, si vous n’êtes pas déjà au taquet à ce niveau, vous sera certainement utile et pourra avoir des effets bénéfiques sur votre estime : on peut en effet être fier de soi (sans tomber dans le gros ego) lorsque l’on parvient à faire mieux les choses, plus efficacement.

Car la productivité c’est bien ça : c’est rendre quelque chose plus efficace.

Être productif

Être productif, entendons-nous bien, ce n’est pas s’agiter dans tous les sens : parfois, on fait l’amalgame. On voit des personnes s’agiter, être énergiques, et on se dit « pfffioouuuuu elle en fait des choses ».

Mais ce n’est pas parce qu’on a l’air que c’est le cas.

Être productif, ce n’est pas partir dans tous les sens et avoir l’air de faire plein de choses.

Ni faire plein de choses d’ailleurs : pour être productif, il faut avant tout faire les bonnes choses en fonction de ce que l’on souhaite accomplir.

Et ce n’est pas si évident que cela de ne pas se perdre à faire des trucs qui ne nous aident pas à avancer sur ce que l’on a à faire, quels qu’ils soient. On peut ainsi perdre beaucoup de temps sur les réseaux sociaux, à être occupé certes, mais improductif pour la plupart.

Cela étant posé, comme je ne suis pas une spécialiste de l’organisation, je ne vais pas vous parler de systèmes compliqués.

Ce que je souhaite aborder avec vous, c’est une astuce qui, depuis que je l’ai mise en place, m’aide à être plus productive au quotidien.

L’astuce (contre-intuitive)

L’astuce (contre-intuitive) qui m’aide à ça, c’est de…

faire des pauses.

Peut-être que votre réaction est de type
« … ????!!!! » ou « n’importe quoi… »

Je vous comprends si c’est le cas car moi aussi j’étais dubitative la première fois où j’en ai entendu parler.

Comment prendre des pauses, c’est-à-dire du temps à ne pas faire ce que je dois faire, pourrait m’aider à faire ces choses que je dois faire plus vite, plus efficacement ?

C’était pour moi totalement illogique.

Et ma petite voix n’hésitait pas à me le faire remarquer : perdre du temps (= faire des pauses) alors que je n’ai pas le temps de tout faire ou tout juste, c’est quoi ce truc ?

Mais c’était tellement contre-intuitif que j’ai testé.

Et constaté par moi-même que ça fonctionne.

Comment ça fonctionne justement ?

Eh bien il faut savoir qu’on ne peut être productif sur 4 heures d’affilées par exemple.

Notre temps de concentration continu est en effet limité.

Cela varie selon les personnes, pour la plupart entre 20 minutes et 1h30.

C’est-à-dire qu’au-delà de ce temps que l’on passe sur quelque chose, on se met à être moins productif. On avance moins vite, on fait des fautes, bref, on est moins efficace.

Et du coup alors qu’on se force à continuer le truc que l’on doit faire, d’autant plus que le temps que l’on a à disposition pour le faire est limité, on perd du temps car notre concentration et notre productivité faiblissent.

Ainsi peu importe que vous soyez impliqué dans votre travail, dans la tâche que vous effectuez, nécessairement votre cerveau fatigue à la longue et vous devenez moins productif. De nombreuses études l’ont prouvé.

Faire des pauses

Alors qu’on se dit que prendre une pause va nous faire perdre du temps qu’on n’a pas de reste, c’est au contraire une méthode qui permet d’être plus productif et donc de gagner du temps.

Faire des pauses régulièrement nous permet de régénérer en quelque sorte notre capacité de concentration et donc notre niveau de productivité.

Certains conseillent ainsi en dehors du temps de déjeuner le midi, de faire 2 pauses : 1 le matin, 1 l’après-midi.

Pour d’autres, il sera bénéfique de faire une pause de 5 minutes toutes les 20 minutes, et pour d’autres de 20 minutes toutes les 1h30.

Le chercheur Anders Ericsson a ainsi réalisé une étude montrant qu’en travaillant par sessions de 90 minutes entrecoupées de pauses, les violonistes, athlètes, acteurs et joueurs d’échecs améliorent leurs performances et donc leur productivité.
Pourquoi 90 minutes ? Parce que cela correspond à l’un des rythmes de notre corps (comme les cycles de sommeil).

Cela étant dit, il n’est pas forcément évident d’appliquer cela à la vie de tous les jours.

Surtout si vous êtes salarié : tous les patrons et supérieurs hiérarchiques ne sont pas forcément réceptif à ce genre de choses, même si c’est prouvé.

L’objectif pour vous est donc, autant que possible de pouvoir prendre des pauses en-dehors de votre temps de déjeuner.

Des pauses, oui… mais comment ?

Comment faire en pratique ?

Il ne s’agit pas simplement de se dire « je prends une pause ».

Si vous travaillez sur ordinateur, faire une pause ne consiste pas à passer votre temps de pause sur ce même ordinateur, et si possible pas devant un autre écran comme votre Smartphone.

Mais de faire autre chose.
Le plus différent possible de ce que vous faites quand vous êtes à votre tâche.

La meilleure pause qui soit est celle qui vous permet de sortir le plus possible de ce que vous étiez en train de faire.

Par exemple pour le cas de travailler devant l’ordinateur, d’aller faire un tour dehors, sans manipuler d’appareil électronique.

Si vous travaillez seul, cela peut être d’aller parler à des collègues devant une tasse de thé ou café (ou autre).

Et bien sûr si la tâche sur laquelle vous travaillez nécessite que vous soyez assis, surtout, levez-vous ! Bougez ! Faites des étirements, flexions et autres.

Votre pause doit ainsi marquer une coupure nette : si vous pouvez la faire à un endroit différent du lieu où vous effectuez la tâche sur laquelle vous êtes (ex : dehors plutôt qu’à l’intérieur), dans une posture différente (ex : debout plutôt qu’assis) et avez votre esprit tendu vers autre chose (ex : regarder la nature plutôt qu’un écran), c’est le top.

Certes, il est plus ou moins compliqué de faire sa pause comme ça, mais vous avez compris le principe je pense : votre temps de pause doit être le plus différent de votre temps d’activité. Même si vous faites une activité durant votre pause.

Par exemple, si vous faites un travail manuel, votre pause peut consister à lire un bouquin durant quelques minutes.

Prendre des pauses parait contre-intuitif et c’est pourtant une astuce simple loin d’être désagréable vous permettant d’être plus productif et donc de gagner du temps… mais aussi souvent de vous sentir mieux dans votre corps et dans votre tête 😉

Est-ce que vous avez déjà essayé de prendre des pauses régulièrement pour être plus productif ?
Dites-le moi dans les commentaires ci-dessous 🙂

Lorsque le temps vous manque et que vous souhaiteriez en avoir plus à votre disposition pour faire tout ce que vous avez à faire ou tout simplement vous accorder plus de temps, gagner en productivité représente une solution intéressante, d’autant plus que cela peut vous aider à entretenir votre estime.
Pour cela, un truc contre-intuitif peut vous aider : c’est le fait de prendre des pauses régulières.

Envie d'atteindre facilement vos objectifs ?



Méthode TADÉA pour fixer et atteindre vos objectifs Je vous offre la
« Méthode TADÉA pour fixer et
atteindre vos objectifs »
Méthode TADÉA = simplicité et flexibilité


Astuce : Utilisez le symbole @ suivi du nom de la personne à laquelle vous souhaitez répondre. (ex : @marine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.